knit the trend: the kimono

This spring, kimonos came out of the boudoir and into the streets.  A quick search in Pinterest and you will find dozens of fashionistas sporting all sorts of versions of this traditional garment.
Ce printemps, c’était la saison du kimono qui sort du boudoir pour se balader dans la rue. Une simple recherche sur Pinterest et vous trouvez des dizaines de fashionista portant toutes sortes de versions de ce vêtement traditionnel.

I do have a real kimono in my wardrobe, gifted by my mother decades ago during my Japanese period (futon bed, prints, lacquered walls and a ceramic collection, the works). I loved to loaf around the house with an obi inspired belt around my lovely kimono, wearing platform sandals. Until the day the sole caught the fabric and I fell down the stairs, flat on my back. I thought my spine was broken that day and I never wore my kimono again in a house with stairs. It still hangs in my closet though -one of the few items I couldn’t part with. So maybe I should knit one that I can safely wear without fear of tumbling down the stairs again.
J’ai un vrai kimono dans mon placard, offert par ma mère il y a des dizaines années lorsque j’étais dans ma période japonaise (lit futon, estampes, laque sur les murs et collection de céramiques, la totale). J’adorais traîner avec un morceau de tissu entouré autour de mon kimono style obi, avec des sandales à plateforme aux pieds. Qui m’ont valu un bel accident le jour où la semelle s’est prise dans un des pans du kimono et que je suis tombée raide droite sur une marche d’escalier. J’ai cru ce jour-là que je m’étais brisé la colonne. Du coup, je ne l’ai plus jamais porté dans une maison avec un escalier. Il est toujours pendu dans mon placard – un de ces vêtements dont je ne peux imaginer me séparer malgré tout. Je devrais peut-être m’en tricoter un pour pouvoir me balader sans crainte de me ramasser de nouveau.

My favorite patterns and sources/mes patrons et livres préférés

Knit KimonoKnit Kimono Too Rowan 59

The two volumes of Knit Kimono do just what the titles say. You will find a number of lovely patterns that all have this simple shape in common. Although these books have been published a while back, you can still find them online. The Rowan magazine 59 contains an entire Japanese-inspired section with gorgeous patterns, the most trendy one one the cover (see below as well).
Comme leur nom l’indique, les deux volumes de Knit Kimono proposent une déclinaison de modèles tous inspirés du kimono. Publiés il y a quelques années, on les trouve toujours en ligne (je n’ai pas trouvé de version française). Le catalogue 59 de Rowan contient une section d’inspiration japonaise avec des patrons magnifiques, le plus tendance se trouvant sur la couverture (voir également ci-dessous).

Kimono Style pullover © Vogue Knitting – Multi-drape Kimono © knit.wear – Yamanashi © Rowan Yarns

Vogue Knitting regularly shows patterns, cardigans or sweaters, clearly influenced by the kimono style. The middle pattern would be perfect around the house. But my favorite of all is clearly Yamanashi, shown here in a different colour. Truly a masterpiece, this beauty would probably require months of knitting (in silk and mohair, so fine and delicate) but it would be so worth it.
Vogue Knitting présente régulièrement des patrons, gilets ou pulls, influencés par le style kimono. Le patron du milieu serait parfait pour la maison. Mais mon préféré de tous, c’est Yamanashi, montré ici dans une autre harmonie de couleurs. Il est juste sublime, et prendrait certainement des mois à tricoter (en fil très fin de soie et de mohair) mais cela en vaudrait certainement la peine.

Hiyama © Rowan – Kimono Cardigan © Natalia Kononova – Kimono Wrap © Love of Crochet

For crochet fans, I found these lovely patterns that would be totally in sync with the trends. I love the graceful motifs of Hiyama, and the colorwork of this kimono cardigan.
Les fans de crochet ne sont pas oubliés. Ces patrons sont pile dans la tendance. J’aime beaucoup les motifs délicats d’Hiyama (Rowan toujours), et le travail sur les couleurs du cardigan du milieu.

To sum it up, I can totally imagine knitting a kimono, not because it’s trendy, but because I’ve always loved kimonos. What about you?
Pour résumer, je me vois vraiment tricoter un kimono, pas à cause de la tendance, mais parce que j’ai toujours aimé les kimonos. Et vous ?

 

#Summer of Basics

KALs happen all year long, of course, but this season I have decided to diligently follow one. Always with the underlying goal of bringing the stash to its knees. Karen Templer is launching a Summer of Basics Make-Along (#summerofbasics), with one basic piece to knit (or sew) each month between June and August – 3 in all. Not too hard to follow, albeit a bit challenging for knitters.
Il y a des KAL toute l’année, bien sûr, mais j’ai décidé d’en suivre un cet été, et m’y tenir autant que possible. Avec pour but de continuer à utiliser mon stock. Karen Templer organise un Make-Along pour l’été (#summerofbasics): l’idée est de tricoter (ou coudre) une pièce basique chaque mois pentre juin et août – 3 pièces en tout. Pas trop compliqué à suivre, mais un beau défi quand même pour les tricoteuses.

