big socks

Now I know why a skein of sock yarn is so long. When you’re knitting a small or medium size pair of socks, you sometimes feel frustrated when the leftovers join the stash pile. But after knitting a pair for my husband, I can happily say that this won’t be the case. I used exactly 440 yards out of my 448 yards ball of sock yarn. Oh yes, that’s what a size 11 foot requires.

Maintenant, je sais pourquoi il y a autant de métrage dans une pelote de laine à chaussettes. C’est vrai, quand on tricote une paire de taille petite ou moyenne, on est un peu frustré de voir encore des restes se joindre à la pile. Mais après avoir tricoté une paire pour mon mari, je peux dire avec bonheur que ce n’est pas le cas. J’ai utilisé 400 mètres de laine chaussette sur les 410 de ma pelote. Ben oui, une pointure 45, ça en consomme du fil.

This is the happy ending to an otherwise uneventful but tiresome project, because knitting large socks seems painfully long. At some point, I wondered if it was ever going to end, especially on sock number 2. I was seriously fed up with it. Give me a small pair of socks anytime.

Le projet se termine bien, donc, après un projet sans émotions particulières mais un peu agaçant, parce que tricoter des chaussettes aussi grandes, ça paraît vraiment très, très long. A tel point que je me demandais si ça allait se terminer un jour, surtout pour la deuxième chaussette. Franchement j’en pouvais plus. Donnez-moi une petite paire de chaussettes quand vous voulez.

The Rye pattern is among my favorites. I already knit two pairs in worsted yarn, and when the designer duo released a sock yarn version, I was thrilled. Not sure I chose the best yarn though, the texture would shine a lot brighter on a tonal or semi-tonal yarn, but hey! My husband is happy with his new pair or socks, it is an easy pattern, and with sizes ranging from newborn to the largest one I made, you can knit socks for the entire family.

Ce patron, Rye, fait partie de mes préférés. J’ai déjà tricoté deux paires en laine plus épaisse, et lorsque le duo de créatrices a lancé la version pour laine fine, j’étais ravie. Bon, je n’ai pas vraiment choisi la meilleure laine pour cela, la texture serait plus visible avec des teintes tonales ou semi-tonales, mais bon ! Mon mari est content de sa nouvelle paire, c’est un patron vraiment simple, et avec des tailles qui vont du bébé à celle que j’ai tricotée (la plus grande), vous pouvez tricoter des chaussettes assorties pour toute la famille.

My husband has been asking for a cardigan for a few months now. He’s 6’2, so I need to brace myself for a major project. I’m still thinking about it. One thing for sure: it won’t be sock yarn.

Mon mari me demande un gilet depuis un petit moment. Vu qu’il mesure 1,90m, je dois me préparer mentalement à un projet d’envergure. J’y réfléchis encore. Une chose est sûre : ce ne sera pas avec du fil chaussette.

 

Continue reading

Advertisements

Steekalong – part 1

Earlier this year I decided to participate in Karen Templer’s Steekalong. I thought it would be a nice way to broaden my knitting skills and try out something really new to me: the steeking technique. I had the pattern (Sòlbein by Mary Jane Mucklestone) in my library, and after checking the recommended yarn, found that the budget required was perfectly reasonable. So why not? I felt no particular inclination to knit this cardigan but I liked it. I was a bit scared of the technique, but hey, worst case scenario it would be a total disaster. Why hold back?

En début d’année j’ai décidé de participer au Steekalong de Karen Templer. Je me suis dit que ce serait un bon moyen de me perfectionner et d’essayer quelque chose de totalement nouveau pour moi : la technique du ‘steeking’, autrement dit la technique consistant à tricoter en rond puis à découper son tricot. J’avais déjà le patron (Sòlbein de Mary Jane Mucklestone) dans ma bibliothèque, et après avoir vérifié le prix de la laine recommandée, j’ai vu que le budget était raisonnable. Alors pourquoi pas ? Je n’avais pas une envie délirante de tricoter ce gilet mais je le trouvais sympathique. La technique me faisait un peu peur, mais bon, dans le pire des cas ce serait un désastre complet. Pourquoi me retenir ?

© Making magazine – Karen Templer

It took me a while to get started. To be precise, I started the day the challenge was officially over. Typical. The knitting itself was OK, a bit tricky around the yoke, especially with the rows of three colors but after that it was plain sailing all the way to the sleeves. Which is good because this yarn is really not pleasant to knit with. It is a very woolly yarn, if you see what I mean. It looks like a beautiful and soft halo on the picture but don’t be fooled. It’s not. I decided to knit the sleeves flat, because you know how much I love magic loop (not), and I don’t like the way sleeves knit up with DPNs. I added a couple of stitches on each side for the seams. I should probably have added a couple more.

J’ai mis un peu de temps avant de commencer. Pour être très précise, j’ai monté mes mailles le jour où le défi était officiellement terminé. Classique. Côté tricot, rien à redire. Un peu compliqué sur l’empiècement, surtout sur les rangs de trois couleurs, mais une fois revenu à une couleur unique c’était rapide. Tant mieux parce que la laine n’est franchement pas agréable à tricoter. C’est de la vraie laine islandaise, qui semble venir tout droit du mouton, si vous voyez ce que je veux dire. Ca a l’air tout mousseux et moëlleux sur la photo mais c’est trompeur. C’est tout sauf doux. J’ai décidé de tricoter les manches à plat: vous savez à quel point j’adore le magic loop (not), et je n’aime pas le rendu des manches tricotées en double-pointes. Je me suis contentée de rajouter une maille de chaque côté de ma manche pour tenir compte de la couture. J’aurais sans doute dû en rajouter quelques-unes de plus.

