a last one for the road…

This is the end of the year, and a fitting time to tell you that my blog is ending as well. If you’ve been following for a while, you have noticed that my posts have been getting more and more sparse as months went by. I’ve been debating whether to keep working on this blog for many months, and decided to give myself enough time to see whether either desire, time or energy to write would come back. They are not, apparently. The real life is taking all of it. So between now and the official domain name closure next April, my posts will still be up, and I might move pattern related posts to my Ravelry project pages. Everything else will disappear. And to be honest, I’m not even sad. Which is proof enough for me that it is the right decision.

I will continue to post knitting projects (and others) on Instagram (@readytoknit) so feel free to follow me there if you wish. A simple picture with a tag is still something I can handle. Thank you, my readers, for trusting me and letting me in your lives for a while. All the best to all of you.

un dernier pour la route…

C’est la fin de l’année, et le bon moment pour vous annoncer la fin de mon blog. Si vous me suivez depuis un moment, vous avez sans doute remarqué que mes articles se faisaient de plus en plus rares. Cela fait des mois que je me demande si je dois continuer à travailler sur ce blog, et j’avais décidé de me laisser suffisamment de temps pour voir si le désir, le temps ou l’énergie d’écrire allaient revenir. Apparemment, non. La vraie vie prend tout. Donc, entre aujourd’hui et le mois d’avril, date de la fin officielle, mes articles seront toujours là, et je vais peut-être déplacer les articles et notes relatives à mes projets dans Ravelry. Ensuite tout disparaîtra. Pour être honnête, cela ne me rend même pas triste. Preuve que j’ai pris la bonne décision.

Je vais continuer de montrer mes projets tricot (et autres) sur Instagram (@readytoknit), alors sentez-vous libre de me suivre si vous le souhaitez. Une photo et un tag ou deux, ça, je peux encore le gérer. Merci, chers lecteurs et lectrices, de m’avoir fait confiance et laissé entrer dans vos vies pendant quelque temps. Que votre vie soit belle et douce.

big socks

Now I know why a skein of sock yarn is so long. When you’re knitting a small or medium size pair of socks, you sometimes feel frustrated when the leftovers join the stash pile. But after knitting a pair for my husband, I can happily say that this won’t be the case. I used exactly 440 yards out of my 448 yards ball of sock yarn. Oh yes, that’s what a size 11 foot requires.

Maintenant, je sais pourquoi il y a autant de métrage dans une pelote de laine à chaussettes. C’est vrai, quand on tricote une paire de taille petite ou moyenne, on est un peu frustré de voir encore des restes se joindre à la pile. Mais après avoir tricoté une paire pour mon mari, je peux dire avec bonheur que ce n’est pas le cas. J’ai utilisé 400 mètres de laine chaussette sur les 410 de ma pelote. Ben oui, une pointure 45, ça en consomme du fil.

This is the happy ending to an otherwise uneventful but tiresome project, because knitting large socks seems painfully long. At some point, I wondered if it was ever going to end, especially on sock number 2. I was seriously fed up with it. Give me a small pair of socks anytime.

Le projet se termine bien, donc, après un projet sans émotions particulières mais un peu agaçant, parce que tricoter des chaussettes aussi grandes, ça paraît vraiment très, très long. A tel point que je me demandais si ça allait se terminer un jour, surtout pour la deuxième chaussette. Franchement j’en pouvais plus. Donnez-moi une petite paire de chaussettes quand vous voulez.

The Rye pattern is among my favorites. I already knit two pairs in worsted yarn, and when the designer duo released a sock yarn version, I was thrilled. Not sure I chose the best yarn though, the texture would shine a lot brighter on a tonal or semi-tonal yarn, but hey! My husband is happy with his new pair or socks, it is an easy pattern, and with sizes ranging from newborn to the largest one I made, you can knit socks for the entire family.

