decision process

What do you do when all you’ve got left on the needles is a blanket, and summer is still blazing for another month ? You cast-on for a summer sweater, which, with my fantastic knitting planning skills, will be over just in time for fall. I know, I can’t help it. I should be casting-on for my fall sweater or cardigan, but I just couldn’t let this summer pass without trying to nail at least one project in my summer queue list. But first, which one should I choose? I’m taking you on a small journey throughout the maze that was the decision process for my last project, quite typical of the back and forth involved in each new project. I hope you will find this short trip interesting.

Que faire quand tout ce qui reste sur les aiguilles, c’est une couverture, et que c’est toujours l’été ? On se lance dans un projet d’été, bien sûr, qui, grâce à mes fantastiques capacités de planification tricotière, sera juste prêt pour l’automne. Je sais, c’est plus fort que moi. Je devrais être déjà en train de travailler sur mon pull ou mon gilet d’automne, mais je ne pouvais pas laisser passer la saison sans essayer de faire au moins un des projets sur ma liste. Mais lequel choisir ? Je vous emmène faire un petit voyage dans le labyrinthe que fut le processus de décision de ce projet, assez typique des allers et retours incessants avant de choisir chacun de mes projets. J’espère que vous trouverez ce petit détour intéressant.

To get started, I took a notebook and jotted down all the patterns I like, checked the gauge and yardage required and made a first shortlist. Then, I sorted out all my cotton skeins or summer blends and put them all in one box, and made a list of the approximate yardage for each (because I’m kind of getting tired of frogging projects when I run out of yarn). I checked the approximate gauge for each of my yarns using Ravelry, which quickly eliminated a number of projects. You see, on my striped shortlist, most of my favorites are sportweight, while the majority of my stash is DK weight. This elimination process was quite quick. I was also too lazy to knit a swatch for each pattern, and too wary of loosing precious yardage in the process.

Tout d’abord, j’ai pris un cahier et noté tous les patrons que j’aimais, vérifié la tension et le métrage requis pour chacun pour faire une première sélection. Ensuite, j’ai sorti tout mes fils d’été, coton et autres mélanges de saison, je les ai tous rangés dans une seule boîte, puis fait une liste du métrage pour chacun (parce que franchement, je commence à en avoir marre de défaire des projets parce que je me retrouve à court de fil). Puis j’ai vérifié la tension de chacun de mes fils dans Ralvery, ce qui a vite éliminé un nombre de projets. Effectivement, la plupart des mes préférés nécessitent un fil sport, alors que la majorité de mon stock est du DK, donc un peu plus épais. Tout cela m’a permis d’accélérer l’étape d’élimination. Et puis aussi de ne pas avoir à faire une demi-douzaine d’échantillons, pour risquer de me retrouver encore à court de fil.

I was left with a pattern I had excluded at first, but that I still like, the Linen Stitch Striped Sweater from Vogue Knitting. The next step was to do a quick swatch to check whether I’m close to the gauge or not. It works fine. And yes, you are seeing correctly. I even ran out of yarn on my swatch – I mean, seriously. I swear, I did not do this on purpose. Sometimes I think it’s hopeless.

Du coup, je me suis retrouvée avec un projet que j’avais d’abord mis de côté, mais que j’aime bien, le pull rayé à point de lin, de Vogue Knitting. L’étape suivante était de faire un petit échantillon pour vérifier ma tension. Tout va bien. Et oui, vous n’avez pas la berlue. J’ai même réussi à me retrouver à court de fil sur mon échantillon – je le crois pas. Je vous jure, je l’ai pas fait exprès. Des fois, je me dis que c’est incurable. 

©Novita

And then this post from The Darker Horse pointed me to a new site I’d never heard of, Novita Knits, with a fantastic collection of free patterns including this beauty, all in colors that kind of resemble what’s in my stash. Nnnnooooo, just when I had made the decision to go with the stripes, the stranded sirens are calling me…Will I heed their call? A closer look at the yardage required helped me decide to stick to my original plan. Stripes it will be.