N. 1

I have already started my first project for June with a test knit, all in linen. I cannot tell more about it, but will check with the designer how much I can share before the pattern is officially launched. So far, it is going rather well. This is the only one for which I had to get more yarn. With only 4 balls of Katia Lino in my stash, I went to search for more. This particular blue was not in stock, so I chose a silver grey and decided to knit a colorblock version of the pattern.
J’ai déjà commencé mon projet numéro 1 pour juin, un tricot de test tout en lin. Je ne sais pas trop ce que je vais pouvoir dévoiler avant le lancement officiel du patron, je vais vérifier avec la créatrice. Mais ça avance plutôt bien. C’est le seul projet pour lequel j’ai dû racheter un peu de stock. Avec seulement 4 pelotes de Katia Lino en stock, il m’en fallait un peu plus. Je n’ai pas retrouvé ce beau bleu, j’ai donc choisi un gris argenté pour travailler le patron en mode colorblock.

N. 2

I have frogged yet another sweater, the beautiful coton cardigan I knit two summers ago (time flies!). It was lovely, but the cotton shed so much I just could not wear it with anything. Frogging took me a while but now I have this pile of beautiful organic Pima cotton in aran weight to play with. Yeah ! I was first thinking of Rombille, but the lace details mean I will have to wear a tank top underneath, and my goal is to have a basic, simple cream cotton sweater to put on over jeans or a cotton skirt. I searched through my library and found this sweater with a lovely texture. I think it would look lovely in creamy white – what do you think ?
J’ai détricoté un autre pull, le beau gilet en coton tricoté il y a deux étés (déjà!). Il était très beau, mais le coton peluchait tellement que je ne pouvais absolument pas le porter. J’ai mis un peu de temps à le détricoter mais j’ai de nouveau une belle pile de beau coton Pima tout doux de belle épaisseur (type Aran) pour m’amuser. Je pense à Rombille depuis un petit moment, mais les détails dentelle risquent de m’obliger à porter un petit haut en-dessous du pull, et mon but est d’avoir un joli pull de coton tout simple pour mettre sur un jean ou une jupe d’été. En fouillant ma bibliothèque de patrons, j’ai trouvé ce modèle joliment texturé. Ce serait pas mal en blanc crème – non ?

Rhombille – © PomPom #16 – Textured V-neck © Knit Simple

N. 3

I will keep project 2 for August – for July, I had in mind a sleeveless top, easy and quick to knit so that I can wear it right away. I have quite a lot of beautiful organic undyed cotton in fingering weight in my stash that would make a nice tank top, but I’m struggling to find a pattern I like. Any ideas ? Another option is to use some black and white cotton in DK weight, also in my stash, that could be perfect for a cute top inspired by this Mango tee. What do you think?
Je vais garder le projet 2 pour le mois d’août, et pour juillet, je pensais à un petit top léger, rapide à tricoter pour pouvoir en profiter tout de suite. J’ai très envie d’un petit haut sans manches pour utiliser mon stock de laine fine en coton non-teint, mais j’ai du mal à trouver un patron. Des idées? Une autre option est d’utiliser mon stock de coton noir et blanc type DK, également en stock, qui serait parfait pour un petit top inspiré par ce haut sans manches de Mango. Qu’en pensez-vous ? 

© Mango – Cropped Tank Top © Vogue Knitting

 

So here are my knitting plans for the summer. I like that the MAL was announced early enough for me to plan ahead, decide on the yarn to use and the patterns to make. Well, sort of. Last minute changes can happen, and if you have any good idea for an aran weight cotton sweater or a lovely tank pattern, please share them in the comments. Are you participating in a KAL this summer – any specific projects in mind? I’d like to know what you plan.
Voilà pour les projets de l’été. J’ai apprécié que le MAL soit annoncé suffisamment à l’avance pour me laisser le temps d’y réfléchir et de planifier mes projets en fonction de mon stock. Bon, enfin, mes projets peuvent aussi changer à la dernière minute. Si vous avez des idées de patrons pour un pull épais en coton ou petit haut léger, je suis preneuse. Laissez-les en commentaires. Participez-vous à un KAL cet été – des projets en particulier ? J’aimerais savoir ce que vous avez prévu.

 

 

much ado about not knitting

Two years ago I travelled to Paris, and fell in love with a sweater from Valentino. This one:
Il y a deux ans, lors de mon voyage à Paris, j’ai craqué sur ce pull Valentino:

I remember thinking: what ! 1,200 euros for a simple knitted sweater, I’m sure I could do that. So started this idea of recreating this stunning piece. I spend the next few months searching for the right yarns, after studying the pattern and effect on pictures, as much as I could. I even started to draft a kind of pattern for it, as you can see from these poor ipad shots below.
Je me souviens avoir pensé: quoi ! 1 200 euros pour un simple pull, je suis sûre que je pourrais m’en tricoter un pareil. L’idée de recréer ce modèle magnifique a germé tranquillement, et j’ai passé les mois suivants à rechercher les meilleurs fils, après avoir grossi l’image et étudié le modèle d’aussi près que possible. J’ai même commencé des calculs savants pour ébaucher un semblant de patron, comme vous pouvez le voir sur ces photos d’ipad pas très nettes.

