caking the giant skein

Remember the giant cotton skein I found at the Knitter’s Frolic last April? Here it is. 3 pounds, 2490 yards. I knew the caking would not be easy, despite the simple recommendations provided.
Vous vous souvenez de mon écheveau de coton géant, rapporté de la Knitter’s Frolic? Le voici. 1,36 kilos, 2,275 mètres. Je savais que le mettre en pelote ne serait pas facile, en dépit des recommendations toutes simples fournies.

Because it sounded simple: just put it on the swift and start carking, finish by hand when your yarn winder cannot handle it anymore. So I manage to manoeuver this giant skein onto my swift. Eerr, okay, not very stable. Next I have to find the beginning of the skein. Easy enough, thanks to this contrasting ribbon tied around.
Oui parce que cela avait l’air simple: mettez le sur votre guindre et commencez à dévider jusqu’à ce que votre dévidoir soit plein, finissez manuellement. D’abord je réussis, tant bien que mal, à le mettre dessus. Euh, bon, ça tient mollement. Ensuite, trouver le début de la pelote. Ça, c’est facile, grâce au ruban foncé enroulé autour.

On to caking, very, very, slowly. Except the skein does not stay on the swift. Oh no! That would have been too easy. After a few unsuccessful attempts at securing the swift, I have to find another way. Skein off, very gently so as not to tangle the yarn (can you imagine having to untangle miles of yarn – help!). I enrolled my daughter to act as the swift with the giant skein on her arms but she could not keep it up, it was way too heavy. Then I grabbed two chairs and put the skein around them, working the yarn manually for a few yards, then caking, out, turn, out, turn until my yarn winder became too full.
Je commence à dévider, tout, tout doucement. Sauf que l’écheveau ne tient pas. Oh non! C’aurait été trop facile. Après plusieurs essais infructueux pour stabiliser le guindre, il faut que je trouve un autre moyen. J’enlève l’écheveau, en prenant bien garde à ne pas mélanger les fils (vous imaginez, vous, démêler 2 kilomètres de fil – au secours!). Je demande de l’aide à ma fille pour qu’elle tienne l’écheveau sur ses bras, à l’ancienne, mais impossible pour elle de tenir plus de trois minutes, bien trop lourd. J’attrape deux chaises et met l’écheveau autour, et je continue en déroulant le fil sur quelques mètres, dévidoir, déroule, dévidoir, déroule, et ainsi de suite jusqu’à ce que mon dévidoir ne puisse plus rien prendre.

Time to continue manually. My originally beautiful cake flattened, slowly became a weirdly shaped, rounded cake and the weird shape slowly turned into a ball.
Maintenant il faut continuer manuellement. Ma très jolie pelote plate s’aplatit encore plus, prend une forme étrange, puis plus arrondie avant de devenir une vraie pelote bien ronde.

IMG_0417

Halfway though – at this stage, a full hour into the process – I started feeling quite nauseatead. The pasta bolognese I had for dinner was slowly working its way up to my throat, what with the incessant turning of the ball and the occasional bouts of circling around the chairs to try and make things quicker, without success. When I reached the point where going through one circle of the ball became physically painful, I decided to stop for the night. I mean, I was ready to drop the ball, quite literally.
A mi-parcours – à ce stade, une bonne heure s’est écoulée- j’ai commencé à me sentir un peu nauséeuse. Mon dîner de pâtes à la sauce bolognaise menace dangereusement de remonter, aidé par les tours incessants de la pelote et les moments où je décide de tourner autour des chaises en pensant accélérer les choses. Ce que ça accélère surtout, c’est mon mal de mer. J’arrive au stade où manipuler cette pelote devient physiquement difficile, voire douloureux. Je suis prête à tout laisser tomber, littéralement, alors je décide d’arrêter pour ce soir-là.

The next day, I brace myself for another session. I still don’t know how I managed to finish it all in this second session, as the ball was getting heavier by the minute. Every turn of the ball was getting slower and slower but I succeeded in getting a giant ball !
Le lendemain, je me prépare mentalement à une session marathon. Franchement je ne sais pas comment j’ai réussi à tout finir dans cette seconde phase, parce que la pelote devenait plus lourde à chaque minute, évidemment. Chaque tour de fil prenait de plus en plus de temps. Mais j’ai réussi, et j’ai obtenu une pelote géante !

