Don’t be afraid of frogging

N’ayez pas peur de détricoter

Sometimes frogging is the only solution. A solution some knitters might be reluctant to choose, thinking their beloved project can somehow be salvaged. And sometimes it can. In my case, I chose to frog something that was close to completion, without the slightest tinge of regret.
Parfois le détricotage est la seule solution. Une solution que certaines tricoteuses pourraient redouter, pensant que leur projet peut être sauvé, d’une façon ou d’une autre. Et parfois c’est possible. Dans mon cas, j’ai choisi de détricoter un projet proche de la fin, sans la moindre once de regret.

I had some yellow yarn in my stash I really wanted to use, and thought it would be a lovely sweater for spring. But I kept hesitating between two patterns from the Pompom Fall 2016 issue: Thessaly was calling me with its twisted rib and beautiful texture, but it is the yellow colour of Rocquaine, reminding me of my yarn, that finally convinced me. I carefully took my measurements and saw I had just the right amount of yarn for the size 2, which seemed to work for me.
J’avais une belle laine jaune dans mon stock que je voulais vraiment utiliser, et je me suis dit que ce sera parfait pour un pull de printemps. J’ai hésité longtemps entre deux modèles du magazine Pompom de l’automne dernier: Thessaly m’appelait avec ses côtes twistées et son motif subtil, mais la couleur jaune de Rocquaine, qui me rappelait ma laine, m’a convaincue de commencer ce pull. Après avoir pris mes mesures avec précaution, j’ai vu que j’avais exactement la quantité de laine recommandée pour la taille 2, qui semblait la plus appropriée.

As I started knitting it became obvious I had to add some length to the body, that went up very quickly, because the pattern seemed quite short. I hate sweaters that show your navel everytime you raise the arms. So I added about 3 inches more, before starting the ribbed hems. But this created another problem. I was running out of yarn for the sleeves.
Mais à mesure que je tricotais le torse, qui est monté très vite, j’ai vu que j’allais devoir rallonger le tout. Je déteste les pulls trop courts qui dévoilent le nombril dès qu’on lève les bras. J’ai donc rajouté à peu près 7 centimètres vers le bas, avant d’attaquer les bords en côtes. Du coup, je risquais de me retrouver sans assez de laine pour les bras.

I had a  choice of making this a 3/4 or even an elbow length sleeve, or just start over. The thing is, I kind of started tightening my gauge on the sleeve, to save my yarn – wrong call. The sleeves became a bit too tight, when the rest of the body was just right. I made size two, and size three would probably have worked better for me overall. But not with this yarn.  So I said bye bye to Rocquaine. You’re a lovely pattern, I even enjoyed your provisional cast-on, if you can believe that. But it won’t be for now. It was nice hanging out with you for a while though. So long! That being said, it is a great pattern, very lovely to knit.
Le choix était donc de faire des manches 3/4 ou aux coudes, ou recommencer. Le problème, c’est que j’ai bizzaremment commencé à resserrer un peu ma tension, pour économiser ma laine – mauvaix choix. La manche est devenue un peu trop serrée, alors que le reste du corps était juste comme il faut. En fait, j’aurais pu facilement passer à la taille au-dessus, pour être plus à l’aise. Mais pas avec cette laine. Du coup, j’ai dit au revoir à Rocquaine. Joli modèle, j’ai même aimé faire le montage temporaire, ce que je déteste d’habitude. Mais ce sera pour une autre fois, peut-être. Ceci dit, je le recommande – il est vraiment très agréable à tricoter.

I happily frogged and posted my frogging in Instagram, which prompted calls from my friend: Why ! Murder ! Massacre! Oh yeah, girls, I am happily killing my sweater. Guess what! I am just going to make another one.
J’ai détricoté avec un grand bonheur, et posté mon exploit sur Instagram. Mes amies ont crié au massacre – pourquoi ? Eh oui, les filles, j’ai tué mon pull. Mais vous savez quoi? Je vais en faire un autre.

Oh yeah, I'm sure…bye bye sweater 🐸🐸🐸 #frogging #ripit #knitting

A post shared by miss agnes (@readytoknit) on

Thessaly won in the end.  And with a full week-end of rest and knitting, I can see my new lovely cardigan taking shape. I just love these twisted ribs and the faux cables running down the side.
Finalement c’est Thessaly qui a gagné. Un week-end de repos et de tricot et je commence à voir se dessiner mon nouveau gilet de printemps.

 

In the end, the equation is easy. Trading hours of knitting, always a pleasure, against a finished product that won’t fit or not be worn? Frogging wins everytime in my book. I actually have a few others projects I could put on my frogging pile. At this rate, my stash will last for ever.
Enfin de compte, le calcul est facile à faire. Des heures supplémentaires de tricot, qui sont toujours un plaisir, contre un produit fini qui n’ira pas ou restera au fond du placard. Pour moi, le détricotage gagne à tous les coups. En fait, j’ai quelques autres projets qui sont sur ma liste de détricotage. A ce rythme, je ne suis pas prête de me débarrasser de mon stock.

What about you? Love frogging, or hate it?
Et vous, aimez-vous détricoter? Ou vous détestez?

Continue reading