DDF2017#9 – it’s in the bag!

Défis du fil de septembre: c’est dans le sac !

When Stella announced this month’s themes, there was a big smile on my face. For once, I would really be in the theme. Truth is, I had started my September projects a few days before. The themes were: In the bag! and New!. Well, it’s in the bag for me. Or I should say, in the six bags.
Quand Stella a annoncé les thèmes du mois, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire. Enfin, pour une fois, j’allais être pile dans le thème. J’avais en fait déjà commencé mon projet quelques jours auparavant. Les thèmes: Dans le sac ! ou Nouveauté ! C’est clair, pour moi, l’affaire est dans le sac. Ou plutôt, dans les six sacs.

Why so many, you might ask? Well, it was a request from my knitting club friends. Remember when I was desperately searching for a pattern to use my rather large cotton stash? I finally decided to start with a bag. My friends loved it, and said they would love one too. Not that one, of course (way too long to knit). But a simple market bag, the kind our grandmothers used to have and that has become trendy again, incidentally.
Mais pourquoi tant de sacs, me demanderez-vous ? Eh bien, c’est une demande des mes copines du club tricot. Vous vous souvenez quand je cherchais partout comment utiliser mon stock de coton ? J’ai finalement décidé d’attaquer avec un sac. Mes copines l’ont tellement aimé qu’elles en ont voulu un aussi. Bon, pas le même (bien trop long à tricoter). Mais un petit sac filet du style de nos grand-mères, qui redevient complètement à la mode d’ailleurs.

I immediately thought of this pattern I had shortlisted a while back. I love the story of friendship behind the pattern, and I thought it would be really appropriate for my new knitting friends.
J’ai tout de suite pensé à ce patron qui fait partie de ma liste depuis un moment. J’aime la belle histoire d’amitié qu’il y a derrière, et j’ai pensé que ce serait vraiment approprié pour mes nouvelles copines tricoteuses.

I first knitted the pink bag, entirely in pink. Then I switched to a two-color version for the blue one, and that was it. There was no turning back. I had to re-knit the pink one, because I think they are so much more interesting in two colors. My husband was wondering at first if I was knitting a hat – it’s true that from a certain angle, they kind of look like old-fashioned bathing caps.
J’ai d’abord tricoté le premier sac tout en rose. Puis j’ai tenté une version bicolore pour le bleu, et c’était la bonne. Pas de retour en arrière possible, j’ai donc refait le rose, parce que je trouve ce sac bien plus sympa en deux couleurs. Mon mari se demandait d’abord si je tricotais un bonnet, il faut dire que vu sous un certain angle, il ressemble à un bonnet de bain rétro.

The pattern is really easy. I had to learn a new technique though, this pinhole cast-on that drove me crazy. I wish I could say practice makes perfect: in my case, I found it hard every single time. It only became comfortable after I had about 8 stitches on each of my 4 DPNs. Once the stitches are transferred on a circular needle, it is smooth sailing until the top and the strap. As you separate for the straps, you cast off all stitches purlwise, which creates this lovely finishing.
Le patron est vraiment simple. Bon j’ai quand même dû apprendre une nouvelle technique pour monter les mailles en rond, qui m’a franchement gavée. Il paraît qu’on s’améliore en pratiquant, mais je l’ai trouvé aussi difficile à chaque fois. Dès que j’ai 8 mailles sur chacune de mes 4 double-pointes, c’est assez confortable. Une fois les mailles transférées sur l’aiguille circulaire, c’est super tranquille jusqu’au bout. Lorsqu’on sépare le travail pour la poignée, on termine en rabattant les mailles à l’envers, ce qui donne ce rebord très joli.

I’m glad I trusted the designer: she warned that this stitch pattern stretches a lot. So I kept the bags quite small. When it was time for the stretch test, I put three grapefruits in the bag. Very stretchy indeed!
Je suis contente d’avoir fait confiance à la créatrice : elle prévient que ce motif est très élastique. J’ai donc tricoté les sacs assez petits. Pour le test d’étirement, j’ai mis trois pamplemousses dans le sac. Effectivement, c’est vraiment très élastique !

I’m happy to report that my cotton stash has taken a hit, for the good cause. This free pattern is a real pleasure to knit. I should know, I knit six in a row. And I could do more, it’s so much fun. I can’t wait to see how my friends like them. They chose the colors from my stash photos. I had to mix the green with the blue though, because I did not have enough green left. Don’t you just love it when you use the stash?
Je suis très heureuse de vous dire que mon stock en a pris un coup, et pour la bonne cause. Ce patron gratuit est un vrai bonheur à tricoter. Je sais de quoi je parle, j’en ai fait six à la suite. Et franchement, j’aurais pû continuer, c’est vraiment agréable d’obtenir aussi vite un objet si mignon. J’ai hâte de voir la réaction des filles. Elles ont choisi leurs couleurs avec une photo de mon stock. J’ai dû faire une version vert et bleu car je n’avais plus assez de vert. C’est pas génial, quand le stock se vide ?

Pattern/patron: Grrlfriend Market Bag – Laura Spradlin (en anglais)

Yarn/Fil: Cascade Yarns Ultra Pima (colors) & Farmable Fiber Twisted Cotton (natural)
Colorways – from left to right on the picture above: Coral, Alaska Sky, China Pink, Yellow, Peach, Zen Green
Coloris – de gauche à droite sur la photo ci-dessus: Corail, Ciel d’Alska, Rose de Chine, Jaune, Pêche, Vert Zen

Advertisements

SoB#3 – Wheaten

The Summer of Basics challenge already seems like a long time away – what with the catastrophes hitting the planet here and there, talking about knitting seems very flippant sometimes. But it could also be seen as a comforting distraction, bringing us back to the fundamental things in life: living, sleeping, eating, making. I feel grateful every day that I have a roof over my head, food to feed my family and simple things that bring me joy, like yarn and needles. So many have lost even these basic things. At the same time, a friend from my knitting club was fighting for her life in hospital, so it felt like a strange blur of bad news, and it is probably a good thing that I had a massive work project to focus on. Which left me little time and mental energy for my blog.
Le défi #summerofbasics me semble déjà bien loin – avec les catastrophes qui s’enchaînent sur la planète, parler de tricot me semblait un peu léger. Certes, cela peut aussi être réconfortant, une saine distraction qui nous ramène aux choses les plus fondamentales de la vie: vivre, dormir, manger, faire. Je suis chaque jour reconnaissante d’avoir un toit au-dessus de ma tête, de quoi nourrir ma famille et des choses simples qui m’apporte de la joie, comme du fil et des aiguilles. Il y en a tellement qui ont tout perdu et n’ont même plus le nécessaire. En même temps, une de mes amies de mon club tricot se battait pour rester en vie à l’hôpital, alors ces quelques semaines m’ont semblé être juste un brouillard de mauvaises nouvelles. En plus d’être débordée côté professionnel, ce qui était sans doute une bonne chose. Bref, pas beaucoup de temps ni d’énergie mentale pour mon blog. 

So let’s take a look on my third project for this challenge, which was truly a breeze. I did hesitate for a while, I had several Aran sweaters that caught my eye, and my favorite was no doubt Rhombille, already shown earlier. But after looking closely at the pattern and checking the yardage in my stash, I knew I would probably come too short. So I ended up selecting Wheaten, a simple sweater from an old Interweave Knits issue.
Bon, jetons un oeil sur mon troisième projet de ce défi, qui s’est révélé une vraie partie de plaisir. J’ai pas mal hésité sur le modèle, et mon préféré de tous était sans conteste Rhombille, que je vous ai déjà montré. Mais en revoyant le patron en détail et surtout les besoins en fil, je me suis dit que j’allais certainement me retrouver à court. Finalement j’ai choisi Wheaten, un pull tout simple d’un vieux numéro d’Interweave Knits.