Et puis ce billet du blog The Darker Horse me mène vers un site dont je n’avais jamais entendu parler, Novita Knits, qui contient une super collection de patrons gratuits dont cette beauté, en coton, et il se trouve que j’ai pratiquement toutes les couleurs dans mon stock. Nnnoooonnn, juste après avoir décidé de me lancer dans les rayures, les sirènes du jaquard m’appellent de leur voix suave….vais-je succomber ? Et puis je vérifie le métrage et je me dis que c’est risqué. Je vais rester avec mes rayures. 

So there you go, my next project is now nearly completed, as I only need to set in the sleeves and finish the seams. I will show you the final result soon. I’m quite happy with how these colors work against the black.
What about you? Are you quick to decide what to knit (or crochet, or sew, or craft) next, or does your decision process look like a complex maze with seemingly endless back and forth steps?

Alors voilà, mon nouveau projet est presque terminé. Il ne me reste qu’à monter les manches et finir les coutures. Je vous montrerai le résultat bientôt. Je suis assez contente de voir comment les couleurs ressortent sur le noir.
Et vous, comment choisissez-vous votre prochain projet de tricot (ou crochet, couture ou autre) ? C’est une évidence, ou vous passez aussi par des méandres qui semblent sans fin ?

Advertisements

summer break

Summer is half-way through already, and between vacation and travel and work, time is flying by. We spent a month in Canada, meeting old friends and travelling to new places as well as old favorites. It was just wonderful. I left my blankets at home and started a new project just before leaving. I was really having a hard time making up my mind on what to knit next, it really bothered me. So with all the hesitations between the different stripes patterns I like, I cast-on for what I thought would be a breezy project with some left-over linen from my Fragment Tee. I chose the Slip Stitch Summer Cowl pattern from Purl Soho.

L’été est plus qu’à moitié entamé, et entre les voyages, les vacances et le travail, le temps s’enfuit à vitesse grand V. Nous avons passé un mois au Canada, retrouvé nos amis, découvert de nouveaux endroits et passé du temps dans nos quartiers préférés. C’était juste merveilleux. J’ai laissé mes couvertures à la maison et débuté un nouveau projet juste avant le départ, quelque chose de léger et facile à transporter. J’ai vraiment eu beaucoup de mal à choisir, je me suis fait des noeuds au cerveau. Et comme je continuais à hésiter entre tous les projets à rayures que je trouve sympa, du coup j’ai monté les mailles pour un projet que je pensais être facile avec le lin qui me restait de mon Fragment Tee. J’ai choisi le col Slip Stitch Summer Cowl de Purl Soho.

View this post on Instagram

the ultimate knitting corner….

A post shared by miss agnes (@readytoknit) on

Above is the first day in the house we stayed in for three weeks, a gorgeous house with a fantastic knitting corner. You can see my project is in an early stage here. And below is where I’m at today. After a month of knitting, not intensive mind you (the heat wave seems to be general across the Northern hemisphere), I have finally decided to stop. This project is not giving me any pleasure at all, and I won’t have enough yarn. I really must do something about my maths – I kind of knew I might be short but did not really bother with it. To be perfectly honest, this project is sucking out every bit of knitting pleasure out of my life. Linen is tough on my hands, the needles hurt me, the stitch pattern bores me to death. It might be the first time I am so unhappy about a project. So why am I punishing myself? To the frog pile it goes. Now.

Ci-dessus, le premier jour dans la maison magnifique que nous avons occupée pendant trois semaines, avec un coin tricot juste à tomber. Vous pouvez voir que mon projet n’est en qu’à son début ici. Et ci-dessous, voilà où j’en suis. Après un mois de tricot, pas très intense il est vrai (la canicule a frappé là-bas comme ici), j’ai finalement décidé d’arrêter. Ce projet ne m’apporte aucune joie, et je pense que je serai vite à court de fil. Faut vraiment que je m’améliore côté maths – je ne suis pas vraiment surprise mais bon je ne me suis pas trop affolée non plus. Pour être complètement honnête, ce projet me déprime royalement. Le lin est inconfortable à tricoter, les aiguilles me font mal, le motif m’ennuie à mourir. Je crois que c’est la première fois qu’un projet me déplaît autant. Alors pourquoi continuer de me torturer? Je détricote. Maintenant.