OK, fast forward to steeking. First reinforce the sides. I chose the crochet method, because I’m hopeless with a machine (and mine is still not plugged in). I’m not sure I did it right but it looked OK overall. I was reassured by the designer notes and the fact that this yarn just won’t unravel (she says). I had to keep my project aside for two weeks before mustering up the courage to use the scissors. During which I started a pair of socks, because there’s nothing like mindless sock knitting to relax before moving to THE critical step. Come on, let’s do it.

Bon, passons direct à la partie intéressante, le ‘steeking’. D’abord il faut renforcer les côtés. J’ai choisi la méthode du crochet, parce que je suis nulle avec une machine (et la mienne n’est toujours pas branchée). Je ne suis pas sûre d’avoir totalement assuré côté crochet mais bon dans l’ensemble ça n’avait pas l’air trop mal. Les notes de la créatrice m’ont un peu rassurée, surtout le fait que cette laine ne se détricote pas toute seule (qu’elle dit). Il m’a fallu encore deux semaines après cela pour trouver le courage de prendre les ciseaux. Pendant ce temps-là je me suis lancée dans une paire de chaussettes, parce que j’avais besoin d’un tricot bien simple et pas prise de tête pour décompresser un peu avant de passer à LA phase critique. Bon, allez courage, on y va.

I took the scissors, and well, I just cut. It went well, what could I say? Except that I got quite a number of ends not tucked in, and I need more finishing before calling this project done. I picked up and knit the button bands, and just sewed the sleeves. So far so good. It looks a bit small though. More about that on the next post.

J’ai pris les ciseaux, et puis, ben j’ai coupé, quoi. Ca s’est plutôt bien passé, que dire de plus ? Bon j’ai plein de bouts qui ne sont pas rentrés, et j’ai encore pas mal de finitions à faire avant que tout soit proprement terminé. J’ai remonté les mailles et tricoté les bordures, et cousu les manches. Le gilet a l’air un peu petit. Je vous en dirai plus dans le prochain billet. 

Steeking is OK. Not mind blowing, not terrifying, just a bit of a weird feeling as you cut your knit. It feels totally wrong but your mind knows it is the right thing to do. So yeah, weird. I think the last thing to do is think about it, you just have to do it. It did not end in a complete disaster. It’s not yet over though.

Alors le ‘steeking’, ben c’est pas si terrible que ça. Franchement je m’attendais à pire, pas vraiment de panique, juste un sentiment un peu bizarre lorsque vous coupez à travers vos mailles. On ressent un truc du style ‘non mais ça va pas la tête’ et en même temps on sait que c’est exactement la bonne chose à faire. Donc bizarre. En fait il faut pas trop réfléchir, juste y aller. Mais ce ne fut pas un désastre complet. Enfin en même temps c’est pas complètement terminé.

Now I need to find the right buttons, get a bit of ribbon to do a proper finishing, consolidate and hide the cut end on the button borders. More on a next post.

Il ne me reste plus qu’à trouver les bons boutons, trouver un morceau de gros grain pour bien consolider les boutonnières et cacher la misère des bouts coupés. La suite dans un prochain billet.

living coral: pattern ideas

Is it just me, or do you also feel like this year’s color is already in the past? It’s weird, isn’t it, this feeling that weeks are months and months are years. Maybe that’s why I’m not publishing that much at the moment, time is flying by way too quickly. In any case, I did search some nice coral patterns, but I must say I am underwhelmed by my findings. Maybe because, as lovely as this color is, I find it often looks quite old fashioned in hand knits. Here is a short selection that helps get an idea of what a Living Coral knitting project could look like.

C’est moi, ou vous avez aussi l’impression que la couleur de l’année est déjà loin derrière nous ? C’est vraiment étrange, ce sentiment que les semaines sont des mois et les mois des années. C’est peut-être pour cela que je ne publie pas beaucoup en ce moment, le temps passe juste trop vite. En tout cas, je devais vous trouver des idées de patron couleur corail, mais je dois dire que je ne suis pas emballée par mes découvertes. Sans doute parce que, aussi jolie soit-elle, je trouve que cette couleur fait vite vieillot sur des tricots. Voici tout de même une petite sélection pour vous donner une idée de ce que pourrait donner un projet en Living Coral.

©Interweave, Drops Design, Simply Knitting, The Jewell’s Handmade, Petite Knits

From left to right, top and bottom – De gauche à droite, haut puis bas :

I think I prefer Living Coral in small doses (or slightly larger ones like in my latest sweater). I still have in mind this pretty pattern for spring. And I might have enough cotton left in my stash to pull this out. What do you think? Should I try? Stranded knitting in cotton might be tricky, so I should definitely do a large enough swatch first before diving right in.

Je crois que je préfère vraiment Living Coral en petites touches (ou un peu plus grandes comme dans mon dernier pull). J’ai toujours à l’esprit ce joli patron pour le printemps. Et je crois qu’il me reste assez de coton en stock pour y arriver. Qu’en pensez-vous ? Je me lance ? Le jacquard en coton, ça m’a l’air un peu compliqué, alors je devrais d’abord faire un bel échantillon avant de plonger tête baissée. 