This has been a very pleasant and quick knitting experience. You start the sweater with the saddle shoulders, so basically two rectangular pieces that could really work as a swatch I guess. Even though I did swatch carefully to make sure I had the right gauge. A good call as I had to go down one needle size to get the right gauge, and I’m happy to report the sweater fits perfectly. Which isn’t too difficult because it is basically a box. Two squares and two sleeves – easy as pie. With a yummy texture, made of a very simple slip stitch pattern. Which helps a lot when you knit on a deadline.
Un projet sympa et très rapide. On commence à tricoter les épaules, en fait deux petits rectangles qui pourraient aussi bien faire office d’échantillons. Ce qui ne m’a pas empêché de faire de vrais échantillons avant pour être sûre de mon coup. Un bon point car j’ai dû utilisé des aiguilles une taille en-dessous de celles recommandées, ce qui fait que le pull me va comme un gant. Bon, c’est pas vraiment difficile vu qu’il est construit comme une boîte. Deux carrés et deux manches – on peut pas faire plus simple. Avec une texture moelleuse, faite d’un simple point à maille glissée. Ce qui aide beaucoup quand on tricote avec une date limite.

After that, you start picking up stitches and casting on more to knit the back as a straight rectangle from the top. Repeat for the front. There is no shaping, no increases or decreases, it is truly a dream for someone who wants to knit a first simple sweater.
Après les épaules, on reprend les mailles et on en monte d’autre pour tricoter le dos tout droit de haut en bas. On répète pour le devant. Aucune mise en forme, pas d’augmentations, pas de diminutions, franchement c’est le rêve pour un tricot de débutant. 

After both sides are done, you pick up stitches for the sleeves that are knit flat. There you work some decreases as you knit, and finish with a nice section of rib stitches. You sew the sides and the arms and you pick up stitches for the very simple neckline. The stockinette hems and necklines give a nice rolling effect. This is truly a minimal sweater. I didn’t even block it, since it is cotton and the yarn has been washed already.
Une fois que les deux côtés sont terminés, on reprend des mailles pour les manches qui sont tricotées à plat. Il y a quelques diminutions pour mettre la manche en form, et on termine par une belle section de côtes 1×1. On coud les manches, les côtés et on finit l’encolure en jersey endroit. Les bords sont en jersey des deux côtés, ce qui donne le petit fini roulotté. Vraiment un pull minimaliste. Je ne l’ai même pas bloqué, vu que le coton avait déjà été lavé.

Ta-da! A brand new sweater in thick cotton, perfect for the end of summer. I have been wearing it a few times and even got some compliments. The most unexpected one was from my daughter, who thinks it suits me very well. Who knows? She might even ask for something one day (yes, I believe in miracles).
Et voilà ! Un beau pull tout neuf, en coton bien épais, parfait pour terminer l’été. Je l’ai déjà porté quelque fois et reçu quelques compliments. Le plus inattendu venant de ma fille, qui trouve que mon pull me va franchement bien. Qui sait ? Un de ces jours, elle va peut-être me demander de lui tricoter quelque chose (oui, je crois aux miracles).

 

This sweater just goes with everything: a casual skirt, a more formal, dressy pants, linen pants, jeans, even shorts (like on this picture, taken before I weaved all the ends in). Certainly the most versatile sweater yet in my knitted wardrobe.
Ce pull va avec tout: une jupe relax, une jupe classique, un pantalon chic, un autre en lin, une paire de jeans, et même un short (comme sur cette photo, prise avant que je finisse de rentrer tous les fils). À ce jour, c’est le pull le plus polyvalent de ma garde-robe tricotée. 

Continue reading

DDF2017#5 – Janet Leigh

Despite all my hesitations of the past weeks, I managed to complete the monthly challenge just in time. The monthly themes: Flowers or For Baby. I did not really plan for it, but I think that with this bag, I’m quite in the theme. The stitch pattern is called Traveling Vine, definitely botanical, if not flowery. There is a lot to say about this particular project and pattern, and I will very soon, but right now, I am quickly posting a few pictures to officially register my monthly participation.

Malgré ma valse hésitation de ce mois-ci, j’ai réussi à compléter le défi du mois, juste à temps. Les thèmes de mai étaient: Fleurs! et Pour bébé! Sans vraiment le planifier, je pense être dans le thème avec ce sac. Le motif s’appelle Traveling Vine (Plante grimpante), donc je suis au moins dans le végétal à défaut d’être dans les fleurs – tant que je ne suis pas dans les choux ou dans les pommes, tout va bien. Il y a beaucoup à dire sur ce projet et ce patron, et je le ferai très vite. Pour le moment, j’officialise ma participation avec ces quelques photos.

Free Pattern/patron gratuit (en anglais): Janet Leigh

Yarn/Laine: Cascade Yarns Ultra Pima – colorway/coloris Zen Green
This cotton is a delight to knit, very soft and forgiving too: I knit some portions several times and it didn’t budge – I’ll explain what happened in the next post. See how the color changes depending on the light (pictures were not retouched)
Un coton très agréable, très doux et qui pardonne beaucoup d’erreurs :j’ai dû retricoter certaines sections plusieurs fois et le fil n’a pas bougé – je vous expliquerai tout en détail dans le prochain billet. Remarquez comme la couleur change selon la lumière (photos non retouchées).

The monthly gallery will be shortly published soon on Stella’s blog.
Faites un petit tour chez Stella pour voir la galerie du mois.

ddf

 

 

 

 

 

 

 

much ado about not knitting…part 2

So, what do I do with my cotton stash? After the lovely Shore swatch, I had to accept the idea that this color combination was absolutely not right for me. But I kept clinging to the idea of a project that would use all these colours at the same time. Stashbusting, you know ? What about a night gown, a kind of long tunic ? Cotton is light, and nobody sees the colors at night, right, so they won’t bother anyone. Off I go for another swatch. I had found this lovely pattern in my library that required about the same quantity of the same yarn: the Chevron Minidress from Vogue Knitting Summer 2015.

Bon alors, je fais quoi avec tout ce coton ? Après mon joli petit échantillon pour Shore, que je trouve toujours aussi mignon, j’ai accepté l’idée que ce mélange de couleurs n’était franchement pas ce qui était le mieux pour moi. Mais je m’accrochais à l’idée d’un projet qui rassemble toutes ces couleurs, histoire de faire baisser le stock ! Pourquoi pas une petite chemise de nuit, une tunique un peu longue ? Le coton c’est léger, et la nuit on ne voit pas les couleurs, donc ça ne gênera personne. C’est reparti pour un autre échantillon. J’avais trouvé ce joli patron dans ma bibliothèque qui demandait exactement le même fil, la mini robe chevron de Vogue Knitting Eté 2015. Le motif est une sorte de flamme qui est assez intéressant à tricoter.

Yeah, well, it is still awful – I really don’t like this combination. Oh boy, what am I going to do ? If I keep swatching like this, I might not have enough yarn left for a real project. I have no choice but to split these colors apart and work on smaller projects that will required one or two colors only. It will be less disastrous. This not quite celadon green is going to be a cute bag. I had already made a list of my favorite knitting or crochet bag patterns, and I chose Janet Leigh, a lovely lace bag with several handle versions. So this is what has been on my needles for a couple of weeks. I’m nearly finished.

Bon, franchement, non, rien à faire, ça ne passe toujours pas. Aie, aie, aie…je fais quoi maintenant ? Si je continue à faire des échantillons, je risque de manquer de fil pour un vrai projet.  La solution: des petits projets qui n’utilisent qu’une ou deux couleurs, histoire de limiter les dégâts. Et ce vert pas vraiment céladon va devenir un petit sac. J’avais déjà repéré plusieurs modèles de sac au tricot et au crochet, et j’ai choisi Janet Leigh, un sac au motif dentelle qui propose plusieurs choix d’anses. Alors voilà ce qui se trouvait sur mes aiguilles ces derniers temps. J’ai presque terminé.

