my name is Dickey

5th-Annual-Knitting-Crochet-Blog-Week-2014-on-Eskimimi-MakesJe m’appelle Dickey…

5KCBWDAY2 – dating profile/petite annonce

Yes, it is an outdated name. I’m quite unusual, quite original in fact. Some might find me obsolete , but I think my kind is making a come back.

Whenever I’m worn, I’m a smashing success. No doubt because of my lovely yak and bamboo blend, incredibly soft and warm, my clever stitches, twisted ribs if you please, and of course my unusual shape. I am unique and hope to remain so in the wardrobe. There is no need for another like me, even in another colour. My creamy, 100% natural shade goes with everything. It lightens up the face, and my weight is light enough to fit under anything.

I’m looking for low cut dresses that feel slightly naked, or too light when the weather changes. They love how I complement them, filling the gap of the neckline and transforming them into totally different outfits. I would also love to spend some time with silken blouses or cotton shirts, to help them transition to cooler weather and extend their use.

I’m not jealous, I can tolerate another knit next to me, a beautiful scarf or a cowl, hats and mittens. I know I will be the only one staying on inside, after all those have been cast aside. I’m just the perfect layering piece. To try me is to love me, and you will wonder how you could even manage without me.


turtleneck dickey

Click to know more about the pattern and the yarn. Cliquez sur la photo pour en savoir plus sur le patron et la laine.

 

Oui, c’est un nom un peu vieillot. Je suis assez inhabituel, assez original si je puis me permettre. Certains pourront me trouver dépassé, mais je pense que mon genre revient fortement à la mode.

Je fais tourner les têtes à chaque fois que je suis porté. Sans aucun doute grâce à mon mélange de yack et bambou, incroyablement doux et chaud, et mes mailles sophistiquées, des côtes torsadées très ingénieuses, sans oublier ma forme inhabituelle. Je suis unique et j’entends bien le rester dans votre garde-robe. Vous n’en aurez pas besoin d’autre, ni même d’une autre couleur car ma teinte naturelle crémeuse sied à tous les teints. Elle illumine le visage, et je suis assez léger pour me glisser sous n’importe quelle étoffe.

Je recherche des robes décolletées qui se sentent un peu nues, ou trop légères lorsque le temps se rafraîchit. Elles aiment comme je les complète, les transformant totalement en une autre tenue. J’aimerais passer aussi plus de temps avec des blouses soyeuse ou des chemises de coton, pour les aider à prolonger leur usage lorsque l’été s’enfuit.

 Je ne suis pas d’un naturel jaloux, et je tolère très bien d’autres tricots près de moi, comme une belle écharpe ou un col, un chapeau et des gants. Je sais qu’une fois qu’ils seront déposés, je resterai seul car je suis la pièce de transition parfaite. M’essayer, c’est m’adopter. Vous ne pourrez plus vous passer de moi.

Advertisements

knitting is good for your boss

Version française plus bas.

Well, what do you know? Knitting is not only good for you, but it’s also good for your employer.
Check out this article, highlighting the benefit of having creative employees:
http://www.today.com/money/how-knitting-writing-poetry-can-make-you-better-worker-2D79536226

And knitting is also good to help you focus during boring meetings.

A few months ago, I had to sit through a lengthy legal training that I did not really need, but was mandatory for our company to reach a certain compliance level with regulatory entities. Sorry, long sentence, but it is a boring topic.

Anyway, normal situation would have me sitting at my desk, in my small cubicle, trying hard to focus on this dreary matter, and most certainly starting to browse the Web after a while (this is a virtual meeting, conference-call, shared screen mode, so the worst kind if you are trying to pay attention), to finally get totally disengaged and finish the training session with no clue on what had been told that day.

Instead, I decided to stay at home, connected remotely, opened the conference call bridge and grabbed my knitting. The pattern was a very simple baby blanket, so no need to follow a chart or instructions, no need to count my stitches either (I had prepared my stitch markers) and off I went. I not only focused completely on the topic, I heard every single word, completely understood what it was all about, why it was important, and was able to ask a relevant question during the Q&A sessions. Thanks to the knitting that kept my hands occupied, I did not feel that this three-hour (yes, three!) training session was a complete waste of time. And at the end, I had the beginning of a beautiful future gift on my lap.

I think they should allow knitting in meeting-rooms. What do you think?

Thanks to Knitcrate for sharing this link on Ravelry (promise, I will tell you more about them soon).


Seriez-vous surpris d’apprendre qu’un passe-temps créatif produit de meilleurs employés? C’est le résultat d’une étude mentionnée dans cet article:
http://www.today.com/money/how-knitting-writing-poetry-can-make-you-better-worker-2D79536226

Si vous ne lisez pas l’anglais, voici ce qui est dit, en résumé: les personnes qui ont un passe-temps créatif comme tricoter, jouer d’un instrument ou écrire de la poésie, sont meilleurs à résoudre les problèmes et trouver des solutions sur leur lieu de travail. Cela se vérifie même si la personne ne se déconnecte pas complètement une fois rentrée à la maison. L’étude suggère également que les compagnies trouveraient avantage à encourager la créativité de leurs employés en organisant des concours, des expositions, etc..
Par contre, si vous détestez votre boulot, votre créativité ne vous sera d’aucun secours. Il faudra plutôt essayer de trouver les véritables causes de votre manque d’enthousiasme et essayer d’y remédier.
….

Non seulement le tricot est bon pour la résolution de problèmes, il peut aider à se concentrer pendant des réunions ennuyeuses.

Il y a quelques mois, j’ai dû suivre une formation légale obligatoire, non pas qu’elle m’était nécessaire dans le cadre de mes activités, mais néanmoins imposée pour que la compagnie soit en conformité avec des critères gouvernementaux. Bref, une bien longue phrase  pour un sujet barbant s’il en est.

En situation normale, je me serais retrouvée assise dans mon petit cubicule, devant mon écran (ah oui, formation virtuelle donnée par conférence téléphonique avec écran partagé à distance, le top quand on veut se concentrer), essayant désespérément de suivre, puis commençant après quelque temps à surfer sur le Web, pour finir la session en ne sachant absolument pas de quoi il en retourne et ayant l’impression d’avoir perdu trois heures (oui, ca durait trois heures!) de ma vie.

J’ai donc décidé de travailler de la maison ce jour-là, me connectant à distance et attrapant mon tricot. Le modèle: une couverture pour bébé très simple, pas besoin de lire d’instructions complexes ou de suivre un schéma, pas besoin de compter les mailles non plus, bref idéal pour écouter. Non seulement je me suis concentrée sur la matière présentée, j’ai écouté chaque mot, compris pourquoi le sujet était aussi important et pu poser une question totalement pertinente (puisque j’avais tout écouté, n’est-ce-pas) à la fin de la session. Grace à mon tricot, je n’ai pas eu l’impression d’avoir perdu mon temps. J’avais non seulement tout compris, mais en plus, j’avais entre les mains un beau début de cadeau.

On devrait permettre le tricot dans les salles de réunion. Non?

Merci a Knitcrate d’avoir partagé ce lien sur Ravelry (promis, je vous en dis plus sur eux très bientôt).