Ce patron, Rye, fait partie de mes préférés. J’ai déjà tricoté deux paires en laine plus épaisse, et lorsque le duo de créatrices a lancé la version pour laine fine, j’étais ravie. Bon, je n’ai pas vraiment choisi la meilleure laine pour cela, la texture serait plus visible avec des teintes tonales ou semi-tonales, mais bon ! Mon mari est content de sa nouvelle paire, c’est un patron vraiment simple, et avec des tailles qui vont du bébé à celle que j’ai tricotée (la plus grande), vous pouvez tricoter des chaussettes assorties pour toute la famille.

My husband has been asking for a cardigan for a few months now. He’s 6’2, so I need to brace myself for a major project. I’m still thinking about it. One thing for sure: it won’t be sock yarn.

Mon mari me demande un gilet depuis un petit moment. Vu qu’il mesure 1,90m, je dois me préparer mentalement à un projet d’envergure. J’y réfléchis encore. Une chose est sûre : ce ne sera pas avec du fil chaussette.

 

Continue reading

end to end

Talk about an end to end project. Imagine, not only making an entire cape out of wool, but going to fetch the wool, washing it, carding it, dying it before even starting the first stitch. I have been following this young Chinese woman for a while, and when I need a few minutes of relaxation, I just watch one of her videos: cooking, sewing, building an entire living-room set out of bamboo, it seems there is nothing she cannot do. Warning: the presence of puppies and lambs strongly elevates the cuteness factor of this video, and sensitive individuals could experience side effects ranging from deep sighs of longing to complete channel addiction. You’ve been warned.

Vous parlez d’un projet de bout en bout. Imaginez, non seulement faire une immense cape en laine, mais aller chercher la laine, la laver, la peigner, la teindre avant même le moindre jeté d’aiguille. Je suis abonnée à la chaîne de cette jeune femme chinoise depuis un moment. Lorsque j’ai envie de cinq minutes de relaxation, je regarde une de ses vidéos: cuisiner, coudre une robe, ou construire un salon entier en bambou, elle semble savoir tout faire. Avertissement: la présence de chiots et d’agneaux fait grimper cette vidéo à un haut niveau sur l’échelle de l’adorable et, chez les personnes sensibles, peut générer des effets secondaires allant de profonds soupirs à la dépendance youtubesque totale. Vous êtes prévenus.

on the radar

Hope all of you have enjoyed your time off over the holidays. The year has started with a nasty virus that kept me coughing day and night, and it took me about 10 days to get over it. And morale was way down too, helped with the persistent grey that hovers over us here in Brittany. The hardest for me is how late the sun rises. Even today, it was dark until half past eight, would you believe it? We share the same time as Berlin, while we are right below England. I miss the clear and sunny mornings from the Canadian winter (not the temperatures though). I need two cups of coffee every morning just to start the engine. Any tips to make winter mornings more user-friendly? Hopefully the start of your year has been a bit more fun.

J’espère que vous avez bien profité de votre repos (ou non) de la fin de l’année. Cette année a débuté avec un méchant virus qui m’a fait tousser jour et nuit pendant près de dix jours. Le moral était dans les chaussettes avec ce ciel gris et maussade qui semble avoir décidé de s’installer durablement sur la Bretagne. Le plus dur pour moi, c’est de ne pas voir le jour se lever. Encore aujourd’hui, il faisait noir jusqu’à 8 heures et demie. Quelle idée d’avoir la même heure qu’à Berlin, alors qu’on est pratiquement en-dessous de l’Angleterre. Le ciel clair et ensoleillé des matins québécois me manque en cette saison (mais pas les -23 degrés). Il me faut mes deux tasses de café le matin pour arriver à mettre le starter. Vous avez des trucs pour rendre les matins d’hiver un peu faciles ? En tout cas, j’espère que votre début d’année a été un peu plus plaisant. 

©pinch of yum

Thankfully, there are always some lovely things to see and read in the knitting blogosphere, and there are a few nice things on my radar, projects that keep me going even if the pace is not as energetic. I have finished the knitting on my Log Cabin and have started the seams. Let’s keep this real: I absolutely hate every second of it. I started a couple of days ago and felt dreadful after each session. So I will try to get just a bit done every day (or that’s what I keep saying to myself), so as not to lose my sanity with hours of weaving in ends and seaming. The end date seems to be constantly shifting away, but I’ll get this done, someday.