© Novita Knits

And for those who prefer crochet, this blog post below gives you a list of suggestions you might like.
Et pour les crocheteuses, le blog ci-dessous donne une sélection de patrons qui pourraient vous plaire.

Living Coral-Pantone Color of the Year 2019

on the radar: stashbusting galore

What’s going on? It seems every blog post I am reading this week is giving me wonderful ideas to either use my stash, or finally get rid of these endless scraps of skeins. You know, the ones that are big enough not to throw away but too small to do anything remotely interesting with. Check these out: a cute knitted necklace or a crochet make-up remover.

Imagen: foto-1© we are knitters (article)

Que se passe-t-il ? En une semaine, pas moins de trois billets qui me donnent des chouettes idées pour soit utiliser mon stock, soit me débarrasser enfin de ces petits bouts de pelote qui traînent dans les coins. Mais oui, vous savez, les restes qui ne sont pas en quantité suffisante pour s’intégrer dans un vrai projet, mais qu’on n’a pas envie de jeter non plus. Voyez plutôt : un joi collier tricoté ou un démaquilleur en coton crocheté.


© Mollie Makes (article)

And, be still my heart. Yes, another blanket. Isn’t it gorgeous? The team at Purl Soho totally master the art of the colorful blanket. I think there is yet another blanket in my knitting future this year. This time, it is brioche, not seed stitch. And I could totally use the wildly variegated yarns I’ve got. So first I need to knit a pair with every last sock weight skein I’ve got, then knit this beauty. Or both, in parallel. Totally feasible. Totally!

Pocket Full of Posy Blanket | Purl Soho© Purl Soho (article)

Et, celui qui fait battre mon coeur. Oui, une autre couverture. Elle est magnifique, non ? L’équipe de Purl Soho est vraiment la championne des couvertures colorées. Je vois une autre couverture dans mon avenir tricotesque. Ce coup-ci c’est de la brioche, pas du point de riz. Et je pourrais utiliser tous mes fils incroyablement colorés qui traînent dans mon stock. En fait, je n’ai qu’à tricoter tous les écheveaux de laine chaussette qui me restent, et le restant sera parfait pour cette superbe couverture. Ou faire les deux, en parallèle. Totalement faisable. Totalement ! 

DDF2019#1 – lightweight mohair sweater

January was such a dreary month, but picking up the needles to knit with these lovely colors helped me to make it through. And now I can finally show you the results. Just in time for this month’s challenge. The themes for January: Kaleidoscope or Softness. Well, for once, it’s not too bad. This is such a colorful project (albeit not psychedelic), and softness abounds thanks to the blend of mohair and silk yarns used.

Janvier a vraiment été un mois morne et triste, mais heureusement, ce projet m’a permis de le traverser sans trop de dommages grâce à ces jolies couleurs. Et je peux enfin vous montrer le résultat final. Juste à temps pour le défi du mois. Les thèmes pour janvier : Kaléidoscope et Douceur. Pour une fois, je tombe pas trop loin. Ce projet est très coloré (sans être psychédélique), et la douceur abonde grâce à ce mélange de mohair et de soie que j’ai utilisé.

 

I love it, it fits, it is soft, it is warm, it is everything a great sweater should be. What else could I say? There were no major hurdles, it was plain sailing, or rather plain knitting, all along. The only reason I knit the hems in plain cream is that I wasn’t sure to have enough brown yarn to finish everything, so I played it safe. And left the side hems unstitched just because. There. It is my sweater after all, I do as I please.

J’adore, il me va, il est doux, il est chaud, il est tout ce qu’on attend d’un chouette pull. Que dire de plus ? Pas d’obstacles majeurs, c’était vraiment du tricot plaisir tout du long. La seule raison pour laquelle j’ai laissé les bordures au naturel, c’est que j’avais peur de manquer de fil coloré pour tout terminer, donc je l’ai joué sans risque. And laissé les côtés sans couture jusque parce que. Ben tiens. C’est mon pull après tout, je fais ce que je veux.

OK, if I had to do one thing differently next time around, I would knit the sleeves flat. Because I hate magic loop, as you know, and despite my best efforts to narrow down this pesky gap between the DPNs, it is still there. The yarns were so fine, on a medium-sized needle, it was tough. So yeah, I would definitely knit this pattern again, but with flat sleeves so that they look just perfect. And maybe a different collar, for the fun of changing.

Bon, ok, si je devais vraiment changer une chose la prochaine fois, ce serait de tricoter les manches à plat. Parce que j’ai horreur du magic loop, comme vous le savez, et malgré tous mes efforts, je n’ai pas pu me débarrasser complètement de ce petit creux énervant au changement des double pointes. Il faut dire qu’avec des fils très fins et des aiguilles moyennes, c’était pas évident. Donc, pas de soucis, je tricoterais bien de nouveau ce modèle, mais avec les manches à plat pour qu’elles soient vraiment parfaites. Et peut-être avec un col différent, pour varier les plaisirs.

And we’re still in winter, so I know I will be wearing my sweater right away. It is blocking right now, after a short bath in cold water with white vinegar just to make sure the colors wouldn’t bleed. Hey, I’m getting better at knitting things for the right season. It only took me 7 or 8 years to get there.

Et comme c’est encore l’hiver, je vais pouvoir le porter ce pull. Il est en train de sécher, après un petit bain d’eau froid et de vinaigre blanc, juste pour m’assurer que les couleurs ne bavent pas. Hé, je m’améliore, j’arrive enfin à tricoter des trucs pour la bonne saison. Il m’aura juste fallu 7 ou 8 ans pour en arriver là. 