IMG_0418

But it was so worth it. I mean, I can now actually knit for miles without worring about ends to weave in. Hooray ! Now my plans: from the start I thought about an afghan or a throw, something really large and lovely that I would drape on my sofa in a casual way, the type of gorgeous, effortlessly chic things you see in magazines. Except I did not know where to start looking for a pattern, until I opened the May issue of Chatelaine magazine and saw this on two different pages:
Cela en valait tellement la peine. Je peux maintenant littéralement tricoter pendant des kilomètres sans me soucier des fils à rentrer. Hourra ! Bon, mes projets: depuis le début, j’ai pensé à un grand plaid, quelque chose de bien grand et très beau que je pourrais draper sans efforts sur mon sofa, vous savez, comme ces accessoires déco chic et glamour qu’on voit dans les magazines. Et puis un jour, j’ouvre l’édition de mai du magazine Châtelaine et je vois ceci:

image

I love this throw: the mixture of cables and simple knit/purl texture, like ridges. The border is entirely ribbed, which means you have to pick up the stitches all around and then work a k1,p1 rib for a few rows all over. I knew I had not bought these circular cable extensions for nothing. Now is the time to use them. Talk about a mammoth undertaking ! As big as this skein is. This is going to be my biggest project ever, totally non-portable. I figure it will be probably take a year, since I have many other projects planned to continue with my destash.
J’adore ce plaid: le mélange des torsades et de ce motif qui semble être du jersey rayé mousse et qui forme une belle texture. La bordure est faite de côtes, donc il faut remonter les mailles tout autour, et travailler en côtes 1:1 sur quelques rangs. Je savais que je n’avais pas acheté ces extensions de câbles circulaires pour rien. C’est le temps de les utiliser. Bon c’est un projet un peu pharaonique, aussi gros que ma pelote. Et certainement mon plus gros projet à ce jour, absolument impossible à transporter. Je pense que je vais être là-dessus pendant au moins un an, vu que j’ai plein d’autres projets visant à faire réduire mon stock.

So I wondered: is anything on Ravelry similar to this? Search keys: DK, cotton, more than 2,000 yards. I get one result: this Debbie Blis pattern, from her most recent magazine (incidentally full of lovely things), looks very similar to the magazine picture. Cables interspersed with textured sections. Except it is not quite the same, and I don’t love the garter border. So I will try and make my own version.
Je me suis quand même demandée si je ne pouvais pas trouver un patron existant dans Ravelry. Clés de recherche : DK, coton, plus de 2,000 mètres. J’obtiens un seul résultat, ce modèle du dernier magazine Debbie Bliss (en passant, rempli de jolies choses) qui ressemble beaucoup à la photo du magazine. Mais pas tout à fait, et je ne raffole pas de la bordure au point mousse. Alors je vais essayer de faire mon propre modèle.

 image© Richard Burns (Debbie Bliss magazine – Spring/Summer 2015)

Next steps: testing the stitch pattern, swatching for measures and casting-on. Should I write the pattern as I go along ? Would you be interested ?
Prochaines étapes: tester le motif, confirmer les mesures et commencer. Devrais-je écrire le patron à mesure que je tricote? Seriez-vous intéressées?

FO: Hyperballad Cowl + giveaway

A few weeks back, I spotted a lovely picture of a new cowl on the Knitted Bliss blog. Julie offered me to test knit her new pattern, Hyperballad, and I gladly accepted. It was my first test knit ever, so I felt just a little bit of pressure to make this as perfect as possible. I chose the large version (the pattern contains both short and long versions), and with a bit of focus, I finished on time and am loving the result.
Il y a quelques semaines, j’ai remarqué une joli photo d’un nouveau col sur le blog Knitted Bliss. Julie m’a proposé de tester son nouveau patron, Hyperballad, ce que j’ai accepté avec plaisir. Ce projet a été mon tout premier test, et j’étais juste un peu nerveuse car je voulais qu’il soit parfait. J’ai choisi la version longue (le patron comprend une version courte et une version longue). En me concentrant sur le projet pendant une bonne semaine, j’ai réussi à finir à temps et j’aime beaucoup le résultat.

IMG_0195

I chose the Buffalo Skies DK yarn from the December Knitcrate, a 50% bison and 50% merino superwash blend, after checking it was a proper DK weight. The label said sportweight but it was truly a DK weight, albeit on the thin side of DK.  This is not a very soft yarn, but as I started working with it, I loved how it brought out the texture of Julie’s stitches. I was wondering at first if I would not tire of the long broken rib sections, but after a first pattern repeat, I got into the rythm and enjoyed the combination of broken rib texture and shorter, more intricate cable sections. I was almost sad to finish it.
J’ai choisi la laine 50% bison, 50% mérinos de Buffalo Skies, qui se trouvait dans ma Knitcrate de Décembre, après avoir vérifié que c’était la bonne épaisseur. L’étiquette en effet mentionait une épaisseur sport, plus fine, mais c’est bien un fil DK léger. Ce n’est pas une laine douce, mais en commençant le travail je me suis rendue compte qu’elle faisait vraiment bien ressortir la texture des mailles choisies par Julie. J’ai pensé d’abord que j’allais me fatiguer des longues sections en côtes alternées, mais après une première répétition du motif, j’ai pris le rythme et pris goût à l’alternance côtes et motifs plus complexes à torsades. J’étais presque triste de le terminer.