So what’s next? Don’t know yet. I could not resist visiting the lovely yarn store close to the Laurier station in Montreal, La Maison Tricotée. This is what I got.

Bon, et après ? Aucune idée. Je n’ai pas pu résister à faire un petit tour près du métro Laurier à Montréal, à la Maison Tricotée. Voici ce que j’ai rapporté.

Among all the beauties in this store, I settled for two skeins of Julie Asselin yarn that are not so easy to find in France. And I had to get the Uniform book, it had been on my Wish list for a long time. This gorgeous pattern is presented with so many variations you could basically knit it for the rest of your life. And there is a great sewing pattern too.

Il y avait tellement de jolies choses dans la boutique, j’ai jeté mon dévolu sur deux écheveaux de Julie Asselin qui ne sont pas vraiment faciles à trouver ici. Et je n’ai pas pu repartir sans ce livre Uniform. Je l’avais sur ma liste d’envies depuis longtemps, et ce patron est proposé en tellement de versions que vous pourriez ne tricoter que cela pour le restant de votre vie. En plus il y a aussi un joli patron de couture.

I have no clue what I will do with these skeins but I do have another Merletto skein, so a two-color shawl might be a good option. And this gorgeous blue-green Fino was calling me. It is a unique colorway designed specifically for the store.  At some point I will find the right pattern for it. For now these are souvenirs from a great time in a lovely city, surrounded by friends and family. I hope you’re having a great summer and making wonderful new memories. Enjoy it !

Je ne sais pas ce que je vais faire de ces couleurs mais vu que j’ai un autre écheveau de Merletto dans un beau bleu canard, un châle bicolore serait une bonne option. Et ce magnifique Fino en bleu-vert m’appelait de toutes ses forces. C’est un coloris conçu spécialement pour la boutique. Je ne doute pas de trouver un jour le patron qui lui ira parfaitement. En attendant, ce sont des beaux souvenirs de merveilleux moments passés dans une ville de plus en plus belle, entourée des amis et de la famille. J’espère que votre été se passe bien et que vous vous faites aussi de beaux souvenirs. Profitez-en !

 

palette blanket – follow-up #1

Time to show you some progress and how the new colors are working in this ongoing project. Sorry I do not have many pictures at this stage, and the blanket is already bigger than shown, with pink and more colors. This will be in the next follow-up post. It is moving along nicely, still quite a lot to do but I’m still enjoying it. If you want to see the start of this project, check this blog post. So after a good start and a smooth knitting, I got stuck at some point because I ran out of my pale green color. Too bad.

C’est le moment de vous montrer un peu de progrès et comment les nouvelles couleurs s’intègrent dans ce projet toujours en cours. Désolée, je n’ai pas beaucoup de photos à ce stade. et la couverture est déjà plus grande, avec du rose et d’autres couleurs. Ce sera dans mon prochain suivi. Ca avance bien, encore pas mal à faire et je ne suis pas encore dégoûtée du point de riz. Si vous voulez voir le début de ce projet, allez jeter un oeil ici. Après un bon départ, je me suis retrouvée un peu coincée dans mes plans parce que je suis vite tombée à court de vert pâle. Dommage.

I was really looking forward to the pale green and cream combo, and I had to do a dark green and cream combo, which totally defeats the purpose, but hey! When you’re stuck, you have to find a workaround. So as you can see above, there is not much difference between the green/pale green and the green/cream. And the two greys are indeed very similar, resulting in more hand-dyed effect than a marl effect. I don’t mind, I like the fact that we have very contrasting marls, then low contrasting ones, then even more subtle hue changes, before we move back to a more contrasted effect.