Heureusement, il y a toujours des jolies choses à voir et à lire dans la blogosphère tricotesque, et j’ai aussi quelques projets sympas en cours et à venir, qui me permettent d’avancer même si le rythme est loin d’être énergique. J’ai enfin terminé de tricoter ma couverture Log Cabin et je me suis lancée dans les coutures. Bon, je vais être franche : je déteste chaque moment. J’ai commencé il y a quelques jours et chaque session me donne un méchant coup de cafard. Je vais essayer d’en faire un peu par jour (enfin c’est que j’essaye de me faire croire), histoire de ne pas devenir neu-neu à passer des heures à rentrer les fils et à coudre des carrés. Autant vous dire que la date de fin ne cesse de s’éloigner, mais je vais finir par finir, un jour.

My mohair sweater is pretty advanced with one sleeve to go (the one you can’t see). I went bold with the stripes and I like it. And I was able to try it on after picking up the first sleeve and it fits. Hooray ! These pretty warm colors feel so good.

Mon pull en mohair avance bien par contre avec une manche à finir (celle qu’on ne voit pas). J’ai fait le choix de rayures bien grosses et des petites en transition, et j’aime bien le résultat. J’ai réussi à l’essayer avant de reprendre la manche et il me va, youpi ! Ces belles couleurs chaudes me font du bien.

I also started knitting a poncho, wondering how it will turn out as the pattern is not wonderfully clear. It was so cold in the mornings a couple of weeks ago that I felt I needed something warm to put on over my indoor outfits. This lovely alpaca yarn from an old Knitcrate box was sitting idle in my stash. I did not love the pattern then but it might be the best possible use of the yarn I could make, so I cast on.

J’ai aussi commencé un poncho, tout en me demandant à quoi il va ressembler parce que le patron n’est pas super clair. Il a fait tellement froid certains matins que j’ai eu une envie folle d’un beau poncho bien chaud à porter sur mes tenues cool d’intérieur. Ce magnifique alpaga d’une vieille boîte Knitcrate s’ennuyait tout seul dans mon stock. Je n’ai pas craqué sur le patron quand je l’ai reçu, mais finalement il va me permettre de faire la meilleure utilisation possible de cette belle laine. J’ai donc monté les mailles.

Last but not least, I’m looking forward to cast on for the Solbein cardigan for Fringe Association’s Steekalong. I got my yarn this week, and decided on a lovely army green palette that will be a great addition to my wardrobe. This is a neutral color that fits well with many of favorite colors.

Pour terminer, j’ai hâte de débuter ce projet de gilet Solbein pour le Steekalong de Fringe Association (steeking, c’est la technique qui consiste à tricoter en rond et couper pour faire un gilet). J’ai reçu ma laine cette semaine, et j’ai choisi cette palette de vert mousse et khaki qui sera un bel ajout dans ma garde-robe. C’est une couleur neutre qui va avec beaucoup de mes teintes préférées.

©Fringe Association – © Making

Well, 2019 is now starting too badly after all. At least I’m quite busy. And the days keep getting longer.
Bon, ben finalement 2019 commence pas trop mal. Au moins je suis occupée. Et les jours rallongent.

qu’est-ce qu’on mange ?

A quick apology to my English readers: this is a post for my French readers as it contains a special offer only available in France. The topic is a food delivery service that I’ve been using for a few of months now and that has totally changed my life. Imagine not having to worry about what you’re going to cook and eat 5 nights a week? Yep, pretty awesome. Have you ever tried any such service? 

Bon, je fais rarement des articles promotionnels mais celui-là me trotte dans la tête depuis longtemps. Si vous êtes comme moi, vous grincez des dents dès que vous entendez cette phrase: on mange quoi ce soir ? Sans parler de la planification des menus (franchement, j’ai essayé plein de méthodes mais c’est toujours une corvée) et des courses en elles-mêmes, qui prennent du temps et pas mal d’énergie, même avec une liste bien claire.