But I have not totally forgotten Shore, I still love this cute sweater. I would need cream and pale grey, and I could keep the coral, the pale pink and yellow – I think this combination would work better for me. Or maybe black instead of cream, for an interesting contrast. Or else this lovely Purl Bee two-color cotton cowl in pale pink and coral, what do you think ? So many possible choices.

Je n’ai pas tiré un trait sur Shore pour autant, ce modèle m’attire toujours. Il me faudrait du crème et du gris pâle, et je pourrai garder le corail, le rose pâle et le jaune – cette combinaison de couleurs m’irait mieux, je pense. Ou bien du noir à la place du crème, pour créer un contraste intéressant. Ou sinon un petit col de coton en rose et corail, comme le Col coton bicolore de Purl Bee ? Trop, trop de choix possibles.

Two-Color Cotton Cowl | Purl Sohopicture/photo Purl Soho

With the pale blue, I might knit another bag – it is the worst colour against my skin, as a bag it will be perfect. Same for the apricot. I will end up with a pretty collection of market bags to go shopping, much nicer that the reusable shopping bags. But so much less glamorous than the lovely Valentino sweater that started this whole story. Who knows, maybe one day….
Avec le bleu pâle, je vais me tricoter un autre petit sac – c’est la pire couleur pour mon teint, en sac filet ce sera parfait. Idem pour l’abricot. Je vais avoir une belle collection de sacs filet pour faire le marché, c’est quand même plus joli que la plupart des sacs réutilisables. Mais bien moins glamour que ce beau pull Valentino qui est à l’origine de toute cette histoire. Un jour peut-être….

much ado about not knitting

Two years ago I travelled to Paris, and fell in love with a sweater from Valentino. This one:
Il y a deux ans, lors de mon voyage à Paris, j’ai craqué sur ce pull Valentino:

I remember thinking: what ! 1,200 euros for a simple knitted sweater, I’m sure I could do that. So started this idea of recreating this stunning piece. I spend the next few months searching for the right yarns, after studying the pattern and effect on pictures, as much as I could. I even started to draft a kind of pattern for it, as you can see from these poor ipad shots below.
Je me souviens avoir pensé: quoi ! 1 200 euros pour un simple pull, je suis sûre que je pourrais m’en tricoter un pareil. L’idée de recréer ce modèle magnifique a germé tranquillement, et j’ai passé les mois suivants à rechercher les meilleurs fils, après avoir grossi l’image et étudié le modèle d’aussi près que possible. J’ai même commencé des calculs savants pour ébaucher un semblant de patron, comme vous pouvez le voir sur ces photos d’ipad pas très nettes.

I saw beautiful yarns, and the best color palette I could find was from Quince & Co. But faced with all these beautiful skeins, I suddenly realized that pastels would work better for a spring sweater, and wool might not be the best choice. So I start searching for a summer yarn and I find the right palette in Cascade Yarns Ultra Pima. Granted, it will look quite different from the original, but I think I can get the effect I want. Or will I?
J’ai vu de belles laines, et la meilleure palette de couleurs était sans conteste chez Quince&Co. Mais je me suis dit que la laine serait trop chaud pour un modèle plutôt printanier. Je me suis tournée vers le coton, pour finalement trouver une palette qui me plaisait en Cascade Yarns Ultra Pima, un beau coton d’épaisseur DK. Bon, c’est sûr, cela risque d’être assez différent de l’original mais je devrais pouvoir créer l’effet que je veux. Ou bien ?

I started playing with numbers and patterns last year, trying to find patterns in similar weight to get the basic frame and build from there. Then we moved and all that, and my yarns remained stuck in its project bag until I finally let it out a couple of weeks ago. Time to swatch, for real. So first, I tried a few rib stitches to choose the best one. Actually, this weird apricot is a wrong choice that was replaced by the deep coral. I decided to keep it and use it for the swatching process.
J’ai commencé à jouer avec les chiffres et les patrons l’année dernière, en cherchant des modèles que je pourrais facilement adapter pour me servir de base . Puis nous avons déménagé, mes pelotes sont restées coincées dans leur sac projet jusqu’à ce je me décide à finalement les ressortir début mai. Cette fois, c’était le moment de faire mes échantillons pour de bon. J’ai commencé par tester différents styles de côtes pour trouver la meilleure. Cet abricot est un choix raté qui a été remplacé par le corail vibrant. J’avais décidé de le garder pour pouvoir faire des tests.

I tried three types of rib stitches: the plain 1×1 rib at the bottom, followed by the same 1×1 rib but with knit through the back loop on the right side, then a full twisted tib on top. I found that the second method worked better. So I started swatching for the chevron effect. And then it dawned on me.
J’ai testé trois types de côtes; la côte 1×1 toute simple, puis la même mais en tordant la maille endroit sur les rangs endroits (c’est à dire en tricotant la maille endroit par l’arrière), pour finir par des côtes perlées (maille torse des deux côtés). La deuxième méthode était la plus proche du modèle. Ensuite j’ai commencé mon échantillon pour le chevron. Et là, j’ai enfin compris.

It’s not going to work out. At all. This is not the right yarn, not the right weight, not the right colors. In fact, it is going to look pretty awful. As I study the sweater pictures more closely, I can see that the weight of the Valentino yarn must be closer to chunky, considering the small number of stitches per inch. The yarn is silk, but a kind of rough silk, and the best yarn to get a similar result would be a mixture of wool and mohair, certainly not silky cotton.
Franchement, ça ne va pas le faire. Du tout. Ce n’est pas la bonne laine, ni la bonne épaisseur, ni les bonnes couleurs. En fait, cela risque même d’être assez hideux. Je me penche sur les photos des modèles de plus près et je vois que le pull Valentino doit être tricoté en laine assez épaisse, vu le nombre de mailles au centimètre. Le modèle est en soie, mais ce doit être une soie assez rustique, il me faudrait un mélange de laine avec un peu de mohair pour retrouver l’effet du pull, et pas un coton soyeux.

So what to do now, with all this cotton ? I thought about Shore, this lovely striped sweater using lovely shades of cotton/wool blend. So I swatched again. The stockinette definitely works better for these colors, but I’m still not convinced. It looks very retro, with a 70s vibe. These are not my colors at all, but I kind of like the result. So will I knit a Shore? I will tell you on the follow-up post.
Bon, je fais quoi maintenant, avec tout mon coton ? J’ai pensé à Shore, un petit pull charmant qui utilise des jolies teintes dans un mélange laine et coton. C’est reparti pour un échantillon. Franchement, le jersey endroit, ca va beaucoup mieux, mais je ne suis pas complètement convaincue. Les rayures ont un petit côté rétro 70s très tendace, mais ce ne sont pas mes couleurs. Pourtant j’aime bien le résultat. Alors, est-ce que je vais tricoter un Shore ? La suite au prochain billet.

 

FO stroll in Outremont

How about showing you a bit of my town, under the guise of an FO post? We took advantage of the unexpectedly hot Monday to stroll around the lovely Bernard Street in a charming area of Montreal called Outremont. I tried to get some original FO shots, easier said than done when you’re not a professional photographer or model. Actually my kids took most of the FO pictures. Below is probably the worst one, but it best shows the drape of my new cardigan.
Pourquoi ne pas vous montrer un peu de ma ville, sous prétexte d’un billet consacré à un projet terminé ? Nous avons profité d’une journée exceptionnellement chaude lundi dernier pour nous promener rue Bernard, dans le charmant quartier d’Outremont. J’ai essayé d’obtenir quelques clichés un peu plus originaux, mais pas facile quand on n’est ni modèle ni photographe professionnel. Finalement ce sont mes enfants qui ont pris ces clichés de mon gilet. Celui-ci est un des pires mais le meilleur pour ce qui de montrer le mouvement de mon nouveau cardigan.

