#DDF2017-04 – Thessaly

Time for our monthly challenge – I was well on track for March, until I decided to frog the growing Rocquaine.
I am totally out of the theme for April, which was either Square or Animal. But I was determined to finish my yellow sweater and I made it. Without further ado, may I introduce my lovely Thessaly.
C’est le moment du défi mensuel – j’étais bien avancée pour celui de Mars jusqu’au moment où j’ai décidé de détricoter mon Rocquaine. Je suis complètement en-dehors du thème pour avril, qui était soit ‘carré’ soit ‘animal’. Mais je voulais à tout prix terminer mon pull jaune, et j’ai réussi ! Sans plus tarder, je vous présente mon charmant Thessaly.

The yarn created a stripe effect somewhere under the chest, as you can see. Strange, because it only happened with one skein. I don’t mind, it looks as if it has been done on purpose but it was totally random.
La laine a créé un joli effet de rayures sous la poitrine, comme vous pouvez le voir ci-dessus. Etrangement cela ne s’est produit qu’avec une pelote. Cela ne me gêne pas, ça l’air calculé alors que c’est tombé juste là par hasard.

Lesson learned and tip for knitters: notice the reverse stockinette sleeves in the round. If you hate purling, you might think this is not the pattern for you.
Well, I don’t mind purling so I started as per the instructions, but quickly struggled to get a nice result: I tried both the magic loop and the DPNs, but nothing doing. It was hell to purl those rounds, and I got a ladder at every needle change, regardless of the method used. So I happily went back to square one, turned the work inside out, picked up the stitches knitwise and knit my sleeves. The only change I had to do was to reverse the twisted rib section at the end, and do a purl in the back loop instead of a knit in the back loop to get the right rib effect. And since the pick up yarn end is under the arm, it is easy to tuck away and hide as you weave in the ends.

Petit truc de tricoteuse : remarquez que les manches sont en jersey envers, tricoté en rond. Si vous détestez les mailles à l’envers, vous pourriez hésiter devant un patron de ce genre.
Bon, les mailles envers ne me dérangent pas spécialement, j’ai donc attaqué la manche comme indiqué sur le patron mais j’ai vite déchanté: j’ai eu beau essayer la magic loop et les double pointes, rien à faire. C’était très pénible de tricoter ces rangs à l’envers, et même en essayant toutes les méthodes possibles, je me retrouvais avec une horrible échelle à chaque changement d’aiguille. Retour à la case départ, j’ai retourné le travail sur l’envers, remonté mes mailles en les tricotant à l’endroit et tricoté mes manches en rond à l’endroit. J’ai juste dû modifier le bas de la manche pour obtenir les bonnes côtes en tordant les mailles envers plutôt que les mailles endroit. Et le fil qui traînait se trouvant sous le bras, pas conpliqué de le camoufler en rentrant les fils.

The only other issue: one sleeve is made of many bits of yarn, the only drawback to frogging. I stopped somewhere in the middle of the body, and knit my sleeves at the right length first, to make sure I had enough yarn to finish. Fortunately, I had just the right amount of yarn and my cardigan is the right length for me, which is about 3 inches longer than the pattern.
Le seul autre problème: une des manches est composée de pleins de bouts de fil, détricotage du pull précédent oblige. Et je me suis arrêtée au milieu du projet pour tricoter mes manches en premier et être sûre d’avoir assez de laine pour terminer. Heureusement, j’ai eu juste assez pour faire mon gilet à la bonne longueur, à peu près 7 centimètres de plus que le patron.

I love the details: the beautiful texture of the twisted rib, the sophistication of the faux cable and the motif detail at the back. All add just the right amount of interest when you get tired of the reverse stockinette body. The stitch pattern is quickly memorized, and overall it was a lovely, pleasant knit. Now I have to decide how I will wear it.
J’adore les détails: la belle texture des côtes torses, le chic des fausses torsades et le rappel du motif dans le dos. Tous apportent juste ce qu’il faut de piquant dans l’océan de jersey envers. Le motif est rapidement mémorisé, bref un projet très agréable à tricoter. Il ne me reste plus qu’à décider comment le porter.

Pattern/patron (en anglais): Thessaly – PomPom issue 18, Fall 2016.
Lovely to knit, easy to follow, no mistakes. Pure pleasure.
Très agréable à tricoter, facile à suivre, pas d’erreurs. Que du bonheur.

Yarn/Laine: Classic Elite Yarns – Woodland in Sunshine colorway (coloris Soleil)
A unusual blend of wool and nettles that is now discontinued. I was bit concerned with how my yarn would behave after the frogging, but it was fine. The only nasty surprise was the revolting smell after I washed my cardigan – truly awful. I guess the nettles acted up, but fortunately, the smell dissipated as the sweater dried. Phew !
Un mélange inhabituel de laine et d’orties. Je me demandais comment la laine allait se comporter après le détricotage, mais je n’ai eu aucun souci. Par contre, j’ai eu une surprise désagréable en lavant mon gilet: il puait ! Je pense que la composante ortie a fait des siennes, mais heureusement, l’odeur nauséabonde s’est évaporée lors du séchage. Ouf ! 
ddf

You can also check the other projects for the monthly challenge in a few days on Stella’s blog. Looking forward to see how many of us actually followed the theme.