L’année dernière, j’avais testé un système de panier recettes qui fait pas mal de pub sur nos écrans de télé en ce moment mais j’avais été assez décue (je ne donne pas de nom, mon but n’est pas de faire de la mauvaise pub). Mais je gardais un oeil sur cette petite compagnie, Foodette, dont les newsletters et les recettes me plaisaient bien. Après l’été, et en pleine crise aigüe de ‘je sais plus quoi faire à manger’, j’ai décidé de retenter l’aventure avec eux. Et ma vie a changé. Non vraiment, je dis pas juste çà pour faire de la pub. Je revis depuis que notre famille est abonnée à Foodette.

Avoir quelqu’un qui non seulement fait les courses pour moi, me propose des recettes dignes de restos chics et sympas et me livre exactement ce qu’il me faut, jusqu’au petit sachet de farine pour la sauce ou le piment spécialement indiqué pour le plat, c’est royal. Mais en plus, au moins la moitié des ingrédients sont bios, la plupart locaux ou issus de l’agriculture raisonnée, la grande majorité des emballages sont recyclables et franchement, c’est juste super bon. La qualité est au rendez-vous, et vous savez exactement d’où vient chaque aliment.

Je me régale tous les jours à suivre la recette bien détaillée et à préparer des petits plats aussi beaux que bons. Bon, certes, il y a des semaines ou un ou deux plats n’ont pas fait l’unanimité, mais je ne jette rien. Les portions sont généreuses et j’ai parfois assez de restes pour me faire mon déjeuner du lendemain (bon rarement parce que deux ados, ça mange pas mal). Cerise sur le gâteau, le service client est adorable. Et on vous demande chaque semaine de noter les recettes, et de dire ce que vous avez aimé ou pas.

Bon bref, pourquoi je vous raconte tout çà maintenant ? C’est parce que jusqu’à fin décembre, ils font une offre découverte vraiment intéressante. 25 euros de réduction sur votre premier panier, franchement ça vaut la peine même si vous décidez que ce n’est pas pour vous. Vous arrêtez quand vous voulez, vous faites pause quand vous voulez, la formule est vraiment très flexible. Vous pouvez aussi commander des petits plus, des fruits frais (tous bios), du fromage (au lait cru) et un dessert chaque semaine. J’avoue qu’on craque régulièrement pour les desserts, et les fruits (toujours de saison) font partie du panier chaque semaine.

Si ça vous tente, il vous suffit de cliquer sur ce lien:
foodette.fr/invitation/NGDXJWTJ
pour profiter de l’offre découverte. Bon appétit !

some follow-up & vocabulary…

Thank you for your comments on my latest post. I went back to check my Vogue Knitting subscription before complaining about the missing issue, and it turns out my subscription had expired with the previous issue. Turns out the yearly subscription is for 5 issues, even if they release 6 issues per year now. I’m not sure to fully understand the logic. I used the annual reader survey that was recently released to let them know what I thought. So that’s that.

One reader asked a very interesting question as a comment to this post. What is the difference between a blanket, a throw and an afghan ? Can these terms be used interchangeably? I wondered about that too. I gave a quick answer but decided to check if my answer was correct and if I could get a bit more details. I found a couple of articles that confirmed my initial take on the differences and provided more details. So in a nutshell:

  • A blanket is primarily used as a bed covering, and will be layered on top of sheets to provide warmth and comfort. Hence when you say blanket, you imply bed. You will find blankets in sizes to fit standard bed sizes. That’s pretty easy.
  • A throw is a smaller blanket and, as the name suggests, is meant to be thrown over a bed or a sofa. They can be made from the same material as blankets, are usually intended to be more decorative than a blanket which is more utilitarian.
  • An afghan designates a handcrafted item, most commonly hand made in crochet or knitting. The name comes from the embroidered throws made in Afghanistan. So logically, everything we knit or crochet should be called an afghan, even if we decide to use it as a throw or a blanket.

