mind the gap!

First of all, thanks a lot for all your kind comments on my unfinished Origami. I can’t wait to finish it and share pretty pictures of it.
So, what gap am I talking about ? The gap that appears when you knit on DPNs. You know what I mean, right ? This nasty gap or gutter that forms as you turn and switch needles. Maybe you have no such problem, but I have had this issue since I started knitting in the round. Here is a beautiful example, illustrated by my first pair of socks. Can you see this unwanted, ugly gutter in the middle of the sole here ? Awful. I have this on all my socks.
Tout d’abord, un grand merci pour tous vos gentils commentaires sur mon Origami non fini. J’ai hâte de le terminer et de vous montrer de jolies photos.
Alors, de quoi je parle exactement? Le creux (the gap) qui apparaît lorsque vous tricotez avec des doubles pointes. Vous voyez de quoi je parle, non? Ce fossé disgracieux qui se forme lorsqu’on passe d’une aiguille à l’autre. Peut-être que vous n’avez pas ce problème, mais moi, depuis que je tricote en rond, impossible de m’en débarrasser. En voici un magnifique exemple, illustré par ma première paire de chaussettes. Vous le voyez cet affreux creux non désiré au milieu du pied ? Horrible. J’ai ça sur toutes mes chaussettes.

img_1047

I tried about everything I could think off, tightening the yarn as I switched needles, tightening the second stitch on each new needle to reduce this irritating gap, nothing doing.  So when it was time to start knitting my Origami sleeves in the round, I first tried the magic loop. I had done this before with this beautiful Askew cardigan, and it worked perfectly. But the yarn for Askew was a lovely blend of wool and silk, so smooth it was gliding on my circular needles and it was the only time the magic loop really worked for me. When I tried it with this acrylic Bergerama, I could not go beyond the cast-on row. I knew it was either the DPNs, or rework the pattern to knit the sleeves flat. Until I remembered a post about this exact same issue from Becca (The Knitted). It seemed so simple that I did not really think it would work, but hey – I might as well give it a try.
J’ai essayé tout ce que je pouvais, tirer sur le fil pendant le changement d’aiguille, resserrer au maximum la deuxième maille sur la nouvelle aiguille pour réduire le fossé, rien à faire. Du coup, quand il fut temps de commencer les manches de mon Origami, en rond, j’ai d’abord essayé le ‘magic loop’. Je l’avais déjà fait pour mon gilet Askew, et cela avait très bien fonctionné. Mais le fil pour Askew était un mélange délicieux de laine et soie, tellement doux que le fil glissait sur mes aiguilles circulaires, et c’est bien la seule fois que le ‘magic loop’ a bien marché pour moi. Lorsque j’ai essayé avec ce fil acrylique Bergerama, je n’ai pas réussi à dépasser le montage de mailles. Je savais que je n’allais pas y couper: les doubles pointes, ou bien retravailler le patron pour tricoter mes manches à plat. Jusqu’à ce que je me souvienne d’un petit billet sur le sujet par Becca, du blog The Knitted. Cela avait l’air tellement simple que je ne pensais pas vraiment que cela marcherait, mais bon – ça me coûtait rien d’essayer.

Before: I put the new right hand needle on top of the previous one, and start knitting. It is painfully obvious that there is a lot of space here, and this creates the gap.
Avant: je mets la nouvelle aiguille au-dessus de l’aiguille précédente, et je commence à tricoter. C’est assez évident qu’il y a beaucoup d’espace entre les deux aiguilles ici, ce qui crée le fossé.

img_1042

After: Becca’s tip is to position the needle, not on top, but below the previous needle. In doing so, you greatly reduce the space between the needles and you are also able to tighten the yarn as you work that first stitch on the new needle. To be fair, I found it a bit akward at first, the needle on my right hand was in the way and had a tendency to poke into my palm, but with a bit of practice I was able to find a way to grasp it in my palm and knit the stitches with a bit more ease. Purling will take a bit more practice, but I managed to knit my entire garter neckline on DPNs too, slowly but surely.
Après: le truc de Becca consiste à positionner l’aiguille, non pas au-dessus, mais en dessous de l’aiguille précédente. En faisant cela, vous réduisez grandement l’espace entre les aiguilles et vous êtes aussi capable de resserrer le fil correctement dès la première maille de la nouvelle aiguille. Pour être honnête, j’ai eu un peu de mal au début, l’aiguille dans ma main droite me gênait et me rentrait dans la paume, mais avec un de pratique j’ai trouvé comment la bloquer et tricoter plus aisément. Les mailles à l’envers vont me demander un peu plus de pratique, mais j’ai quand même réussi à tricoter mon encolure au point mousse en double-pointes de cette façon, lentement mais sûrement.

img_1045

So, did it work ? The proof in picture.
Alors, ça fonctionne ? La preuve par l’image.

img_1046

Ta-da! Works perfectly – no gap ! I am so, so pleased with my sleeves, you have no idea. And all it took was this tiny adjustment. A big thanks to Becca, and all the wonderful bloggers out there who share their tips and techniques to help all of us become better knitters. I hope it will help you too.
Ta-da ! Ca marche – plus de fossé ! Je suis tellement, tellement fière de mes manches, vous ne pouvez pas savoir. Tout cela grâce à un petit ajustement. Un grand merci à Becca, et à toutes les blogueurs et blogueuses qui partagent leurs trucs et techniques pour nous aider à progresser. J’espère que ce petit truc vous aidera aussi.

Advertisements