Allez jeter un oeil sur la galerie de projets sur le blog de Stella dans quelques jours. J’ai hâte de savoir combien d’entre nous auront vraiment suivi le thème ce mois-ci. 

Don’t be afraid of frogging

N’ayez pas peur de détricoter

Sometimes frogging is the only solution. A solution some knitters might be reluctant to choose, thinking their beloved project can somehow be salvaged. And sometimes it can. In my case, I chose to frog something that was close to completion, without the slightest tinge of regret.
Parfois le détricotage est la seule solution. Une solution que certaines tricoteuses pourraient redouter, pensant que leur projet peut être sauvé, d’une façon ou d’une autre. Et parfois c’est possible. Dans mon cas, j’ai choisi de détricoter un projet proche de la fin, sans la moindre once de regret.

I had some yellow yarn in my stash I really wanted to use, and thought it would be a lovely sweater for spring. But I kept hesitating between two patterns from the Pompom Fall 2016 issue: Thessaly was calling me with its twisted rib and beautiful texture, but it is the yellow colour of Rocquaine, reminding me of my yarn, that finally convinced me. I carefully took my measurements and saw I had just the right amount of yarn for the size 2, which seemed to work for me.
J’avais une belle laine jaune dans mon stock que je voulais vraiment utiliser, et je me suis dit que ce sera parfait pour un pull de printemps. J’ai hésité longtemps entre deux modèles du magazine Pompom de l’automne dernier: Thessaly m’appelait avec ses côtes twistées et son motif subtil, mais la couleur jaune de Rocquaine, qui me rappelait ma laine, m’a convaincue de commencer ce pull. Après avoir pris mes mesures avec précaution, j’ai vu que j’avais exactement la quantité de laine recommandée pour la taille 2, qui semblait la plus appropriée.

As I started knitting it became obvious I had to add some length to the body, that went up very quickly, because the pattern seemed quite short. I hate sweaters that show your navel everytime you raise the arms. So I added about 3 inches more, before starting the ribbed hems. But this created another problem. I was running out of yarn for the sleeves.
Mais à mesure que je tricotais le torse, qui est monté très vite, j’ai vu que j’allais devoir rallonger le tout. Je déteste les pulls trop courts qui dévoilent le nombril dès qu’on lève les bras. J’ai donc rajouté à peu près 7 centimètres vers le bas, avant d’attaquer les bords en côtes. Du coup, je risquais de me retrouver sans assez de laine pour les bras.

I had a  choice of making this a 3/4 or even an elbow length sleeve, or just start over. The thing is, I kind of started tightening my gauge on the sleeve, to save my yarn – wrong call. The sleeves became a bit too tight, when the rest of the body was just right. I made size two, and size three would probably have worked better for me overall. But not with this yarn.  So I said bye bye to Rocquaine. You’re a lovely pattern, I even enjoyed your provisional cast-on, if you can believe that. But it won’t be for now. It was nice hanging out with you for a while though. So long! That being said, it is a great pattern, very lovely to knit.
Le choix était donc de faire des manches 3/4 ou aux coudes, ou recommencer. Le problème, c’est que j’ai bizzaremment commencé à resserrer un peu ma tension, pour économiser ma laine – mauvaix choix. La manche est devenue un peu trop serrée, alors que le reste du corps était juste comme il faut. En fait, j’aurais pu facilement passer à la taille au-dessus, pour être plus à l’aise. Mais pas avec cette laine. Du coup, j’ai dit au revoir à Rocquaine. Joli modèle, j’ai même aimé faire le montage temporaire, ce que je déteste d’habitude. Mais ce sera pour une autre fois, peut-être. Ceci dit, je le recommande – il est vraiment très agréable à tricoter.

I happily frogged and posted my frogging in Instagram, which prompted calls from my friend: Why ! Murder ! Massacre! Oh yeah, girls, I am happily killing my sweater. Guess what! I am just going to make another one.
J’ai détricoté avec un grand bonheur, et posté mon exploit sur Instagram. Mes amies ont crié au massacre – pourquoi ? Eh oui, les filles, j’ai tué mon pull. Mais vous savez quoi? Je vais en faire un autre.

Oh yeah, I'm sure…bye bye sweater 🐸🐸🐸 #frogging #ripit #knitting

A post shared by miss agnes (@readytoknit) on

Thessaly won in the end.  And with a full week-end of rest and knitting, I can see my new lovely cardigan taking shape. I just love these twisted ribs and the faux cables running down the side.
Finalement c’est Thessaly qui a gagné. Un week-end de repos et de tricot et je commence à voir se dessiner mon nouveau gilet de printemps.

 

In the end, the equation is easy. Trading hours of knitting, always a pleasure, against a finished product that won’t fit or not be worn? Frogging wins everytime in my book. I actually have a few others projects I could put on my frogging pile. At this rate, my stash will last for ever.
Enfin de compte, le calcul est facile à faire. Des heures supplémentaires de tricot, qui sont toujours un plaisir, contre un produit fini qui n’ira pas ou restera au fond du placard. Pour moi, le détricotage gagne à tous les coups. En fait, j’ai quelques autres projets qui sont sur ma liste de détricotage. A ce rythme, je ne suis pas prête de me débarrasser de mon stock.

What about you? Love frogging, or hate it?
Et vous, aimez-vous détricoter? Ou vous détestez?

Continue reading