Does that help? Do you have a favorite? I’m fine with any of them really, so I will continue to use any of these terms depending on the pattern I am working on. Purl Soho is a good source for free blankets/throws/afghans patterns with a timeless appeal and clever use of colors. Below a selection of my favorites. And of course, I am still working on my Palette blanket. I will show you my progress in another post. I’m having a blast at each color change.

References:

http://homeguides.sfgate.com/difference-between-throws-blankets-afghans-96197.html
http://thechronicleherald.ca/homesnews/1321115-blankets-throws-afghans-what%E2%80%99s-the-difference

 

© Purl Soho

Merci de vos commentaires suite à mon dernier billet. Avant de me plaindre à Vogue Knitting, je suis allée vérifier mon abonnement et il se trouve que mon abonnement avait bien expiré. L’abonnement d’un an ne couvre que 5 numéros, même s’ils en produisent 6 par an. La logique m’échappe, mais bon, c’est comme ça. J’ai profité de leur sondage annuel récemment publié pour leur dire ma façon de penser. C’est réglé, on passe à autre chose.

Suite à mon billet sur les couvertures, une lectrice m’a posé une question intéressante. Quelle est la différence entre couverture et plaid ? Et le jeté? Peut-on utiliser les termes indifféremment ? Je lui ai répondu rapidement mais j’avoue que je me posais un peu la même question alors j’ai décidé de creuser un peu. En faisant des recherches, j’ai trouvé quelques articles qui m’ont permis de voir que je n’étais pas loin du compte en apportant plus de détails. En résumé :

  • La couverture est conçue d’abord pour être utilisée sur un lit, par-dessus les draps pour apporter chaleur et confort. Elle peut être en différentes matières et se trouve dans des tailles correspondant aux tailles de lit standard. Sa fonction principale est utilitaire.
  • Le jeté de lit peut se trouver sur le lit, comme son nom l’indique, mais ne recouvre pas entièrement le lit. Il peut servir ailleurs dans la maison, sur un canapé par exemple. Sa fonction est donc plus décorative.
  • Le plaid est un terme apparemment très codifié, officiellement un carré d’un mètre cinquante sur un mètre cinquante. J’ai appris quelque chose. Le plaid s’utilise aussi bien à la maison qu’en déplacement. Contrairement au terme anglais “afghan” qui désigne tout ce qui est crocheté ou tricoté, il n’y a donc pas de terme vraiment spécifique pour nos ouvrages. 

C’est plus clair, ou pas du tout ? Vous préférez lequel ? Je ne suis pas une puriste donc je vais continuer à appeler mes projets couvertures ou plaids, selon le patron en cours. Et pour des patrons gratuits de couvertures/jetés/plaids, ma référence reste Purl Soho pour leurs versions intemporelles avec une utilisation ingénieuse des couleurs (quelques-uns de mes préférés ci-dessus). Et je continue à tricoter ma couverture Palette, je vous montrerai mes progrès dans un prochain billet. Je m’éclate à chaque changement de couleur.

Références :

http://blog.plaidissimo.fr/un-plaid-ou-une-couverture/
https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20071106095914AActoNd&guccounter=1

Ultra-Violet

OK guys – remember when I was speculating about the next Pantone® color of the year? I called purple, didn’t I? I was thinking of a slightly lighter shade of purple, mind you, but hey, quite close!  No, I’m not psychic, it was just observation, and there was the word ‘spiritual’ in my analysis. I’m feeling pretty pleased with myself today, not bragging though. Promise, soon a full post with my selection of wonderful ultra-violet yarns. And read the caption below: what’s next? Aliens? Getting a weird X-file vibe here. What do you think of Ultra Violet?

Color of the Year 2018 - Quote from Lee Eiseman

© Pantone.com

Bon les filles – vous vous souvenez lorsque je me suis amusée à deviner la prochaine couleur de l’année Pantone®? J’ai opté pour le violet, non? Bon d’accord, je pensais à une teinte un peu plus claire, mais je ne suis pas tombée loin ! Non, je ne suis pas voyante, c’était juste un peu d’observation, et le mot ‘spirituel’ était déjà dans mon analyse. Donc je suis un peu fière de moi aujourd’hui, sans me vanter toutefois. Promis, très bientôt un petit billet avec ma sélection des plus beaux fils ultra-violets. Et si vous lisez la légende, on se demande ce qui va suivre – les extra-terrestres? Ca fait très X-files tout çà. Vous en pensez quoi de l’Ultra-violet?

what’s up?