I saw beautiful yarns, and the best color palette I could find was from Quince & Co. But faced with all these beautiful skeins, I suddenly realized that pastels would work better for a spring sweater, and wool might not be the best choice. So I start searching for a summer yarn and I find the right palette in Cascade Yarns Ultra Pima. Granted, it will look quite different from the original, but I think I can get the effect I want. Or will I?
J’ai vu de belles laines, et la meilleure palette de couleurs était sans conteste chez Quince&Co. Mais je me suis dit que la laine serait trop chaud pour un modèle plutôt printanier. Je me suis tournée vers le coton, pour finalement trouver une palette qui me plaisait en Cascade Yarns Ultra Pima, un beau coton d’épaisseur DK. Bon, c’est sûr, cela risque d’être assez différent de l’original mais je devrais pouvoir créer l’effet que je veux. Ou bien ?

I started playing with numbers and patterns last year, trying to find patterns in similar weight to get the basic frame and build from there. Then we moved and all that, and my yarns remained stuck in its project bag until I finally let it out a couple of weeks ago. Time to swatch, for real. So first, I tried a few rib stitches to choose the best one. Actually, this weird apricot is a wrong choice that was replaced by the deep coral. I decided to keep it and use it for the swatching process.
J’ai commencé à jouer avec les chiffres et les patrons l’année dernière, en cherchant des modèles que je pourrais facilement adapter pour me servir de base . Puis nous avons déménagé, mes pelotes sont restées coincées dans leur sac projet jusqu’à ce je me décide à finalement les ressortir début mai. Cette fois, c’était le moment de faire mes échantillons pour de bon. J’ai commencé par tester différents styles de côtes pour trouver la meilleure. Cet abricot est un choix raté qui a été remplacé par le corail vibrant. J’avais décidé de le garder pour pouvoir faire des tests.

I tried three types of rib stitches: the plain 1×1 rib at the bottom, followed by the same 1×1 rib but with knit through the back loop on the right side, then a full twisted tib on top. I found that the second method worked better. So I started swatching for the chevron effect. And then it dawned on me.
J’ai testé trois types de côtes; la côte 1×1 toute simple, puis la même mais en tordant la maille endroit sur les rangs endroits (c’est à dire en tricotant la maille endroit par l’arrière), pour finir par des côtes perlées (maille torse des deux côtés). La deuxième méthode était la plus proche du modèle. Ensuite j’ai commencé mon échantillon pour le chevron. Et là, j’ai enfin compris.

It’s not going to work out. At all. This is not the right yarn, not the right weight, not the right colors. In fact, it is going to look pretty awful. As I study the sweater pictures more closely, I can see that the weight of the Valentino yarn must be closer to chunky, considering the small number of stitches per inch. The yarn is silk, but a kind of rough silk, and the best yarn to get a similar result would be a mixture of wool and mohair, certainly not silky cotton.
Franchement, ça ne va pas le faire. Du tout. Ce n’est pas la bonne laine, ni la bonne épaisseur, ni les bonnes couleurs. En fait, cela risque même d’être assez hideux. Je me penche sur les photos des modèles de plus près et je vois que le pull Valentino doit être tricoté en laine assez épaisse, vu le nombre de mailles au centimètre. Le modèle est en soie, mais ce doit être une soie assez rustique, il me faudrait un mélange de laine avec un peu de mohair pour retrouver l’effet du pull, et pas un coton soyeux.

So what to do now, with all this cotton ? I thought about Shore, this lovely striped sweater using lovely shades of cotton/wool blend. So I swatched again. The stockinette definitely works better for these colors, but I’m still not convinced. It looks very retro, with a 70s vibe. These are not my colors at all, but I kind of like the result. So will I knit a Shore? I will tell you on the follow-up post.
Bon, je fais quoi maintenant, avec tout mon coton ? J’ai pensé à Shore, un petit pull charmant qui utilise des jolies teintes dans un mélange laine et coton. C’est reparti pour un échantillon. Franchement, le jersey endroit, ca va beaucoup mieux, mais je ne suis pas complètement convaincue. Les rayures ont un petit côté rétro 70s très tendace, mais ce ne sont pas mes couleurs. Pourtant j’aime bien le résultat. Alors, est-ce que je vais tricoter un Shore ? La suite au prochain billet.

 

Don’t be afraid of frogging

N’ayez pas peur de détricoter

Sometimes frogging is the only solution. A solution some knitters might be reluctant to choose, thinking their beloved project can somehow be salvaged. And sometimes it can. In my case, I chose to frog something that was close to completion, without the slightest tinge of regret.
Parfois le détricotage est la seule solution. Une solution que certaines tricoteuses pourraient redouter, pensant que leur projet peut être sauvé, d’une façon ou d’une autre. Et parfois c’est possible. Dans mon cas, j’ai choisi de détricoter un projet proche de la fin, sans la moindre once de regret.