IMG_0645

It was the perfect layering piece over my jeans and sleveless tee on this sunny day. We walked all over the Bernard street, a lovely street filled with cafes and restaurants and lovely stores. My favorite is Moutarde, a decor store that contains a lot of rustic chic furniture and home accessories, all in pales shades of white, ivory or light grey. It is a gorgeous store where I could entirely refurnish my house, if I had the budget for it.
C’est la pièce parfaite pour terminer mon look de fin d’été, un jean et un T-shirt sans manches. Nous nous sommes promenés le long de la rue Bernard, une rue charmante remplie de cafés, de restaurants et de magasins charmants. Mon préféré est Moutarde, rempli de meubles et accessoires de style campagnard chic, tous dans des teintes de blanc, ivoire ou gris pâle. Je pourrais refaire toute ma maison dans cette boutique, si j’en avais les moyens.

We stopped at the ice cream parlor Le Bilboquet for a well-deserved treat. There is always a line there, I managed to snap shots during a very short lull moment between two blocks of customers. This lovely pastel shade is a mango coconut sorbet. Delicious !
Une petite pause bien méritée au Bilboquet, un des meilleurs glaciers de la ville. Il y a toujours la queue ici, j’ai réussi à attraper une photo pendant une très courte pause entre deux fournées de clients. Cette jolie couleur pastel est un sorbet mangue-coco, délicieux !

Now let’s talk a bit more about this cardigan. Passons aux détails du gilet.

Pattern/patron: Textured Cardigan – Vogue Knitting Spring/Summer 2012
Yarn/fil: Knit Picks Special Reserve Pima Cotton (sold out)

The knitting was quick. Aran cotton just seemed to fly off the needles, but I had a bit of a challenge when it came to the neckline. After assembling and sewing the back and fronts I had to pick up 153 stitches to form the neckline. Despite a lot of initial calculations I failed to properly balance the pick-up stitches, which resulted in something not quite right. Plus I ran out of yarn and finished with some doubled DK organic cotton from my stash. It was OK but the neckline was not falling properly. I decided that this cardigan was too nice to leave in such an imperfect state, so off I went to carefully unravel the neckline. And a tiny miracle happened.
Le tricot fut très rapide. Le coton épais semblait se tricoter tout seul, mais j’ai été confrontée à une difficulté en travaillant le col. Après avoir cousu le dos et les devants, je devais remonter 153 mailles pour former l’encolure. Malgré beaucoup de calculs, je n’ai pas réussi à bien équilibrer les mailles et le résultat n’était pas satisfaisant. En plus, je me suis trouvée à court de fil et j’ai terminé en doublant un coton bio plus fin que j’avais dans mon stock. Bon c’était passable mais j’ai finalement décidé que ce gilet valait mieux qu’un résultat médiocre, et j’ai décidé de démonter toute l’encolure. Et là, un petit miracle est arrivé.

IMG_0611

As I was working, I spotted a not quite empty project bag close to my working table, and guess what ! I had a bit of an extra skein remaining there, enough to finish. Well just enough. My neckline is filled with knots as I kep tying scraps of yarn to complete the bind-off, but it was worth it.
En me mettant à travailler, j’ai remarqué un sac projet pas totalement vide dans un coin de mon espace de travail, et devinez quoi! Il me restait une fin de pelote de mon coton,  assez pour terminer. Enfin tout juste assez. Mon encolure est pleine de nœuds parce que j’ai dû terminer en collant des petits bouts ici et là, mais cela en valait la peine.

Instead of diving my neckline by 3, I worked one small section at a time, picking up 11 or 12 stitches per section. It worked much better than the first time, except that, despite counting and re-counting several times, I could not manage to get my 153 stitches. I settled for 155, the only number that came twice in a row. I really used all of my yarn, all I have left are a few strands for a tiny repair  should it be needed.
Cette fois-ci, au lieu de diviser l’encolure par 3, j’ai divisé le travail en petites sections, en remontant 11 à 12 mailles à chaque fois. Cela a été beaucoup plus facile et bien mieux équilibré, sauf qu’en comptant et recomptant je n’arrivais pas à mes 153 mailles. J’ai finalement gardé 155 mailles, le seul chiffre qui est sorti deux fois de suite. J’ai vraiment utilisé tout mon fil, il ne me reste que quelques bouts au cas où j’ai besoin de faire une micro-réparation.

I love this cardigan: the drape, the longer fronts, the pockets, the détails and the boho vibe with its exposed seams and undyed yarn. The only thing I don’t like: it pills horribly. I have not blocked it so I hope this will be improved with a quick bath.
J’aime beaucoup ce gilet: la fluidité, le devant plus long, les poches, les petits détails et ce look un peu bobo avec les coutures apparentes et le fil non-teint. La seule chose que je n’aime pas: il bouloche terriblement. Mais je ne l’ai pas bloqué alors j’espère qu’un petit bain va améliorer les choses.

So I did manage to wear my last summer project at least once. Now is the time for a good soak, then off to storage until next spring. I have finished several small projects this week, and I’m about to cast on for my first big winter items. About time, the first sub-zero temperatures are expected tonight. The winter is always early in Montreal.
J’ai donc réussi à porter au moins une fois mon dernier projet d’été, mais ce fut très juste. C’est maintenant le temps d’un bon bain et du remisage dans le placard, en attendant le printemps prochain. J’ai terminé plusieurs petits projets cette semaine, et je m’apprête à commencer mes gros projets d’hiver. C’est le moment, le thermomètre va descendre en-dessous de zéro cette nuit. L’hiver commence très tôt à Montréal.

summer recap

This is officially the end of summer, and autumn, one of my favorite seasons, is on its way. It is a good time to look back on what was done this summer. I managed to complete a few projects and to reduce my stash in the process (oh yes, the stashbusting efforts are still ongoing). So without further ado, here is a recap of my completed projects.
C’est officiellement la fin de l’été et l’automne, une de mes saisons préférées, s’en vient doucement. Un bon moment pour faire le point sur ce qui a été accompli pendant la saison. J’ai réussi à compléter plusieurs projets qui ont contribué à réduire un peu mon stock en même temps (oh oui, on travaille fort sur la réduction du stock). Alors sans plus tarder, voici une galerie des projets terminés.

Patina cardigan

pattern/patron: Short-Sleeve Cardi – Cathy Carron / Knit Simple Spring/Summer 2014
yarn/fil: Berroco Captiva Mettallic – Patina

I kicked off summer with a simple cardigan with a twist. The originality comes from the yarn, a metallic aran weight that knit quite quickly, if not comfortably. The finished item gives the impression of a coat of armor, but it is much softer to wear than it looks like. I’ve mostly worn it with this simple cotton black dress. The shiny top dresses up any outfit, but I find it works better with a neutral color. I found a matching button in my stash too, not a great button but it did the trick as it blends perfectly with the cardigan.
J’ai commencé l’été en terminant un gilet manches courtes un peu différent. L’originalité vient du fil utilisé, un fil épais métallique qui se tricote rapidement, sinon confortablement. Le produit fini donne la sensation d’une cotte de mailles, mais est bien plus doux à porter qu’il n’en a l’air. Je l’ai surtout porté avec cette robe de coton noir. Ce haut brillant donne un petit air classe à n’importe quelle tenue, mais se marie mieux à des teintes neutres. J’ai eu la chance de trouver un bouton parfaitement coordonné dans mon stock, même si ce n’est pas une matière très noble, cela fait l’affaire parce que la teinte se marie parfaitement au gilet.

I don’t love it, in the sense that I find it not so well constructed. The sleeves are too wide, you can see the excess of knit there in the upper arm pleats.  I should probably have knit it one size larger, and reduced the size of the sleeves, it is slightly tight at the underarms. I don’t think I would use this yarn again, but I have one skein left to knit a matching headband to match, or a necklace, why not?.
Je ne suis pas folle de ce gilet, je le trouve bizarrement construit. Les manches sont trop larges, si on en juge par l’excès de matière aux épaules. En même temps, il est un peu serré au niveau des aisselles, donc j’aurais certainement dû tricoter la taille au-dessus. Je ne suis pas sûre d’avoir envie de réutiliser ce fil de nouveau, mais comme il me reste une pelote, je ferai sans doute un bandeau assorti, ou bien un collier, pourquoi pas?