What’s next? I tinked the poncho. After knitting more than 50 yards of dreadfully boring stockinette (I swear, my eyes were closing every time after just a couple of rows) and working the few rows of lace pattern, I couldn’t make head or tail of how to combine everything. The diagram on the pattern did not help. And my patience threshold is very low these days. So off with the alpaca poncho. And off with boring knitting.

La suite ? J’ai détricoté le poncho. Parce qu’après avoir tricoté des kilomètres de jersey endroit à pleurer d’ennui (sérieux, mes yeux se fermaient tous seuls après quelques rangs) et fait les quelques rangs de motif dentelle, impossible de comprendre comment agencer les deux bouts du machin. Le diagramme sur le patron n’a pas du tout aidé. Et ma patience est très limitée en ce moment. Alors au revoir le poncho. Adieu au tricot ennuyeux.

Continue reading

what to knit next?

That’s the question we typically ask ourselves once a project is completed. Unless you are a very organized knitter with a long queue of projects just waiting in line, ready to cast on right away. I am experiencing quite the opposite. More and more, the interval between projects is increasing. It takes me longer to decide what to knit next, which might be a sign of knitting maturity. I am no longer rushing into the next project with the goal of learning a new technique or just use my stash. I am taking more time to ponder, compare, check and swatch.

Je tricote quoi maintenant ? C’est généralement la question qu’on se pose quand on vient de terminer un projet. A moins d’être une tricoteuse super organisée, avec toute une liste de projets en attente, prête à monter les mailles immédiatement. Je vis plutôt le contraire. L’intervalle entre mes projets semble de plus en plus long, et ça me prend plus longtemps pour décider ce que je vais faire ensuite. C’est peut-être le signe d’une plus grande maturité tricotesque. Je ne me précipite plus dans le prochain projet dans le but d’apprendre une nouvelle technique ou simplement d’utiliser mon stock. Je prends davantage de temps pour réfléchir, comparer, vérifier et tester.

So while I am still busy with my Log Cabin blanket (more on that in another post), I am taking time now to decide what my next project will be. Fresh from my Palette blanket, I thought about starting a project that would help me use all these pretty colours that were left over. Birkin was a good candidate. I have this huge cone of fingering cream yarn plus some green, blue, pink and light grey that would be a nice combo for the Fair Isle yoke. But the swatch left me unimpressed. The cream yarn is a bit itchy, the row gauge is off, even if the stitch gauge is fine, and swatching the Fair Isle section was so difficult that I stopped after a couple of rows. Maybe it’s because I need to flex the Fair Isle muscles in my hands, but it is not motivating. After months of seed stitch, I don’t want to struggle. I just want something nice and easy. So Birkin is on the back burner for now.

Et même si je suis assez occupée avec ma couverture Log Cabin (je vous en montrerai plus bientôt), je prends le temps maintenant de décider de mon prochain projet. Après ma couverture Palette, je pensais commencer un projet qui me permettrait d’utiliser toutes ces jolies couleurs qui me restent. Birkin était un bon choix. J’ai ce gros cône de fil crème et du bleu, du vert, du rose et du gris clair dans la bonne épaisseur qui ferait une belle combinaison pour ce plastron jaquard. Mais je ne suis pas impressionnée par mon échantillon. Le fil crème gratte un peu, j’ai les bonnes dimensions en largeur mais pas en hauteur, et les deux premiers rangs en jaquard m’ont tellement pris le chou que j’ai arrêté là tout net. Je dois sans doute assouplir mes muscles pour ce travail de couleur, mais franchement, je ne suis pas motivée. Après des mois de point de riz, j’ai envie de simplicité. Surtout pas de me prendre la tête avec un motif ou des fils qui s’emmêlent. Donc Birkin est mis de côté pour le moment.

Birkin ©Laine Magazine

The next swatch is for a project that I’ve been thinking about for nearly a year. I have quite a lot of mohair silk lace yarn in my stash, in different colors. They were originally bought for this mohair cardigan, Belarus. But after some consideration, I decided this cardigan would not really fit in my wardrobe, and I’m not that comfortable with mohair on its own. I’ve been thinking of combining it with this cream yarn for a while now, and it totally works. I am loving this swatch and the marl effect. Plus, the mohair silk blend counteracts the itchiness of the wool yarn. It is so soft on the skin. I’m sold.

L’échantillon suivant est pour un projet qui me trotte dans la tête depuis presque un an. J’ai pas mal de fil dentelle en mohair et soie dans mon stock, dans des teintes différentes. Prévu au départ pour ce cardigan en mohair, Belarus. Mais après mûre réflexion, j’ai décidé que ce gilet n’irait pas vraiment dans ma garde-robe, et je n’ai pas envie de travailler du mohair seul non plus. Je pense depuis un moment à le combiner avec cette laine crème. Et là, ô joie, ça fonctionne super bien. J’aime trop cet échantillon, et cet effet de couleur aléatoire. En plus le mohair et la soie adoucissent considérablement le rugueux de la laine. C’est super doux sur la peau. Vendu.

Belarus ©Rowan

I have not totally decided on the pattern and the colorwork yet. I am thinking of a comfortable, slightly oversize knit, like this pullover from Hannah Fettig, with either plain stripes or a fade version, using these socks as template. It might be stripes after all. Stripes are more classic, and I suspect the fade trend will slowly fade away (sorry, had to do it). Stripes could either be big and large, or smaller and blended. What do you think ? Stripes or fade? Small stripes or large ones ?