I had some yellow yarn in my stash I really wanted to use, and thought it would be a lovely sweater for spring. But I kept hesitating between two patterns from the Pompom Fall 2016 issue: Thessaly was calling me with its twisted rib and beautiful texture, but it is the yellow colour of Rocquaine, reminding me of my yarn, that finally convinced me. I carefully took my measurements and saw I had just the right amount of yarn for the size 2, which seemed to work for me.
J’avais une belle laine jaune dans mon stock que je voulais vraiment utiliser, et je me suis dit que ce sera parfait pour un pull de printemps. J’ai hésité longtemps entre deux modèles du magazine Pompom de l’automne dernier: Thessaly m’appelait avec ses côtes twistées et son motif subtil, mais la couleur jaune de Rocquaine, qui me rappelait ma laine, m’a convaincue de commencer ce pull. Après avoir pris mes mesures avec précaution, j’ai vu que j’avais exactement la quantité de laine recommandée pour la taille 2, qui semblait la plus appropriée.

As I started knitting it became obvious I had to add some length to the body, that went up very quickly, because the pattern seemed quite short. I hate sweaters that show your navel everytime you raise the arms. So I added about 3 inches more, before starting the ribbed hems. But this created another problem. I was running out of yarn for the sleeves.
Mais à mesure que je tricotais le torse, qui est monté très vite, j’ai vu que j’allais devoir rallonger le tout. Je déteste les pulls trop courts qui dévoilent le nombril dès qu’on lève les bras. J’ai donc rajouté à peu près 7 centimètres vers le bas, avant d’attaquer les bords en côtes. Du coup, je risquais de me retrouver sans assez de laine pour les bras.

I had a  choice of making this a 3/4 or even an elbow length sleeve, or just start over. The thing is, I kind of started tightening my gauge on the sleeve, to save my yarn – wrong call. The sleeves became a bit too tight, when the rest of the body was just right. I made size two, and size three would probably have worked better for me overall. But not with this yarn.  So I said bye bye to Rocquaine. You’re a lovely pattern, I even enjoyed your provisional cast-on, if you can believe that. But it won’t be for now. It was nice hanging out with you for a while though. So long! That being said, it is a great pattern, very lovely to knit.
Le choix était donc de faire des manches 3/4 ou aux coudes, ou recommencer. Le problème, c’est que j’ai bizzaremment commencé à resserrer un peu ma tension, pour économiser ma laine – mauvaix choix. La manche est devenue un peu trop serrée, alors que le reste du corps était juste comme il faut. En fait, j’aurais pu facilement passer à la taille au-dessus, pour être plus à l’aise. Mais pas avec cette laine. Du coup, j’ai dit au revoir à Rocquaine. Joli modèle, j’ai même aimé faire le montage temporaire, ce que je déteste d’habitude. Mais ce sera pour une autre fois, peut-être. Ceci dit, je le recommande – il est vraiment très agréable à tricoter.

I happily frogged and posted my frogging in Instagram, which prompted calls from my friend: Why ! Murder ! Massacre! Oh yeah, girls, I am happily killing my sweater. Guess what! I am just going to make another one.
J’ai détricoté avec un grand bonheur, et posté mon exploit sur Instagram. Mes amies ont crié au massacre – pourquoi ? Eh oui, les filles, j’ai tué mon pull. Mais vous savez quoi? Je vais en faire un autre.

Oh yeah, I'm sure…bye bye sweater 🐸🐸🐸 #frogging #ripit #knitting

A post shared by miss agnes (@readytoknit) on

Thessaly won in the end.  And with a full week-end of rest and knitting, I can see my new lovely cardigan taking shape. I just love these twisted ribs and the faux cables running down the side.
Finalement c’est Thessaly qui a gagné. Un week-end de repos et de tricot et je commence à voir se dessiner mon nouveau gilet de printemps.

 

In the end, the equation is easy. Trading hours of knitting, always a pleasure, against a finished product that won’t fit or not be worn? Frogging wins everytime in my book. I actually have a few others projects I could put on my frogging pile. At this rate, my stash will last for ever.
Enfin de compte, le calcul est facile à faire. Des heures supplémentaires de tricot, qui sont toujours un plaisir, contre un produit fini qui n’ira pas ou restera au fond du placard. Pour moi, le détricotage gagne à tous les coups. En fait, j’ai quelques autres projets qui sont sur ma liste de détricotage. A ce rythme, je ne suis pas prête de me débarrasser de mon stock.

What about you? Love frogging, or hate it?
Et vous, aimez-vous détricoter? Ou vous détestez?

Continue reading

what’s up?

Quoi de neuf ?

I’ve been in a slow mode these past few weeks. This explains why I am publishing so little. I even find it hard to keep up with reading my favorite blogs every day. It must be the reaction to the move and everything that has been happening these past few months. A lot, too much maybe so now I am slowly trying to adjust to my new reality and spending time with my children to help them adjust as well. So the blog has taken a step back, even though I keep getting ideas and putting tons of stuff aside to share with you.

Anyway, it is just a little note to say welcome to my new readers – I do feel kind of embarrassed seeing new people following me on a regular basis and not publishing more. I plan to continue sharing about knitting projects, of course, but also a bit more about fashion and trends in the knitting world, and continue my color series, focusing on spring.

I know winter has come back in full force in North America but it won’t last. Here in France, it is spring already with trees and flowers blooming everywhere, the sun shining earlier and longer and birds just having a blast. My next spring project is something I will share soon – it is going to be a difficult project for me because I will not be following a pattern. More very soon: I expect this project to become a mini-series in itself as I share my trials and progress, hopefully without too many hurdles.