Toasted with a bit of cream

pattern/patronCabled Vest – Yoko Hatta / Vogue Knitting Spring/Summer 2015
yarn/fil: Elann Lara (discontinued) – Toasted + Knit Picks Shine Sport – Cream

I am really happy with this sporweight cabled vest. I had intended to knit it all in caramel but at the last minute, I decided to finish with cream, the way the pattern finishes the white version with navy. The brown cotton was in my stash, and I had enough cream cotton left over from another project. The pattern was easy, and I particularly liked the small short-row work on the shoulders. Instead of working the shoulders up to a flat bind-off, this creates a gentle slope that perfectly matches the natural shape of the shoulders. I will try to reuse this trick, it is quite easy and gives a perfectly tailored look to the knit.
Je suis très contente de ce petit débardeur à torsades. J’avais prévu de le faire entièrement en caramel mais au dernier moment j’ai décidé de terminer par du crème, comme prévu dans le patron qui présente une version blanche avec des finitions en bleu marine. Le coton caramel était dans mon stock depuis un moment, et il me restait suffisamment de coton crème d’un autre projet. J’ai trouvé le patron facile à suivre, et j’ai surtout aimé le travail en rangs raccourcis pour les épaules. Au lieu de terminer chaque épaule par un rabat plat, ceci permet de créer une pente douce qui correspond à la forme naturelle des épaules. C’est un petit truc que je réutiliserai certainement. C’est facile et donne un fini parfait au tricot.

This toasted shade matches with a number of items in my wardrobe, and I’ve been wearing it with:
Cette teinte brunie se marie bien à plusieurs éléments de ma garde-robe, et je l’ai porté avec:

  • jeans and sandals, and works well both with blue or white denim
    une paire de jeans et des sandales, il se marie aussi bien avec du denim bleu qu’avec du blanc
  • a beige A-line skirt and heels with an army green peplum jacket
    une jupe beige et des talons, avec une petite veste kakhi
  • light linen trousers/un pantalon de lin clair
  • under a safari style jacket/sous une veste style safari
  • always with darker underwear: the stretched stitches on the chest let any clear underwear shine through.
    toujours avec un soutien-gorge foncé: les mailles se détendent au niveau de la poitrine et laissent apparaître tout ce qui est clair.

Fern Fling

pattern/patron: Summer Fling – Espace Tricot
yarn/fil: Quince & Co Sparrow – Fern

This free pattern was a good way to finally use my two skeins of Sparrow. I had intended this yarn for a Strathcona but I knew I would probably not wear it. It is just too hot here in summer to wear a scarf, even a light linen one. This is the perfect little bag to run errands in the neighbourhood, it is very light and suprisingly roomy. It was knit over a few evenings and blocked around a plastic balloon. The yarn was absolutely lovely, it is the first time I’m using Sparrow and definitely not the last.
I had exactly 5 grams left, enough to knit a cute little heart. I am slowly building a collection of Love you Forever by finishing my fingering yarns with this pattern.
Ce patron gratuit m’a permis d’utiliser enfin mes deux tresses de Sparrow. Elles étaient prévues au départ pour une écharpe Strathcona, mais je me suis dit que je ne la porterais pas beaucoup. L’été est simplement trop chaud et humide ici pour porter une écharpe, même une légère en lin. Ce petit sac est parfait quand je fais des petites courses dans le quartier, il est léger et peut contenir pas mal de choses. Je l’ai tricoté en quelques soirées et bloqué autour d’un ballon de plastique pour bien l’arrondir. Le fil était très agréable, c’est la première fois que j’utilise Sparrow mais certainement pas la dernière.
Il me restait exactement 5 grammes de lin, juste assez pour tricoter un petit cœur. Je monte tranquillement une petite collection de Love you Forever  en utilisant ce patron pour finir mes petits restes de laine chaussette.

Creamy Textured Cardigan

pattern/patron: Textured Cardigan – M. Patmos / Vogue Knitting Spring/Summer 2012
yarn/fil: Knit Picks Special Reserve Pima Cotton (sold out)

Now this is a bit of a cheat because although it is technically completed, I’m not entirely happy with it and I have to redo the whole ribbed neckline. You see, I did not do a great job in picking up the stitches, and they are all bundled up at the back, while the front sections are too spaced out. The other issue was that I ran out of yarn three rows before the end, and the yarn is no longer sold (of course!). I managed to finish with some other organic cotton from my stash that I doubled. It is slightly lighter in color, and you can see it if you look really closely, but that does not bother me as much as having my neckline all over tĥe place. I’ll show more pictures and details on this project in another post, once I have reworked it. I think this cardigan is too beautiful to be botched, so I will take the time to finish it properly.
Bon je triche car bien que ce gilet soit techniquement terminé, je ne suis pas entièrement satisfaite du résultat et je dois refaire toute l’encolure. Je n’ai pas bien remonté les mailles tout autour, ce qui fait qu’elles sont en grand nombre sur l’arrière et trop espacées sur les devants. En plus, je me suis trouvée à court de fil à trois rangs de la fin, et ce fil n’est plus en vente (bien entendu!). J’ai réussi à terminer en utilisant un autre coton bio de mon stock, en doublant le fil plus fin. Il est légèrement plus clair, ce qui se voit si l’on regarde de très près, mais cela m’embête bien moins que cette encolure qui tombe mal. Je vous montrerai plus de photos et de détails dans un prochain billet, lorsque je l’aurais refait l’encolure. Ce gilet est trop beau pour être bâclé, alors je vais prendre le temps de le finir correctement.

I started and frogged a couple of things as well, and I have other wips on the needles, but the summer was so hot and humid that most of the time, I could only handle cotton and linen. Now the air is fresher, the sun is still shining and I am preparing my plan for the fall knitting. What have you finished this summer?
J’ai aussi démarré et défait deux trois choses, et j’ai d’autres projets en cours sur les aiguilles. Mais il a fait si chaud et humide cet été que je n’ai pas été capble de travailler autre chose que du coton et du lin pendant des semaines. Maintenant l’air s’est rafraîchi, le soleil brille encore et je prépare mon planning tricot d’automne. Qu’avez-vous terminé cet été?

awash in cream

Je nage dans le crème

IMG_0522

Cream, lovely cream. Smooth texture, rich taste, a ton of calories. There is a lot of cream in my knitting life at the moment, and I find it as bit as comforting as the real thing. Maybe it is the oppressive heat of the late summer, or the need for soothing and simple things, but I have shunned all the tempting colors in my stash, as well as my other colorful wips, to focus on creamy cotton.
Ah, la crème. Texture veloutée, goût riche, et une tonne de calories. J’ai mis beaucoup de crème dans mon tricot en ce moment, et je le trouve aussi réconfortant que celle que l’on mange. Sans doute à cause de la chaleur accablante de cette fin d’été, ou le besoin de choses simples et douces, toujours est-il que j’ai dédaigné toutes les couleurs de mon stock, ainsi que celles de mes autres projets en cours, pour me consacrer au coton crème.