Je ne suis pas totalement fixée sur le patron et le travail de la couleur. Je penche pour un pull confortable, légèrement grand, comme ce joli pull de Hannah Fettig, avec soit des rayures toutes simples ou une version en fondu, en utilisant ces chaussettes comme exemple. Je penche plus pour les rayures. C’est plus classique, et je penche que la tendance du ‘fade’ va tranquillement s’évanouir. Je ne suis pas une fan absolue. Pour les rayures, j’ai le choix. Des grosses rayures, ou des petites mélangées. . Vous en pensez quoi ? Rayures ou ombré ? Rayures petites ou larges ?

 Fluorite – Pom Pom 23 ©Laura Morsman / Lightweight Pullover – Hannah Fettig © Quince & Co© Roos’ beach

All I know is that I want to cast-on very soon, as there are other projects that tickle my fancy this winter. I want some colour in this dreary November weather. And softness.

Tout ce que je sais, c’est que je vais bientôt me lancer, parce que j’ai d’autres projets en tête pour cet hiver. Mais là maintenant, dans ce mois gris de novembre, j’ai envie de couleur, et de douceur. 

DDF#09 – I got my stripes

At last – I made it, I finally got my striped summer sweater done.  Yeah! I’ve even been able to wear it once. The connection with the monthly challenge? Stella’s themes for September were : ‘Organisation’ and ‘First Frost’. Who wants to be reminded that winter is on its way? Not me, not right now. Instead, my project perfectly fits in the ‘Organisation’ theme, as a great illustration of what happens when you are NOT organized, and knit your summer sweaters in September, as I usually do. I will try to do better next time. Maybe.

Enfin – j’ai réussi, j’ai terminé mon pull d’été rayé. Youpi ! J’ai même réussi à le porter une fois. Le rapport avec le défi du mois ? Les thèmes de Stella pour septembre sont : ‘Organisation’ et ‘Premier frimas’. Très adapté, mais je n’ai pas envie de me rappeler que l’hiver arrive, pas encore du moins. Du coup, mon projet case parfaitement dans le thème ‘Organisation’, puisqu’il illustre parfaitement ce qui arrive quand vous n’êtes PAS organisée, et que vous tricotez vos pulls d’étés en septembre, comme j’ai l’habitude de le faire. Je vais essayer de faire mieux la prochaine fois. Peut-être.

There is something really comforting and reassuring with stripes. If you take a few good notes, than you know you can’t get it wrong and that your front and back will be perfectly aligned. Just write down the row you’re at when you start the armhole shaping, and voilà! No more fretting about with your measuring tape.

Les rayures, c’est réconfortant et rassurant, je trouve. Il suffit de prendre quelques bonnes notes et vous savez que vous ne pouvez pas vous tromper. Le dos et le devant seront parfaitement alignés. Il suffit de noter le moment où vous commencez les diminutions de l’emmanchure, et voilà ! Plus besoin de sortir le ruban à mesurer.

I modified the pattern. I did not use the original stitch pattern that called for 4 rows of linen stitch for the color followed by 8 rows of stockinette. I started it that way but I did not like it. It looked old. Especially with my colors. I can’t really explain it, but there was something with the way the linen stitch works, and the coral against the black, that made it look very old-fashioned. Not in the sense of vintage and cool, but more outdated and fuddy-duddy like. So I started over and decided to stick to plain stockinette, and let the colors do the work.

J’ai modifié le patron. Je n’ai pas utilisé le motif original qui consiste en 4 rangs de point de lin (le rang coloré) suivi par 8 rangs de jersey endroit. J’avais commencé exactement comme cela mais ça n’allait pas. Surtout avec mes couleurs. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais le point de lin avec la couleur sur le noir, ça faisait super vieillot, pas dans le sens rétro-vintage sympa, mais dans le sens ringard et vraiment passé de mode. Du coup, j’ai tout recommencé et j’ai décidé de tout faire en jersey endroit, pour mettre les couleurs en avant.

As I started knitting the sleeves, it dawned on me that I might run out of black yarn exactly when I needed it most, so I started knitting the second sleeve in parallel, and knit the two together, until it became very clear that I would run out of the yarn. The story of my life, I’m telling you. No problem. I quickly checked Ravelry for a similar, cotton, DK weight sweater pattern with shorter sleeves. I could see the cap shaping on this new pattern was quite different, so I simply used the second pattern length and adapted the first pattern armhole and cap shaping to it. And I got plenty of yarn to finish.

A mi-chemin de ma première manche, j’ai commencé à m’inquiéter pour mon métrage. Il y avait un risque que je me retrouve à court de fil noir au moment crucial, j’ai donc commencé à tricoter la deuxième manche en parallèle et il est devenu assez vite évident que j’allais me retrouver à court. Quand je vous dis que je suis abonnée. Bon, pas de problème. J’ai défait les manches, cherché un patron semblable en termes de fil, d’épaisseur et d’emmanchures et j’ai vite trouvé un autre patron à manches courtes. J’ai pris les dimensions du deuxième patron et utilisé le façonnage de l’épaule du premier patron. Ce qui m’a laissé suffisamment de fil pour tout terminer.