Well, I do have things to share after all. I am not forgetting you. Thank you for your patience.

Fancy a virtual tour of my knitting library? That can be arranged.
Ca vous dit, une petite visite guidée de ma bibliothèque tricot? Ca peut se faire.

Je n’écris pas vite, et je suis un peu paresseuse en ce moment, ce qui explique pourquoi je publie si peu. J’ai même du mal à lire mes blogs préférés chaque jour. Je pense que c’est une réaction au déménagement et à tout ce qui s’est passé ces derniers mois. Ca a été beaucoup d’un coup, ce qui explique sans doute pourquoi je suis en mode 2 à l’heure en ce moment, essayant de retrouver mes marques et de m’adapter à ma nouvelle réalité. J’essaye de passer un plus de temps avec les enfants parce qu’ils ont aussi un ajustement à faire, et parfois c’est un peu dur. J’ai mis le blog un peu de côté, même si je trouve plein d’idées et je prends plein de notes pour de nouveaux billets, et continuer aussi ma série sur les couleurs pour se préparer au printemps.

Bref, juste un petit mot pour souhaiter la bienvenue à mes nouveaux lecteurs – je suis un peu confuse de les voir suivre mon blog parce que je publie si peu, mais je prévois de continuer de partager mes projets tricots, bien sûr, mais aussi  réfléchir sur les tendances de la mode et du monde du tricot.

Je sais que l’hiver revient en force en Amérique du Nord mais cela ne durera pas. Ici, c’est le printemps qui arrive. Les arbres bourgeonnent et il y a des fleurs un peu partout, les oiseaux s’éclatent et les jours allongent. Je vais bientôt commencer mon nouveau projet de printemps que je compte partager avec vous, certainement par une mini-série parce que pour la première fois, je ne vais pas suivre un patron à la lettre. A suivre très bientôt, j’espère que vous aimerez.

Bon, ben, finalement j’en ai des choses à dire. Merci de votre patience, je ne vous oublie pas et je reviens très vite.

 

 

 

Pantone 2017: Greenery

If you have been paying attention to the color popping up in more and more fashion and home editorials, the color of 2017 should not be a surprise. A light green with hints of yellow, Greenery, is the choice of the Pantone’s team for next year. According to Leatrice Leiseman, “Greenery symbolizes the reconnection we seek with nature, one another and a larger purpose”.
Si vous avez fait attention à la couleur qui figurait régulièrement sur les éditoriaux mode et déco des magazines ces derniers temps, vous ne serez pas surpris par le choix de la couleur de 2017 par Pantone, un vert tendre avec des traces de jaune, Greenery – que l’on peut traduire par verdure ou feuillage. D’après Leatrice Leiseman, “Greenery symbolise cette reconnexion que nous recherchons avec la nature, avec autrui et avec un objectif plus grand.”

image

©Pantone.com / Pantone.fr

A refreshing color perfect for spring, even if it might not suit all complexions. Nevertheless, if you wish to incorporate a bit of Greenery in your knitting projects (which could be home decor items), I have selected a few lovely yarns for you.
Une couleur printanière et rafraîchissante qui n’ira pas forcément à tous les teints. Néanmoins, si vous souhaitez incorporer un peu de Greenery dans vos projets tricot (qui peuvent être des éléments de décor), j’ai sélectionné quelques jolis exemples pour vous.

 

Pantone 2017 - Greenery
All pictures courtesy of/crédits photos: eat.sleep.knit, Quince & Co, Love Knitting

Seeing this lively green made me immediately think of the tincanknits patterns, especially the Sitka Spruce set, knit in the lovely Lettuce from Malabrigo. See also how their Antler cardigan shines in this same shade.
Ce vert vivace m’a immédiatement fait penser aux patrons de tincanknits, en particulier l’ensemble Sitka Spruce, tricoté dans la couleur ‘Laitue’ de Malabrigo. Et cette teinte sied particulièrement à leur gilet Antler.

image

Sitka Spruce & Antler ©tincanknits

A few other nice choices for this shade – D’autres jolis choix pour cette teinte:

image

Honey Cowl (©Madelinetosh) – Tangent Mitts (©M. Harper) – Fresh Greens Hat (©Lion Brand Yarns)
Provence Cabled Pullover (© Classic Elite Yarns) – Baby Sprout Hat (©Cheryl Niamath) – Cloche Divine (©anythingbutsnow)- Dichotomy (©Tricobec)

Low and behold, I do have some green in my stash. Check this: a lovely ‘Sprout’ from Shalimar Yarns (left picture, right side) and hints of greenery in my pot: from left to right, ‘Family Jewels’ from Spincycle Yarns (mostly blue), a Juniper Moon Farms lace yarn called ‘Spring Pasture’, a mixutre of green and mauve, and the darker Blue Faced Leicester DK from Debbie Bliss in ‘Sage’.
Mais c’est vrai, j’ai du vert dans mon stock. Voyez plutôt: un joli ‘Germe” de Shalimar Yarns (tout à droite sur la photo de gauche) et des accents de verdure dans ma marmite: de gauche à droite, un fil sport ‘Les Bijoux de famille’ de Spincycle Yarns avec juste quelques accents de vert,  un fil dentelle Juniper Moon Farms joliment nommé ‘Pâturage de printemps’ mélange de vert tendre et mauve et le Blue Faced Leicester DK de Debbie Bliss en ‘Sauge’ une teinte plus foncée.