IMG_0519

Remember the giant skein? There is it, slowly taking shape in a seed stitch border meant for a summer blanket or bed cover.  I did try a pattern of my own, but it just was not working out. You know how some designers keep telling that the yarn told them it wants to be this or that, or that they listen to the yarn… I figured I simply was not meant to be a designer, or that I was lacking a very special sense because the yarn never spoke to me. Not until that moment when, as I was looking at my poor attempt of garter ridges and cables, words came to my mind:  ‘air’ and ‘lace’ and ‘simplicity’. Wait a minute, what just happened? Did the yarn speak to me? I guess it did. Time will tell if I did well to listen. I found a simple table runner pattern that I’ve decided to enlarge. I’m really not sure how it is going to turn out, but I’m giving myself a whole year to find out, the time to go through the mileage of this skein. Unless the yarn speaks to me again and changes my mind.
Vous vous souvenez de la pelote géante? La voici, tranquillement en train de se transformer en une bordure au point de riz qui compte devenir une couverture aérée. J’ai bien essayé un patron de mon cru, mais cela ne fonctionnait pas. Cela ne vous est jamais arrivé de lire des commentaires de designers qui disent que le fil leur parle, et qu’ils écoutent ce que le fil veut bien devenir… Je me disais que je ne devais pas être faite pour créer quoi que ce soit, ou bien qu’il me manquait un sens spécial parce que franchement, aucun fil ne m’a jamais parlé. Du moins, avant ce moment où, devant mon échantillon raté, ces mots revenaient dans mon esprit: ‘aérien’, ‘simplicité’ et ‘dentelle’. Attendez, qu’est ce qui vient de se passer? Le fil m’a t-il parlé? On dirait que oui. Le temps me dira si j’ai bien fait de l’écouter. En cherchant des modèles pour coton, j’ai trouvé un patron tout simple d’un chemin de table que j’ai décidé d’élargir. Je ne suis pas sûre de savoir comment cela va tourner, mais  je me donne une bonne année avant d’arriver au bout de mes kilomètres de coton. A moins que le fil ne me parle encore pour me faire changer d’avis.

IMG_0520

This other creamy rich texture with holes in it is a summer cardigan. Well, yes, of course I cast on for my last summer project knit around mid-August. One year, maybe, I’ll get the hang of it and start my fall knits in summer. But I might still be able to wear it a few times since summer has decided to stick for a while. The aran weight makes this project fly off the needles. In less than two weeks I’ve already knit the back (above, on the chair) and the fronts, and am close to finishing the first sleeve. I love this cotton (first seen here) and its thick and thin texture – can you see it? It is exactly what the pattern required.
Cette autre riche texture avec des trous deviendra un gilet d’été. Ben oui, évidemment, je démarre toujours mes derniers projets d’été vers la mi-août. Bon, j’y crois, un jour je vais y arriver à planifier mes projets pour qu’ils soient terminés à la bonne saison. En attendant, et vu comment l’été semble parti pour durer, je vais bien arriver à le porter une fois ou deux, ce gilet. En moins de deux semaines, j’ai terminé le dos (que vous voyez sur la chaise, en haut), les devants et je suis presque au bout de la première manche. J’aime ce fil de coton épais qui semble se tricoter tout seul (vu ici) et cette texture variable – vous la voyez? C’est exactement ce que demandait ce modèle.

IMG_0518

This last little thing is a dishcloth or washcloth or whatever – do people actually use them, or are they just a nice decorating item? What else can you do with a few yards of bulky cotton anyway? A pompom? I had some Sprout (Classic Elite Yarns) left over from a special order from my friend Rena. She is a nutritionist and food photographer, and she wanted a neutral accessory with a cushy texture for some of her pictures (her blog is here). So I knit a small organic cotton towel in garter stitch. I had never knit a starting from the corner square before, so it was a chance to experiment with the leftovers, and this yarn is a dream to knit.
Cette dernière petite chose est une petite débarbouillette, ou lavette. Est-ce qu’on s’en sert vraiment, ou on décore avec? Bon, que faire avec quelques mètres de coton épais, franchement? Un pompon? Il me restait un peu de Sprout (Classic Elite Yarns) d’une commande spéciale de mon amie Rena. Elle est nutritionniste et photographe, et elle voulait un accessoire neutre de belle texture pour ses photos (son blog est ici, en anglais). Je lui ai donc tricoté une petite serviette de coton bio au point mousse. Et comme je n’avais jamais essayé de faire un carré en commençant par l’angle, je me suis amusée avec le reste de ce coton merveilleusement doux.

image

© Berroco
© Soho Publishing

Patterns and yarns/patrons et fils:

  • Berroco Montague – Farmable Fibers Twisted Cotton
  • Vogue Knitting S/S 2012 #27 Textured cardigan (M.Patmos) – Knit Picks Pima Cotton Special Reserve 2015

There is more cream knitting planned this fall, but more on that in another post. What are you knitting these days: finishing off summer knits or are you deep into fall projects already ?
Il y aura encore du crème cet automne, mais je vous en dirai plus une autre fois. Que tricotez-vous en ce moment: les finitions d’été, où êtes-vous déjà en plein projet d’automne?

caking the giant skein

Remember the giant cotton skein I found at the Knitter’s Frolic last April? Here it is. 3 pounds, 2490 yards. I knew the caking would not be easy, despite the simple recommendations provided.
Vous vous souvenez de mon écheveau de coton géant, rapporté de la Knitter’s Frolic? Le voici. 1,36 kilos, 2,275 mètres. Je savais que le mettre en pelote ne serait pas facile, en dépit des recommendations toutes simples fournies.

Because it sounded simple: just put it on the swift and start carking, finish by hand when your yarn winder cannot handle it anymore. So I manage to manoeuver this giant skein onto my swift. Eerr, okay, not very stable. Next I have to find the beginning of the skein. Easy enough, thanks to this contrasting ribbon tied around.
Oui parce que cela avait l’air simple: mettez le sur votre guindre et commencez à dévider jusqu’à ce que votre dévidoir soit plein, finissez manuellement. D’abord je réussis, tant bien que mal, à le mettre dessus. Euh, bon, ça tient mollement. Ensuite, trouver le début de la pelote. Ça, c’est facile, grâce au ruban foncé enroulé autour.

On to caking, very, very, slowly. Except the skein does not stay on the swift. Oh no! That would have been too easy. After a few unsuccessful attempts at securing the swift, I have to find another way. Skein off, very gently so as not to tangle the yarn (can you imagine having to untangle miles of yarn – help!). I enrolled my daughter to act as the swift with the giant skein on her arms but she could not keep it up, it was way too heavy. Then I grabbed two chairs and put the skein around them, working the yarn manually for a few yards, then caking, out, turn, out, turn until my yarn winder became too full.
Je commence à dévider, tout, tout doucement. Sauf que l’écheveau ne tient pas. Oh non! C’aurait été trop facile. Après plusieurs essais infructueux pour stabiliser le guindre, il faut que je trouve un autre moyen. J’enlève l’écheveau, en prenant bien garde à ne pas mélanger les fils (vous imaginez, vous, démêler 2 kilomètres de fil – au secours!). Je demande de l’aide à ma fille pour qu’elle tienne l’écheveau sur ses bras, à l’ancienne, mais impossible pour elle de tenir plus de trois minutes, bien trop lourd. J’attrape deux chaises et met l’écheveau autour, et je continue en déroulant le fil sur quelques mètres, dévidoir, déroule, dévidoir, déroule, et ainsi de suite jusqu’à ce que mon dévidoir ne puisse plus rien prendre.

Time to continue manually. My originally beautiful cake flattened, slowly became a weirdly shaped, rounded cake and the weird shape slowly turned into a ball.
Maintenant il faut continuer manuellement. Ma très jolie pelote plate s’aplatit encore plus, prend une forme étrange, puis plus arrondie avant de devenir une vraie pelote bien ronde.

IMG_0417

Halfway though – at this stage, a full hour into the process – I started feeling quite nauseatead. The pasta bolognese I had for dinner was slowly working its way up to my throat, what with the incessant turning of the ball and the occasional bouts of circling around the chairs to try and make things quicker, without success. When I reached the point where going through one circle of the ball became physically painful, I decided to stop for the night. I mean, I was ready to drop the ball, quite literally.
A mi-parcours – à ce stade, une bonne heure s’est écoulée- j’ai commencé à me sentir un peu nauséeuse. Mon dîner de pâtes à la sauce bolognaise menace dangereusement de remonter, aidé par les tours incessants de la pelote et les moments où je décide de tourner autour des chaises en pensant accélérer les choses. Ce que ça accélère surtout, c’est mon mal de mer. J’arrive au stade où manipuler cette pelote devient physiquement difficile, voire douloureux. Je suis prête à tout laisser tomber, littéralement, alors je décide d’arrêter pour ce soir-là.