Well, I did run out of yellow but that was expected. Which is why the colors on my sleeves don’t really match the colors on the body, but it does not really matter. It is a design choice (incidentally the perfect excuse for anything that might look weird in a project: it is a design choice).

Bon, je me suis retrouvée à court de jaune mais c’était prévu. C’est pourquoi les couleurs des manches ne correspondent pas exactement à la séquence du corps, mais cela n’a aucune importance. C’est un choix créatif (super excuse, le choix créatif, ça marche à tous les coups).

The only drawback of this quick to knit sweater: the number of ends to weave in. It took the best part of my Sunday, and to ease the process, I took out my headset and tablet to listen to my favorite podcasts while slowly working my way through these ends. I love seams for that, it really helps to weave in the ends, especially with cotton.

Le seul inconvénient de ce petit pull vraiment rapide à tricoter : le nombre de fils à rentrer. Ca m’a pris une bonne partie de mon dimanche, et pour que ce soit moins pénible, j’ai sorti mon casque et ma tablette pour écouter mes podcasts préférés en rentrant tranquillement fil après fil. Vive les coutures: pour rentrer les fils, ça aide vraiment, surtout quand c’est du coton. 

I’m super happy with this project. The biggest compliment came from my husband. After I tried it on, he said it looked like a Sonia Rykiel sweater; which was exactly what I was aiming for. The colorful stripes against a black canvas are indeed the trademark of this great designer. It’s not as tight, of course, and there is no waist shaping, but it fits well et is comfortable to wear. And I will be able to wear it with many different items in my wardrobe.

Je suis vraiment ravie de ce projet. Le plus grand compliment est venu de mon mari, qui a trouvé que ça ressemblait à un pull Sonia Rykiel. C’était exactement l’effet recherché, avec ces rayures colorées sur fond noir, qui sont la marque distinctive de cette grande dame de la mode. Il n’est pas aussi moulant, bien sûr, et il n’y pas de marquage à la taille, mais il tombe vraiment bien et est agréable à porter. Et je pourrais le porter avec pas mal d’articles différents de ma garde-robe.

Continue reading

DDF#été (summer) – back in the game

Well, I’ve been out of the game for a while, both in terms of blog writing and participating in the monthly challenges. I am quite late for this one actually but hey, better late than never as they say. Somehow, between my blankets, I managed to work on another project last spring, even if it took me to forever to finish it (like, three months to weave in ends).

Ca fait un moment que je n’ai pas joué le jeu du défi du fil, et je suis carrément hors course côté blog aussi. Bon je m’y remets. Je suis super en retard pour le défi de l’été, mais mieux vaut tard que jamais, hein ? Plus tôt cette année, quelque part entre mes deux projets de couverture, j’ai réussi à travailler sur un autre projet, que j’ai mis un temps fou à terminer (genre, trois mois pour rentrer quelques fils).

Flashback to last winter, in the midst of the Log Cabin KAL, still determined to get rid of my stash as much as possible, I thought that a sweater quantity of red yarn (frogged from an old project) would be ideal for the borders. Huuhh, wrong ! Wrong color, wrong quantity. I found another solution for my borders. More on that project later on (on hold, as you can see from the next picture).

Retour à l’hiver dernier. Au beau milieu du KAL sur le thème du Log Cabin, et toujours dans le but de me débarrasser au maximum de mon stock, j’avais dans l’idée que mon stock de laine rouge (d’un vieux projet défait depuis) serait parfait pour les bordures. Bon, à part que j’avais carrément pas le compas dans l’oeil côté quantité, et la couleur, franchement, c’était pas ça non plus. Un mélange de teintes rouille et neutres, tu rajoutes du rouge pompier pétant, rien à faire, ça jure. J’ai trouvé une autre solution pour mes bordures, que je vous montrerai une autre fois (mon projet est en stand-by, comme le montre cette photo).

So I’m left with this sweater quantity of a beautiful alpaca blend that I know would not work for me. It can only become a cardigan because it is so itchy. One day, I casually asked my daughter if she wanted a bulky cardigan to wear around the house (this is the key operative word, house). Because she is constantly borrowing mine (even the hand knit ones) so I figured this was something she would not object to. To my surprise, she said yes. To my greater surprise, she did find a pattern she liked in my selection. No need to ask for more: I promptly cast on before she had a chance to change her mind. The pattern is the A-line Cardigan, by Mari Lynn Patrick (Vogue Knitting Winter 2010/11).

Du coup, je me retrouve pognée (coincée, en bon québécois) avec ce beau mélange d’alpaga rouge qui ne me va pas. Et qui ne peut devenir qu’un gilet, vu comment il gratte sur la peau nue. L’air de rien, un beau jour, je demande à ma fille si elle n’a pas envie que je lui tricote un gilet pour porter à la maison (c’est le mot clé, maison). Vu qu’elle est toujours en train de me piquer les miens (même veux que j’ai tricotés). A ma grande surprise, elle dit oui. Et à ma plus grande surprise encore, elle trouve un modèle qui lui plaît dans ma sélection. Ni une ni deux, je me suis dépêchée de monter les mailles du gilet A-line (Mari Lynn Patrick dans Vogue Knitting Hiver 2010/11) avant qu’elle puisse changer d’avis.

Mirasol Yarns Kutama

I must say, knitting with bulky yarn is great. This project just flew off the needles, even with the long swoop back and the pockets. Except that I did not have enough yarn left for the border (the story of my life). What with my Log Cabin blanket that consumed most of my bulky yarn, I had little left to offer as a choice for a contrasting color, but my daughter instantly picked up my ball of Imperial Yarn Anna, a wool cotton/blend.