So, what do you think of the 2017 color? Love it, or hate it? Do you plan to knit anything in green next year? Share your favorite “greenery” projects. This year I will try to get more consistent in my color posts, and share with you examples to combine this color or match it with the other Spring colors.
Alors, que pensez-vous de la couleur 2017? Vous adorez ou vous détestez? Prévoyez-vous de tricoter en vert l’annéer prochaine? Partagez vos projets “greenery” préférés. Cette année je vais faire de mon mieux pour publier plus régulièrement mes billets colorés, et vous montrez des exemples pour combiner cette couleur avec les autres couleurs du printemps.

 

 

 

 

#slowfashionoctober – week 3

Handmade – Fait main

There are a lot of though provoking questions on this week’s topic, about style, fit, skills, stash, as well as making time and space for making.
Pas mal de questions qui invitent à la réflexion avec le sujet de cette semaine, à propos de style, expertise, patrons, stock, le temps et l’espace pour faire.

Style

My style is more American than French. I value comfort above all, without sacrificing style. I am slowly getting better at choosing my knitting projects, but for the fit, well, it is still a work in progress. I made a drastic step forward the day I stopped seeing myself as a young girl with a Small size and acknowledged my middle-aged body that needed a Medium size. I am still struggling with measuring properly though, and I’m not sure I have found the perfect method yet.
Mon style est plus américain que français. Le confort passe avant tout, sans sacrifier au style. Je deviens meilleure pour choisir mes projets de tricot, mais pour ce qui est de l’ajustement, j’ai encore des progrès à faire. J’ai fait un grand pas en avant le jour où j’ai cessé de me voir comme une jeune fille en taille Small et que j’ai enfin accepté mon corps de femme mûre, en taille Medium. Mais j’ai encore du mal à bien mesurer correctement, je ne suis pas sûre d’avoir trouvé la bonne méthode.

Skills – compétences

When I started knitting, I chose my projects so as to learn a new skill each time: circular knitting, cables, bobbles, lace and so on, mainly on accessories. This helped me grow more confident to tackle on more ambitious projects like sweaters and cardigans. I also knit an afghan I knit for my daughter just a few months after starting knitting in earnest. It was an easy pattern with just two different stitch patterns. This was a perfect way to learn to knit regularly with an even tension, and I learned the mattress stitch as well. After that, everything was possible.
Lorsque j’ai commencé à tricoter, je choisissais mes projets principalement pour apprendre une nouvelle technique à chaque fois: tricoter en rond, torsades, dentelle, nodes, etc., principalement sur des accessoires. Cela m’a aidé à acquérir de la confiance pour m’attaquer à des projets plus ambitieux comme des pulls ou des gilets. J’ai également tricoté une couverture pour ma fille quelques mois après avoir commencé à tricoter. C’était un patron assez simple avec juste deux types de points, mais la répétition m’a permis de travailler ma tension et la régularité des mailles, et d’apprendre la couture invisible. Après cela, tout était possible.

img_0332

Go to patterns – Patrons de prédilection

My go to patterns: those I knit several times, such as Arbutus, McMilne (see here) or Flax. Easy patterns, easy to wear and adapt to different outfits.
Mes patrons préférés: ceux que j’ai tricotés plus d’une fois, comme Arbutus, McMilne (voir ici) ou Flax. Des patrons simples, faciles à porter et qui vont avec plusieurs styles de tenues.

Getting and making too much – Trop acheter et tricoter

How to avoid mindless acquisition of yarn? I discussed this last year when I realized my stash was not working for me. The first decision was to stop suscribing to different yarns clubs and stop shopping at WEBS or Knit Picks. I mean, the sales were always so tempting, and I always rationalized any purchase as I could find a pattern I liked to use the yarn. Until I realized I could not knit 5 sweaters per season.
Making too much: I have quite a collection of cowls and hats (my hat collection has grown substantially after last year’s Fringe Hatalong). So this year, I’m not planning any accessories. I am now assessing what I have been making these past few years: things that are not worn are frogged, the yarn reclaimed and set aside for future projects. Which means my stash is nowhere near to be empty.
Comment éviter d’acheter de la laine sans réfléchir? J’ai discuté de cela l’année dernière lorsque j’ai réalisé que mon stock ne travaillait pas en ma faveur. La première décision fut d’arrêter les clubs de laine et les soldes massives de WEBS ou Knit Picks, toujours super tentantes. Je rationalisais toujours mes achats en planifiant un patron précis avant de commander un stock de laine en solde, jusqu’à ce que je réalise que je n’étais pas capable de tricoter 5 pulls par saison.
Faire trop: j’ai un stock imposant de cols et de bonnets (le Hatalong de l’année dernière a considérablement agrandi ma collection en quelques semaines). Du coup, je me calme cette année. Je suis en phase d’évaluation de ce que j’ai fait ces dernières années: ce qui n’est pas porté est détricoté, je récupère la laine et la mets de côté pour des projets futurs. Ce qui fait que mon stock ne désemplit pas très vite.