Quoi de neuf ?

I’ve been in a slow mode these past few weeks. This explains why I am publishing so little. I even find it hard to keep up with reading my favorite blogs every day. It must be the reaction to the move and everything that has been happening these past few months. A lot, too much maybe so now I am slowly trying to adjust to my new reality and spending time with my children to help them adjust as well. So the blog has taken a step back, even though I keep getting ideas and putting tons of stuff aside to share with you.

Anyway, it is just a little note to say welcome to my new readers – I do feel kind of embarrassed seeing new people following me on a regular basis and not publishing more. I plan to continue sharing about knitting projects, of course, but also a bit more about fashion and trends in the knitting world, and continue my color series, focusing on spring.

I know winter has come back in full force in North America but it won’t last. Here in France, it is spring already with trees and flowers blooming everywhere, the sun shining earlier and longer and birds just having a blast. My next spring project is something I will share soon – it is going to be a difficult project for me because I will not be following a pattern. More very soon: I expect this project to become a mini-series in itself as I share my trials and progress, hopefully without too many hurdles.

Well, I do have things to share after all. I am not forgetting you. Thank you for your patience.

Fancy a virtual tour of my knitting library? That can be arranged.
Ca vous dit, une petite visite guidée de ma bibliothèque tricot? Ca peut se faire.

Je n’écris pas vite, et je suis un peu paresseuse en ce moment, ce qui explique pourquoi je publie si peu. J’ai même du mal à lire mes blogs préférés chaque jour. Je pense que c’est une réaction au déménagement et à tout ce qui s’est passé ces derniers mois. Ca a été beaucoup d’un coup, ce qui explique sans doute pourquoi je suis en mode 2 à l’heure en ce moment, essayant de retrouver mes marques et de m’adapter à ma nouvelle réalité. J’essaye de passer un plus de temps avec les enfants parce qu’ils ont aussi un ajustement à faire, et parfois c’est un peu dur. J’ai mis le blog un peu de côté, même si je trouve plein d’idées et je prends plein de notes pour de nouveaux billets, et continuer aussi ma série sur les couleurs pour se préparer au printemps.

Bref, juste un petit mot pour souhaiter la bienvenue à mes nouveaux lecteurs – je suis un peu confuse de les voir suivre mon blog parce que je publie si peu, mais je prévois de continuer de partager mes projets tricots, bien sûr, mais aussi  réfléchir sur les tendances de la mode et du monde du tricot.

Je sais que l’hiver revient en force en Amérique du Nord mais cela ne durera pas. Ici, c’est le printemps qui arrive. Les arbres bourgeonnent et il y a des fleurs un peu partout, les oiseaux s’éclatent et les jours allongent. Je vais bientôt commencer mon nouveau projet de printemps que je compte partager avec vous, certainement par une mini-série parce que pour la première fois, je ne vais pas suivre un patron à la lettre. A suivre très bientôt, j’espère que vous aimerez.

Bon, ben, finalement j’en ai des choses à dire. Merci de votre patience, je ne vous oublie pas et je reviens très vite.

 

 

 

#slowfashionoctober – week 2

Second week of the Slow Fashion October challenge, focused on long worn, long loved items. I chose not to show something knitted, because I have not been knitting for that long, and most of my early work is going through frogging at some point it seems. Which in itself is a great way to recycle yarn, and not let unused garments sit in my closet (I have enough of those already).
Deuxième semaine du défi Sloctober, qui se concentre sur la façon dont nous pouvons prolonger la vie de nos vêtements. J’ai choisi de vous montrer quelque chose de non tricoté, d’abord parce que je ne tricote pas depuis si longtemps que cela, et ensuite parce que la plupart de mes premiers objets semblent passer par la case détricotage à un moment ou à un autre. Ce qui, en soit, est une belle façon de recycler le fil, et de ne pas garder des articles non utilisés dans mon placard (j’en ai déjà suffisamment comme cela).