Je dois dire que la laine épaisse, ça a du bon quand même. C’est monté super vite, même avec ce long dos et ces longues manches. Bon, évidemment, j’ai manqué de laine pour la bordure (décidément, je suis abonnée). Et comme ma couverture a consommé la plupart de mes laines de même épaisseur, je n’avais pas grand-chose à proposer à ma fille qui a choisi ma pelote d’Imperial Yarn Anna, un mélange laine/coton. 

It’s not the same texture, the same composition, the same weight, but strangely enough, it works. It stands out in real contrast to this massive pile of red, and I quite like the result. She likes it, that’s the most important. And she does not want any buttons that should complete this project (thank you, my darling, less sewing to do). So there it is, her new go-to warm cardigan that she can cuddle in when the temperatures start to drop. Don’t look too closely at the seams, they’re far from perfect, but she likes it, it fits, so hurray! She’d better stop stealing my cardigans now.

C’est pas la même composition, ni la même texture, ni la même épaisseur, mais bizarrement, ça fonctionne. Justement c’est un vrai contraste avec tout ce rouge, et le résultat est sympa. Ma fille aime, c’est l’essentiel. Et elle ne veut pas des boutons prévus dans le patron (merci, chérie, de la couture en moins). Voilà, son gros gilet bien chaud dans lequel elle va pouvoir s’emmitoufler les matins frais. Bon, faut pas regarder les coutures de trop près, elles sont loin d’être parfaites, mais elle l’aime, il lui va, hourra ! Elle n’a pas intérêt à continuer de me piquer les miens.

So this is my participation in this summer challenge – the themes were totally open, my project is totally out of season but who cares? I’m back in the saddle. The project gallery should be up some time on Stella’s blog.

C’était ma participation au défi de l’été, thème libre, rien à voir avec la saison mais bon, on s’en moque un peu en fait. Je remonte en selle. La galerie de projets devrait être publiée un de ces jours sur le blog de Stella.

palette blanket – follow-up #1

Time to show you some progress and how the new colors are working in this ongoing project. Sorry I do not have many pictures at this stage, and the blanket is already bigger than shown, with pink and more colors. This will be in the next follow-up post. It is moving along nicely, still quite a lot to do but I’m still enjoying it. If you want to see the start of this project, check this blog post. So after a good start and a smooth knitting, I got stuck at some point because I ran out of my pale green color. Too bad.

C’est le moment de vous montrer un peu de progrès et comment les nouvelles couleurs s’intègrent dans ce projet toujours en cours. Désolée, je n’ai pas beaucoup de photos à ce stade. et la couverture est déjà plus grande, avec du rose et d’autres couleurs. Ce sera dans mon prochain suivi. Ca avance bien, encore pas mal à faire et je ne suis pas encore dégoûtée du point de riz. Si vous voulez voir le début de ce projet, allez jeter un oeil ici. Après un bon départ, je me suis retrouvée un peu coincée dans mes plans parce que je suis vite tombée à court de vert pâle. Dommage.

I was really looking forward to the pale green and cream combo, and I had to do a dark green and cream combo, which totally defeats the purpose, but hey! When you’re stuck, you have to find a workaround. So as you can see above, there is not much difference between the green/pale green and the green/cream. And the two greys are indeed very similar, resulting in more hand-dyed effect than a marl effect. I don’t mind, I like the fact that we have very contrasting marls, then low contrasting ones, then even more subtle hue changes, before we move back to a more contrasted effect.

Je me réjouissais à l’avance du mélange vert pâle et crème mais j’ai du passer à vert et crème, ce qui rate un peu l’effet du coup, mais bon ! Quand on est coincé, on se débrouille comme on peut. Comme vous pouvez le constater, du coup, la différence est minime entre les deux parties vertes. Et les deux gris sont assez semblables aussi, ce qui donne plutôt des reflets qu’un effet chiné. Mais ça ne me dérange pas, j’aime bien ce passage d’un chiné très contrasté à un chiné plus subtil qui passe à des teintes mélangées pour revenir à plus de contraste.

Here are the yarns used in this portion of the blanket. In the forefront, two skeins of Holiday Yarns FlockSock Sock yarn (from a Knitcrate box) in  Pink Lady and Charcoal, behind them, a cone of fingering wool, Franklin Natural Cone (from Knit Picks), if I remember correctly it is from their yarns to dye range. It is actually more of a light fingering weight, and the yarn is not plump like my other soft fingering yarns. On the right is the darker grey from Baa! La Jolla (another Knitcrate) in Grey Onyx. I should probably call this a Knitcrate project, because all the yarns I am using, except for this cone, come from my Knitcrate subscription. Which also explains that these are not really my colors, and even though I like the effect, I’m not yet sure how to make it work in my environment. There is nothing pink or blue in my house. So there are you are. This project will be on the back burner for a while as it is getting really too hot to work on a woolen blanket. And I need to plan for my summer projects.
I probably won’t be posting a lot in the coming month, so enjoy your summer and your vacation if you have any, and see you soon.