The next day, I brace myself for another session. I still don’t know how I managed to finish it all in this second session, as the ball was getting heavier by the minute. Every turn of the ball was getting slower and slower but I succeeded in getting a giant ball !
Le lendemain, je me prépare mentalement à une session marathon. Franchement je ne sais pas comment j’ai réussi à tout finir dans cette seconde phase, parce que la pelote devenait plus lourde à chaque minute, évidemment. Chaque tour de fil prenait de plus en plus de temps. Mais j’ai réussi, et j’ai obtenu une pelote géante !

IMG_0418

But it was so worth it. I mean, I can now actually knit for miles without worring about ends to weave in. Hooray ! Now my plans: from the start I thought about an afghan or a throw, something really large and lovely that I would drape on my sofa in a casual way, the type of gorgeous, effortlessly chic things you see in magazines. Except I did not know where to start looking for a pattern, until I opened the May issue of Chatelaine magazine and saw this on two different pages:
Cela en valait tellement la peine. Je peux maintenant littéralement tricoter pendant des kilomètres sans me soucier des fils à rentrer. Hourra ! Bon, mes projets: depuis le début, j’ai pensé à un grand plaid, quelque chose de bien grand et très beau que je pourrais draper sans efforts sur mon sofa, vous savez, comme ces accessoires déco chic et glamour qu’on voit dans les magazines. Et puis un jour, j’ouvre l’édition de mai du magazine Châtelaine et je vois ceci:

image

I love this throw: the mixture of cables and simple knit/purl texture, like ridges. The border is entirely ribbed, which means you have to pick up the stitches all around and then work a k1,p1 rib for a few rows all over. I knew I had not bought these circular cable extensions for nothing. Now is the time to use them. Talk about a mammoth undertaking ! As big as this skein is. This is going to be my biggest project ever, totally non-portable. I figure it will be probably take a year, since I have many other projects planned to continue with my destash.
J’adore ce plaid: le mélange des torsades et de ce motif qui semble être du jersey rayé mousse et qui forme une belle texture. La bordure est faite de côtes, donc il faut remonter les mailles tout autour, et travailler en côtes 1:1 sur quelques rangs. Je savais que je n’avais pas acheté ces extensions de câbles circulaires pour rien. C’est le temps de les utiliser. Bon c’est un projet un peu pharaonique, aussi gros que ma pelote. Et certainement mon plus gros projet à ce jour, absolument impossible à transporter. Je pense que je vais être là-dessus pendant au moins un an, vu que j’ai plein d’autres projets visant à faire réduire mon stock.

So I wondered: is anything on Ravelry similar to this? Search keys: DK, cotton, more than 2,000 yards. I get one result: this Debbie Blis pattern, from her most recent magazine (incidentally full of lovely things), looks very similar to the magazine picture. Cables interspersed with textured sections. Except it is not quite the same, and I don’t love the garter border. So I will try and make my own version.
Je me suis quand même demandée si je ne pouvais pas trouver un patron existant dans Ravelry. Clés de recherche : DK, coton, plus de 2,000 mètres. J’obtiens un seul résultat, ce modèle du dernier magazine Debbie Bliss (en passant, rempli de jolies choses) qui ressemble beaucoup à la photo du magazine. Mais pas tout à fait, et je ne raffole pas de la bordure au point mousse. Alors je vais essayer de faire mon propre modèle.

 image© Richard Burns (Debbie Bliss magazine – Spring/Summer 2015)

Next steps: testing the stitch pattern, swatching for measures and casting-on. Should I write the pattern as I go along ? Would you be interested ?
Prochaines étapes: tester le motif, confirmer les mesures et commencer. Devrais-je écrire le patron à mesure que je tricote? Seriez-vous intéressées?

building up the stash

Le stock grossit….

I owe you a quick post on my recent yarn hauls, because every knitter loves to see yarn, right ? Two recent events have allowed me to build up my stash a bit, not that it was in any danger of being empty soon. But sometimes you just have to grab exceptional deals.
Je vous dois un petit billet sur mes achats récents, parce que toutes les tricoteuses aiment voir de la laine, non? Deux événements récents m’ont permis de renflouer un peu mon stock, qui n’était pas spécialement en danger de crier famine. Mais bon, parfois il y a des affaires qui ne se refusent pas.

Knitter’s Frolic

The Knitter’s Frolic was held in Toronto on Saturday, April 25. We left at 5am to get there before noon and went directly to the exhibition center. It was crowded but still manageable, and there were many lovely things to look at and pet too, as you can imagine.
Le salon Knitter’s Frolic s’est tenu à Toronto le samedi 25 avril. Nous avons pris la route à 5 heures du matin et sommes arrivées vers midi, directement au centre d’exposition. Il y avait foule mais cela restait gérable et comme vous pouvez l’imaginer, il y avait quantité de belles choses à voir et à toucher.

image

I had spotted the Trench colorway from Turtle Purl a while back, on the Tanis Fiber Arts blog when Tanis made this totally awesome pair of striped socks. I wanted one too, so when I found out they were at the KF, I carefully looked at the floor maps to make sure I would not miss them. I can’t wait to get my own pair of Burberry colored socks.
J’avais remarqué cette laine de Turtle Purl, coloris Trench, depuis un petit moment déjà, lorsque Tanis du blog Tanis Fiber Arts avait tricoté cette superbe paire de chaussettes rayées. J’en voulais une moi aussi, alors lorsque j’ai vu que cette compagnie allait être présente, j’ai soigneusement repéré leur emplacement sur le plan pour être sûre de ne pas les manquer. Moi aussi je veux ma paire de chaussettes aux couleurs Burberry.

IMG_0267

I spent some time talking to the producers that day. I did not care that much about all the other yarns, to be honest, although some prettty fantastic dyers were present: the Sweet Fiber booth was constantly full, as well as Indrigodragonfly. There were plenty of other booths that were beckoning me to take a look and splurge, but I was on a mission. Understand more about the yarn produced here in Canada and come back with a few samples of locally grown, spun and dyed yarn.
J’ai discuté avec les producteurs ce jour-là. Je ne me suis pas trop occupée des stands habituels, pour être franche, bien qu’il y avait des laines assez magnifiques chez Sweet Fiber, par exemple, ou bien Indigodragonfly. Ma mission était de mieux comprendre la production lainière du Canada avec le but de revenir avec quelques échantillons de ce qui se produit localement.

I had a lovely talk with Silvia from the Stoddart Farm, who explained about her method and how she uses only natural dyes or synthetic dyes with no heavy metals, such as the Greener Shades dyes. I decided to try an aran weight dyed in indigo and a more chunky weight in a natural color. She grows Romney sheep, and explained that their fiber is very long, which creates a soft yet very resistant yarn. On their site I found out that this particular breed is considered an endangered species in Canada, so all the more reason to encourage the breeding of this sheep, and the production of this lovely yarn.
J’ai eu une discussion for intéressante avec Silvia de la Ferme Stoddart, qui m’a expliqué sa méthode et les teintures qu’elle utilise. Soit naturelles, soit peu chimiques comme les teintures Greener Shades, qui ne contiennent pas de métaux lourds. Elle a un troupeau de moutons Romney, et m’a expliqué que leur fibre est très longue, ce qui donne une laine à la fois douce et très résistante. Sur leur site j’ai découvert que cette espèce est considérée comme en voie de disparition au Canada. Raison de plus pour encourager l’élevage de cette belle variété, et la production de cette belle laine.