img_1035

I am sharing a long loved and worn item that has a special meaning to me. It is a silk shirt I bought when I found out I was pregnant with my first baby. I had been wearing items fit for a pregnant woman for a while before that, unconsciously expressing a desire that took me years to acknowledge and accept. And when it became reality, I was thrilled to find this beautiful silk shirt in a vibrant turquoise blue to wear that summer as my belly was slowly getting rounder. I wore it the next summer, when my baby was a few months old, and the next summer, for my second pregnancy, and a few times each year since. The color has faded. The fabric is fraying at the back, and I was tempted more than once to just pronounce it dead, but I cannot get rid of that shirt. Nowadays I wear it mostly as an chic layer over my swimsuit when I’m on the beach, which is rare. This way, I might be able to extend its life by another few years. It is a sentimental piece of my wardrobe, closely connected to my children and maternity (and it also needs to be gently washed, ironed and put back in storage for next summer).
Je vous montre un vêtement porté longtemps avec amour, qui a une signification particulière pour moi. C’est une chemise de soie achetée lorsque j’ai su que j’étais enceinte de mon premier bébé. Je portais depuis un moment des vêtements parfaits pour une femme enceinte, exprimant ainsi inconsciemment un désir d’enfant rejeté pendant des années. J’ai du faire un gros travail pour pouvoir le reconnaître, l’accepter et le laisser vivre. Quand il s’est concrétisé, j’ai craqué sur cette chemise magnifique en soie turquoise que j’ai porté tout au long de cet été, à mesure que mon bedon s’arrondissait. Et l’été suivant, avec ma petite crevette dans les bras. Et l’été d’après, pour ma deuxième grossesse. Et un peu chaque année depuis. La couleur s’est délavée. Le tissu commence à s’abîmer le long de la couture dorsale, et j’ai été souvent tentée de la déclarer morte, mais je n’arrive pas à jeter cette chemise. Je la porte maintenant surtout comme un sur-maillot chic au bord de la plage, quand j’y suis, donc rarement. Je parviendrai peut-être ainsi à prolonger sa durée de vie. C’est un élément très sentimental de ma garde-robe, étroitement relié à mes enfants et la maternité (et qui a aussi besoin d’être délicatement lavé, repassé et rangé pour l’été prochain).

I even tried to replicate this by knitting a similar tunic in a gorgeous shade of blue. My attempt failed miserably, and part of me thinks it’s better this way. It is a unique item that can never be replaced.
J’ai même pensé en tricoter une réplique dans une magnifique teinte de bleu turquoise. Ma tentative à lamentablement échoué, et je me dis que c’est sans doute mieux ainsi. C’est une pièce unique qui ne sera jamais remplacée.

Karen asked: “How can we make the most of the clothes already on the planet — from taking care of and mending and wearing things longer, to thrifting, swapping, heirlooms, hand-me-downs, alterations and refashioning.” Wearing things longer is my specialty. To the point that most of my pants are now seriously outdated. Maybe refashioning is something I would need to explore, or instead of simply donating outdated clothes that no one will want to wear, gently remove the seams and try to repurpose the fabric. It is a long-term goal that I am just contemplating, which in itself is good place to start.
Karen demandait: “Comment pouvons-nous tirer le meilleur parti des vêtements qui existent déjà sur notre planète – en prendre soin, les réparer et les porte plus longtemps, et utiliser les friperies, les échanges, les vêtements qui se gardent pendant des générations, la seconde main, les altérations et la remise au goût du jour”. Je suis assez spécialiste pour ce qui est de porter les choses longtemps. Au point que la plupart de mes pantalons sont maintenant sérieusement passés de mode. Je devrais peut-être explorer l’option de la réutilisation,  et, au lieu de donner des vêtements démodés que personne ne voudra porter, défaire doucement les coutures pour réutiliser le tissu. C’est un but à long terme que je commence tout juste à me fixer. La réflexion est un bon début.