Voici les laines utilisées dans cette portion de la couverture. A l’avant, deux bobines de Holiday Yarns FlockSock (de Knitcrate) dans les couleurs Pink Lady et Charcoal, derrière, un cône de fil fin crème de Knit Picks, c’était un de leurs fils à teindre si je me souviens bien. C’est plus léger qu’un fil chaussette, donc un moins rebondi que les autres qui sont aussi plus doux. A droite le gris plus soutenu de chez Baa! La Jolla (un autre Knitcrate) en Grey Onyx. Je devrais appeler ce projet mon projet Knitcrate parce que pratiquement tous les fils proviennent de cet abonnement, sauf le cône. Ce qui explique aussi pourquoi ce ne sont pas vraiment mes couleurs. et même si j’aime l’effet, je ne suis pas sûre de savoir avec quoi il va s’harmoniser chez moi. Je n’ai pas de bleu ou de rose dans mon décor. On verra bien. En tout cas, je vais le mettre de côté parce qu’il se met à faire bien trop chaud pour tricoter une couverture de laine. Et je dois prévoir mes projets de l’été.
Je risque de ne pas beaucoup poster dans les semaines à venir, donc je vous souhaite de bonnes vacances si vous en avez, et un bel été. A bientôt.

some follow-up & vocabulary…

Thank you for your comments on my latest post. I went back to check my Vogue Knitting subscription before complaining about the missing issue, and it turns out my subscription had expired with the previous issue. Turns out the yearly subscription is for 5 issues, even if they release 6 issues per year now. I’m not sure to fully understand the logic. I used the annual reader survey that was recently released to let them know what I thought. So that’s that.

One reader asked a very interesting question as a comment to this post. What is the difference between a blanket, a throw and an afghan ? Can these terms be used interchangeably? I wondered about that too. I gave a quick answer but decided to check if my answer was correct and if I could get a bit more details. I found a couple of articles that confirmed my initial take on the differences and provided more details. So in a nutshell:

  • A blanket is primarily used as a bed covering, and will be layered on top of sheets to provide warmth and comfort. Hence when you say blanket, you imply bed. You will find blankets in sizes to fit standard bed sizes. That’s pretty easy.
  • A throw is a smaller blanket and, as the name suggests, is meant to be thrown over a bed or a sofa. They can be made from the same material as blankets, are usually intended to be more decorative than a blanket which is more utilitarian.
  • An afghan designates a handcrafted item, most commonly hand made in crochet or knitting. The name comes from the embroidered throws made in Afghanistan. So logically, everything we knit or crochet should be called an afghan, even if we decide to use it as a throw or a blanket.

Does that help? Do you have a favorite? I’m fine with any of them really, so I will continue to use any of these terms depending on the pattern I am working on. Purl Soho is a good source for free blankets/throws/afghans patterns with a timeless appeal and clever use of colors. Below a selection of my favorites. And of course, I am still working on my Palette blanket. I will show you my progress in another post. I’m having a blast at each color change.

References:

http://homeguides.sfgate.com/difference-between-throws-blankets-afghans-96197.html
http://thechronicleherald.ca/homesnews/1321115-blankets-throws-afghans-what%E2%80%99s-the-difference

 

© Purl Soho

Merci de vos commentaires suite à mon dernier billet. Avant de me plaindre à Vogue Knitting, je suis allée vérifier mon abonnement et il se trouve que mon abonnement avait bien expiré. L’abonnement d’un an ne couvre que 5 numéros, même s’ils en produisent 6 par an. La logique m’échappe, mais bon, c’est comme ça. J’ai profité de leur sondage annuel récemment publié pour leur dire ma façon de penser. C’est réglé, on passe à autre chose.

Suite à mon billet sur les couvertures, une lectrice m’a posé une question intéressante. Quelle est la différence entre couverture et plaid ? Et le jeté? Peut-on utiliser les termes indifféremment ? Je lui ai répondu rapidement mais j’avoue que je me posais un peu la même question alors j’ai décidé de creuser un peu. En faisant des recherches, j’ai trouvé quelques articles qui m’ont permis de voir que je n’étais pas loin du compte en apportant plus de détails. En résumé :

  • La couverture est conçue d’abord pour être utilisée sur un lit, par-dessus les draps pour apporter chaleur et confort. Elle peut être en différentes matières et se trouve dans des tailles correspondant aux tailles de lit standard. Sa fonction principale est utilitaire.
  • Le jeté de lit peut se trouver sur le lit, comme son nom l’indique, mais ne recouvre pas entièrement le lit. Il peut servir ailleurs dans la maison, sur un canapé par exemple. Sa fonction est donc plus décorative.
  • Le plaid est un terme apparemment très codifié, officiellement un carré d’un mètre cinquante sur un mètre cinquante. J’ai appris quelque chose. Le plaid s’utilise aussi bien à la maison qu’en déplacement. Contrairement au terme anglais “afghan” qui désigne tout ce qui est crocheté ou tricoté, il n’y a donc pas de terme vraiment spécifique pour nos ouvrages. 

C’est plus clair, ou pas du tout ? Vous préférez lequel ? Je ne suis pas une puriste donc je vais continuer à appeler mes projets couvertures ou plaids, selon le patron en cours. Et pour des patrons gratuits de couvertures/jetés/plaids, ma référence reste Purl Soho pour leurs versions intemporelles avec une utilisation ingénieuse des couleurs (quelques-uns de mes préférés ci-dessus). Et je continue à tricoter ma couverture Palette, je vous montrerai mes progrès dans un prochain billet. Je m’éclate à chaque changement de couleur.

Références :

http://blog.plaidissimo.fr/un-plaid-ou-une-couverture/
https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20071106095914AActoNd&guccounter=1