IMG_0266

Next I talked to a lovely gentleman from Roving Winds Farm. They specialize in cashmere goats and had lovely skeins that I had to resist as they were above my budget. Instead I decided to go for this Black Welsh Mountain sheep yarn. They actually sold their whole Black Welsh flock to another farmer somewhere on Prince Edward Island and I need to find out where. I simply love this charcoal color, totally natural.
Ensuite j’ai parlé avec un monsieur charmant de Roving Winds Farm. Ils se spécialisent dans les chèvres cachemire, et avaient de magnifiques écheveaux auxquels j’ai dû résister, car bien au-dessus de mon budget. J’ai opté plutôt pour cette laine de mouton noir, variété Black Welsh Moutain. Ils ont vendu leur troupeau à un éleveur de l’Ile du Prince Edouard, et je dois me renseigner pour savoir où exactement. J’aime beaucoup cette teinte charbon naturelle.

farmablefibers

Then I spotted a small booth where cones of silk were displayed, all naturally dyed. And in a box, some gigantic skeins of twisted cotton for 24$. I admired the cotton cowl on display and was leaving without any, but my friends urged me to get one: ‘this is unique, and you will not find it anywhere else and you will regret it later’. I need to specify that both my friends are non-knitters but they know me so well when it comes to my yarn love. Thank you girls, I actually would have regretted not getting this enormous skein.
J’ai remarqué enfin un petit stand ou se trouvaient plein de cônes de soie aux teintes douces et naturelles. Et dans une boite, des gigantesques pelotes de coton à 24$ (20 euros). J’ai admiré le col en coton en démonstration et je partais tranquillement lorsque mes amies m’ont pressée d’en prendre: ‘non mais c’est unique ce truc, tu n’en trouveras pas ailleurs et tu vas le regretter ensuite.’ Je dois préciser que mes deux amies ne sont pas des tricoteuses, mais elles connaissent bien mon amour des fibres. Merci les filles, c’est vrai que je l’aurais regretté, ce truc énorme.

IMG_0260

As you see from the tag, there is about 2500 yards of yarn here. The lovely lady at the Farmable Fibers booth explained how to cake it: ‘just put it on your swift, and start caking until your yarn winder cannot hold it anymore. Then finish by hand. It would be a shame to cut it.’ I have enough for a lovely big cotton blanket (or two, or three…) that will perfect for the summer. Any pattern ideas? I’ll make sure to devote a post to the caking of this skein, it promises to be quite interesting.
Comme vous le voyez, il y a plus de 2 kilomètres de coton ici. La charmante jeune femme du stand Farmable Fibers m’a expliqué comment le préparer pour le tricot. Je dois le mettre sur mon guindre (j’ai appris un nouveau mot cette semaine) et commencer à le monter en pelote jusqu’à ce que mon bobinoir ne puisse plus rien supporter, et ensuite terminer à la main. ‘Ce serait dommage de couper le fil’. Certes, et j’ai suffisamment pour une grande couverture en coton (ou deux, ou trois..). Sans fils à rentrer (oh joie). Des idées de patron? Je ferais un billet dédié au dévidage de cette pelote, cela promet d’être intéressant.

image

After the Frolic, we went to have lunch in the Distillery District in Toronto, where we spotted several weddings. It seems that the wedding lunch at the pub is popular.
Après le salon, nous sommes allées manger dans le quartier des anciennes distilleries de Toronto, et remarqué plusieurs mariages. Apparemment cela semble être populaire de faire son repas de mariage dans un pub.

Bergère de France

A week later. Oh boy, it was crazy. The doors of their warehouse, located in Boucherville, just south of the river, opened at 8am, and I was there by 8.20. The parking lot was full, I managed to find a last spot and hurried to the warehouse where crowds of knitters were already frantically searching in dozens of boxes. I was a bit disappointed though, the choice was big but I did not find any the yarns I was looking for, or the colors were just wrong. This sale is actually a way for the company to get rid of discontinued yarns or colors, so you will never find the latest yarns there. Still it was worth it and I got a few good deals, and reduced the – very long – wait to pay as I had cash.
Une semaine plus tard. Oh là là, c’était la folie. Les portes de l’entrepôt situé à Boucherville, de l’autre côté du fleuve, ouvraient à 8 heures du matin, et je suis arrivée vers 8h20. Le parking était pratiquement plein, j’ai pris la dernière place. Je me suis précipitée vers l’entrepôt pour touver des hordes de tricoteuses cherchaient déjà frénétiquement parmi des douzaines de boîtes. Il y avait du choix mais je n’ai pas vraiment trouvé ce que je cherchais. Il ne restait que des couleurs assez moches dans les laines que je voulais. Cette vente annuelle est une façon pour la compagnie de se débarrasser des stocks de laine discontinuée ou des couleurs qui ne se vendent pas. Malgré tout, j’ai fait quelques affaires, et comme je payais comptant, j’ai réduit un peu le temps d’attente – très long – à la caisse.

IMG_0328

I came back with a 9-pack of Naturelle (I think one ball got away somewhere, all packs contained 10 balls), a 10-pack of Bergerama and a 3-pack of Luberon. Total price of 60$ CAD for the three packs, so way less than the retail price.
Je suis revenue avec un paquet de 9 pelotes de Naturelle (je pense qu’une s’est échappée quelque part, tous les paquets contenaient 10 pelotes en général), un paquet de 10 pelotes de Bergerama et un paquet de trois de Lubéron. Prix total de 60$ CAD pour tout cela, donc beaucoup moins cher que le prix commercial.

Naturelle is a beautiful roving yarn, half wool half alpaca, and I love this yellow. This will become a gigantic scarf or a shrug, not sure yet.
Naturelle est un beau fil moitié laine, moitié alpaga, et j’aime beaucoup ce jaune. Parfait pour une énorme écharpe ou un boléro, pas sûre encore.

IMG_0323

I grabbed this pack of Bergerama in a lovely aubergine color without realizing it was 100% acrylic. Still I don’t mind too much, I have enough for the pattern in the bag or a nice cardigan. This color will be lovely come October. As for the navy sock yarn, not sure yet, but my husband has mentioned once or twice he would love another pair of hand-knitted socks, so that would be perfect for him. I also brought back a pack of small pompom makers, and two pattern books (one was free when you purchased anything). All in all, a profitable morning.
J’ai attrapé le paquet de Bergerama, dans cette belle couleur aubergine, sans réaliser que c’était du 100% acrylique, Mais ce n’est pas trop grave, j’ai suffisamment de fil pour réaliser le patron donné dans le sac, ou bien faire un beau petit gilet. Je suis sûre que je vais apprécier cette couleur une fois l’automne venu. Par contre, je ne sais pas trop pourquoi j’ai pris ces trois pelotes de laine chaussette bleu marine, mais mon mari me réclame une nouvelle paire alors ce sera parfait pour un modèle masculin. J’ai aussi rapporté des formes à pompons petit format et deux livres de patrons (dont un gratuit avec achat). Somme toute, une matinée profitable.

Knitcrate bonus gift

Before canceling my Knitcrate subscription, I had accumulated enough points to get a bonus gift, and I chose this kit of Silver Spun (Feel Good Yarn Company), for a pair of texting mittens. The yarn contains silver, which enables you to keep using your tablet or smart phone while keeping your hands warm. I plan to knit these in September or October.
Avant d’annuler mon abonnement Knitcrate, j’avais accumulé suffisamment de points pour un cadeau bonus, et j’ai choisi ce kit de Silver Spun (Feel Good Yarn Company) avec un patron de mitaines. Le fil contient de l’argent, qui est conducteur et permet ainsi d’utiliser votre tablette ou téléphone tout en gardant vos mimimes au chaud. Je prévois de les tricoter en Septembre ou Octobre.

image© Feel Good Yarn Company

A nice stash addition, and I am ready to go on another yarn diet for a while, with maybe one or two exceptions but my yarn boxes are more than full. Now to my knitting planning for the summer.
De belles additions à mon stock, et je suis prête pour un nouveau régime, à une ou deux exceptions près. Mes boîtes sont pas mal pleines. Je dois m’occuper de mon planning tricot pour l’été maintenant.