I used my two skeins, with only 3 grams left. I love it when there are no leftovers on a project.
J’ai utilisé pratiquement toute ma laine, il ne reste que 3 grammes. J’aime cela, lorsqu’il ne reste rien après un projet.

It is a light yarn, and perfect for spring. The air is still cool even though the temperatures are supposed to climb, so a nice light cowl in a denim-like color will be perfect while I slowly wash and store away my heavy winter cowls and scarves. The length is such than I can wear it doubled, as a snuggly cowl, or longer, as a capelet or a scarf.
C’est un fil léger, parfait pour le printemps. L’air est encore assez frais alors ce col est l’accessoire idéal pour la transition, me laissant le temps de laver tranquillement mes cols plus chauds en laine épaisse et les ranger jusqu’à l’hiver prochain. La longueur me permet de le doubler et de le porter près du cou, ou bien de garder la longueur pour le porter allongé ou en capeline.

You will find more pictures on my Ravelry project page. Vous verrez plus de photos sur ma page projet Ravelry.

And what would I wear it with? Here is a couple of outfit ideas to wear this cowl from spring to summer.
Avec quoi le porter? Voici deux exemples pour passer du printemps à l’été.

Hyperballad

Giveaway/Cadeau

Julie is kindly giving away this pattern for one of my readers. Please leave a comment before Monday, April 20, 8pm (Montreal time) with your Ravelry user name and tell me which yarn and color you would knit it. I will randomly select a winner and Julie will send you her pattern through Ravelry. Thanks a lot, Julie !
Julie offre gracieusement ce patron à une de mes lecteurs/trices. Laissez un commentaire avant lundi 20 avril 20h (heure de Montréal) et dites-moi dans quelle laine et quelle couleur vous aimeriez tricoter ce col, sans oublier votre nom Ravelry. Je tirerai au sort un gagnant et vous recevrez votre patron dans votre librairie Ravelry. Merci beaucoup, Julie !

Check Julie’s blog to see her lovely Hyperballad cowls, both small and large, knit with a plump and soft yarn.
Jetez un œil sur l’article de Julie pour voir ses deux versions du col Hyperballad, en laine douce et moelleuse.

hyperballad

FO: Oats cowl with Knitcrate yarn

Projet terminé: Laine Knitcrate – Col Oats

Yes, I made it. First time ever I am using my Knitcrate yarn right after receiving it. This was the November yarn from Skeino.
Enfin, j’y suis arrivée. Première fois que j’utilise ma laine Knitcrate juste après l’avoir reçue. C’était la laine de Novembre de la compagnie Skeino.

I decided against the patterns provided after trying out a couple. I did not like how the colors came out in garter stitch.  I finally chose a very easy pattern from Tincanknits, Oats. Somehow the garter section in this the cowl works much better than the shorter garter rows of the scarf, and I really like how the color repeats play up in stockinette. I simply added a row of eyelets to be able to pass the silk scarf through. So see below what happens with and without the scarf.
Après avoir essayé deux des patrons proposés, j’ai finalement décidé de faire totalement autre chose. Je n’aimais pas le rendu des couleurs sur l’écharpe en point mousse. Mon choix s’est porté sur le très simple Oats de Tincanknits. La section point mousse du col montre mieux les couleurs grâce aux longs rangs circulaires, mais j’aime particulièrement le rendu sur le jersey endroit. J’ai simplement ajouté un rang d’œillets pour pouvoir y passer l’écharpe en soie du kit. Voyez ce que cela donne, avec ou sans l’écharpe.

image

The silk scarf in the cowl is a No Go for me, it is really not my style, even with a simple tie knot. No worries, I will be happy to sport this lovely silk scarf on its own. I like the drape of the cowl and how it comfortably hugs the neck when doubled. And the yarn is so soft,  a real treat.
Franchement, avec, ce n’est vraiment pas mon style, même en faisant un simple nœud de cravate. Pas de soucis, je porterai cette jolie écharpe de soie seule. J’aime beaucoup le drapé de ce col qui tient bien le cou au chaud une fois doublé. Et la laine est toute douce, un vrai bonheur.

So now I’m ready for my next Knitcrate package, due to arrive in the next few days. I found a lovely project for my October yarn as well, so we’ll see which one gets higher priority, October or December.
Me voici prête pour mon prochain colis Knitcrate, qui devrait arriver dans les prochains jours. J’ai également trouvé un beau projet pour ma laine d’octobre, alors nous verrons qui l’emporte dans les priorités, octobre ou décembre.