img_1027

Making time and space to make – prendre le temps de faire

Everyone has 24 hours each day. What we choose to do with them is up to us. I choose knitting whenever I can, trying to maintain balance with all the other things that need to be done and the things I like to do outside of knitting. I love the idea of always having a project in the works, or in planning. It keeps me moving forward. As for space, I should have a bit more soon, with a room of my own in a new house. I’ll tell more about it when the time comes.
Nous avons tous 24 heures par jour. Il n’appartient qu’à nous de choisir ce que nous faisons de ces heures. Je choisis de tricoter dès que je peux, tout en essayant de garder l’équilibre avec toutes les autres choses qui doivent être faites, et les choses que j’ai envie de faire en-dehors du tricot. J’aime avoir toujours un projet en cours ou un projet à planifier. Cela me pousse vers l’avant. Pour ce qui est de l’espace, je devrais bientôt en avoir un peu plus, avec une pièce rien qu’à moi dans une nouvelle maison. Je vous en dirais plus lorsque le moment sera venu.

June challenge – #DDF6

Le défi de Juin

It was indeed a challenge this month. In between work, boxes, school exams for the kids and all the paperwork for our move back to France, I thought I would not be able to share anything this month. But then I thought: the theme is summer, the ongoing project that absolutely needs to be finished before we move is an octopus, so clearly perfect for the theme. Summer, sea, octopus. Makes sense, right ?
Ce mois-ci a été un véritable défi. Entre le travail, les cartons, les examens de fin d’année des enfants et toute la paperasse pour notre retour en France, j’ai bien cru être incapable de partager quoique ce soit ce mois-ci. Puis j’ai pensé : le thème est l’été, le projet en cours à terminer absolument avant le déménagement est une pieuvre, donc parfait pour le thème. Été, mer, pieuvre. Logique, non ?

IMG_0920

OK, I cheated a bit because this project was started way before June. The real challenge was to complete it in time so that I could pack the polyfill and the rest of the mega cotton skein that cannot seem to end. I had to stay up late a couple of nights to sew the tentacles. But I made it. Let me introduce you to Mrs. Oodako.
Bon j’ai triché un peu car ce projet a été commencé bien avant Juin. Mais le vrai défi était de le terminer à temps pour pouvoir empaqueter mon polyfill et ce qui me restait de cette méga-pelote de coton dont je ne vois toujours pas le bout. J’ai dû veiller assez tard quelques nuits pour terminer la couture des tentacules. Mais j’ai fini par y arriver. Je vous présente donc Mme Oodako.

IMG_0926

Name explanation: this giant knitted octopus now belongs to my son, who is an expert on all things Godzilla. Oodako is the Japanese word for giant octopus. He decided she was a female. There you go. Mrs Oodako.
Explication du nom: cette pieuvre tricotée géante appartient maintenant à mon fils, qui est un expert de l’univers de Godzilla. Oodako est le nom japonais pour pieuvre géante. Il a décidé que c’était une femelle. Voilà. Mme Oodako.

IMG_0923

The giant head was quick to knit, supringsingly enough. The only tricky part was the tentacles : I struggled a bit with finding the right size. After a few missed starts, I got into the rythm. The project was on hold for a while because I could not find the eyes. No yarn store had them in stock, but I finally found a nice pair of glass safety eyes in Fabricville, the fabric store.
Cette tête s’est tricotée très vite, à ma grande surprise. La partie un peu délicate fut les tentacules: j’ai eu un peu de mal à trouver par où commencer. Après quelques départs ratés, j’ai pris le bon rythme. Le projet a été en attente un moment parce que je n’arrivais pas à trouver les yeux. Aucune boutique de tricot ne les vendait, mais j’ai finalement trouvé une jolie paire en verre chez Fabricville, le magasin de tissus.

IMG_0922

Challenge met for June. July represents another challenge for us, but not knitting-wise. Finding a new house, a new job and getting used to our home country after more than a decade in Montreal. One day at a time, as our friends from Québec say. Have a great summer.
Défi remporté pour Juin. Juillet représente un autre défi pour nous, et pas côté tricot. Trouver une nouvelle maison, un nouveau travail et se réadapter à notre pays après plus d’une décennie à Montréal. Un jour à la fois, comme disent si joliment nos amis Québécois. Passez un bel été.

Pattern/Patron: Opus the Octopus  (Cate Carter-Evans ; Knitty Deep Fall 2014)
Yarn/Laine: Farmable Fibers Twisted Cotton (same as for the May challenge) & Drew Emborsky Sarcastic in Blue Suede Shoes.

ddf

Find the other June projects at the end of the month on Stella’s blog.
Vous trouverez les autres projets de Juin dès la fin du mois sur le blog de Stella.

Honeycomb Aran

Oh yes, another FO post for you, there aren’t so many left before the big move. I made it ! I finally have my own Aran sweater, after more than 2 years of planning and stashing and changing patterns until I found the perfect one, the one I knew I was going to keep forever (well, at least for a while).

Eh oui, encore un billet de projet terminé, il ne m’en reste plus beaucoup avant le grand départ. Enfin, j’ai réussi ! J’ai mon pull irlandais, après plus de deux ans passés à planifier, stocker et changer de patrons jusqu’à ce que je trouve le patron parfait, celui que j’allais garder pour toujours (enfin, un bon moment en tout cas).

IMG_0897

It gave me a bit of work, I must say. Especially when I realized I had made a mistake on the back, crossed a cable on the wrong side but only saw it  5 or 7 inches later. GAAAH ! It took me three or four days to unknit and knit again. I also messed up the raglan decreases and had to start all over again. This is what happens when you try to knit decreases on a cable pattern while watching a movie and glancing every now and then on the pattern. Never mind, it was worth the efforts, the blood and sweat and tears (ok I’m exagerating) to get this result. Most of all: IT FITS.

Bon il m’a donné un peu de fil à retordre quand même. Surtout lorsque j’ai réalisé que j’avais fait une erreur dans le dos, croisé une torsade du mauvais côté, ce que j’ai remarqué après avoir fait 10 ou 15cm de plus. AAARGH ! Ça m’a pris trois ou quatre jours de détricotage et retricotage. Je me suis aussi complètement mélangée les pinceaux au moment des diminutions de l’emmanchure. Ben c’est sûr, tricoter des diminutions sur un motif torsades tout en regardant un film et en jetant distraitement un oeil sur le patron de temps en temps, ça devait arriver. Pas grave, ça valait bien tous les efforts, le sang, la sueur et les larmes (bon d’accord, là j’exagère) pour arriver à ce résultat. Et le top du top: IL ME VA.

I  could have worn it this winter (a very, very long winter) if it had not landed in the finishing purgatory, this very special place  where projects that only require a few seams languish for an indefinite amount of time (too long basically). I know I’m not the only one, but I often wonder why it takes me so long to do a few seams after spending so much time on the knitting. I take comfort in the fact that it will be perfect for my next winter in Brittany, far from the bitter cold of Canada.

J’aurais pu le porter cet hiver (ce très, très long hiver) s’il n’avait pas disparu dans le purgatoire des finitions, cet endroit très particulier où les projets qui ne demandent que quelques coutures languissent pour une période indéterminée (trop longtemps quoi). Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, mais je me demande pourquoi cela me prend autant de temps pour terminer quelques malheureuses coutures après des mois de tricot. Je me console en me disant qu’il sera parfait pour l’hiver prochain en Bretagne, loin du froid intense du Canada.

I asked my daughter to model it for me so it is too large on her but it is fine for me. A bit slouchy, just what I need to be able to wear a nice shirt underneath, really comfy.

J’ai demandé à ma fille de jouer le mannequin, il est trop large pour elle mais sur moi, il tombe bien. Un peu grand, juste ce qu’il faut pour pouvoir mettre une jolie chemise en dessous et me sentir à l’aise.

IMG_0891

If you plan to knit this free pattern, please note: there is one mistake in the chart B, on row 6, quite easy to find and fix (see my Ravelry page for the details). I used 7 skeins of Berroco Ultra-Alpaca in Winter White plus a bit of an 8th, for the Medium size.

Si vous prévoyez de tricoter ce patron gratuit, veuillez noter qu’il y a une petite erreur dans le panneau du patron B, assez facile à trouver et réparer (les détails sur ma page Ravelry). J’ai utilisé 7 écheveaux de Berroco Ultra Alpaca en Winter White plus un peu d’un huitième, pour la taille Medium.

IMG_0892

And while I was finishing it, guess what came up ? The dress version. For die-hard cable fanatics only ! Not for me, thank you. I’ve had my share of cables for a while. But I do find it quite alluring.

Et pendant que je le terminais, devinez ce qui est sorti? La version robe. Pour les inconditionnels des torsades uniquement! Pas pour moi, merci. J’ai eu ma dose pour un moment. Mais j”avoue qu’elle est tentante.

sweater_solo

Now I can pretend I’m Faye Dunaway and sit glamourously on the beach next to a campfire while my own Steve McQueen pours me a glass of champagne (yeah, well, dreaming is free). And no ! He will not wear a matching Aran, because there is no way I’m knitting miles of cables for my 6.2″ husband. Unless he begs me to (which I know won’t happen, so I’m quite safe – but he would look great in one).

Maintenant je peux me la jouer Faye Dunaway, glamour sur la plage près du feu pendant que mon Steve Mc Queen perso me sert un verre de champagne (ouais, bon, on peut rêver). Et non! Il ne portera pas un pull irlandais assorti, parce que hors de question que je tricote des kilomètres pour les 1, 91 mètres de mon homme. À moins qu’il me supplie (ce qui n’arrivera pas, donc je suis tranquille – ça lui irait bien pourtant).

thomas-crown-at-the-beach-L-Cs7pK4

The Thomas Crown Affair – L’affaire Thomas Crown (1968)

After this avalanche of cables on all sides, I’m ready for some lace action. What about you?
Après cette débauche de torsades dans tous les sens, je suis prête à faire dans la dentelle cet été. Et vous ?