Je me réjouissais à l’avance du mélange vert pâle et crème mais j’ai du passer à vert et crème, ce qui rate un peu l’effet du coup, mais bon ! Quand on est coincé, on se débrouille comme on peut. Comme vous pouvez le constater, du coup, la différence est minime entre les deux parties vertes. Et les deux gris sont assez semblables aussi, ce qui donne plutôt des reflets qu’un effet chiné. Mais ça ne me dérange pas, j’aime bien ce passage d’un chiné très contrasté à un chiné plus subtil qui passe à des teintes mélangées pour revenir à plus de contraste.

Here are the yarns used in this portion of the blanket. In the forefront, two skeins of Holiday Yarns FlockSock Sock yarn (from a Knitcrate box) in  Pink Lady and Charcoal, behind them, a cone of fingering wool, Franklin Natural Cone (from Knit Picks), if I remember correctly it is from their yarns to dye range. It is actually more of a light fingering weight, and the yarn is not plump like my other soft fingering yarns. On the right is the darker grey from Baa! La Jolla (another Knitcrate) in Grey Onyx. I should probably call this a Knitcrate project, because all the yarns I am using, except for this cone, come from my Knitcrate subscription. Which also explains that these are not really my colors, and even though I like the effect, I’m not yet sure how to make it work in my environment. There is nothing pink or blue in my house. So there are you are. This project will be on the back burner for a while as it is getting really too hot to work on a woolen blanket. And I need to plan for my summer projects.
I probably won’t be posting a lot in the coming month, so enjoy your summer and your vacation if you have any, and see you soon.

Voici les laines utilisées dans cette portion de la couverture. A l’avant, deux bobines de Holiday Yarns FlockSock (de Knitcrate) dans les couleurs Pink Lady et Charcoal, derrière, un cône de fil fin crème de Knit Picks, c’était un de leurs fils à teindre si je me souviens bien. C’est plus léger qu’un fil chaussette, donc un moins rebondi que les autres qui sont aussi plus doux. A droite le gris plus soutenu de chez Baa! La Jolla (un autre Knitcrate) en Grey Onyx. Je devrais appeler ce projet mon projet Knitcrate parce que pratiquement tous les fils proviennent de cet abonnement, sauf le cône. Ce qui explique aussi pourquoi ce ne sont pas vraiment mes couleurs. et même si j’aime l’effet, je ne suis pas sûre de savoir avec quoi il va s’harmoniser chez moi. Je n’ai pas de bleu ou de rose dans mon décor. On verra bien. En tout cas, je vais le mettre de côté parce qu’il se met à faire bien trop chaud pour tricoter une couverture de laine. Et je dois prévoir mes projets de l’été.
Je risque de ne pas beaucoup poster dans les semaines à venir, donc je vous souhaite de bonnes vacances si vous en avez, et un bel été. A bientôt.

some follow-up & vocabulary…

Thank you for your comments on my latest post. I went back to check my Vogue Knitting subscription before complaining about the missing issue, and it turns out my subscription had expired with the previous issue. Turns out the yearly subscription is for 5 issues, even if they release 6 issues per year now. I’m not sure to fully understand the logic. I used the annual reader survey that was recently released to let them know what I thought. So that’s that.

One reader asked a very interesting question as a comment to this post. What is the difference between a blanket, a throw and an afghan ? Can these terms be used interchangeably? I wondered about that too. I gave a quick answer but decided to check if my answer was correct and if I could get a bit more details. I found a couple of articles that confirmed my initial take on the differences and provided more details. So in a nutshell:

  • A blanket is primarily used as a bed covering, and will be layered on top of sheets to provide warmth and comfort. Hence when you say blanket, you imply bed. You will find blankets in sizes to fit standard bed sizes. That’s pretty easy.
  • A throw is a smaller blanket and, as the name suggests, is meant to be thrown over a bed or a sofa. They can be made from the same material as blankets, are usually intended to be more decorative than a blanket which is more utilitarian.
  • An afghan designates a handcrafted item, most commonly hand made in crochet or knitting. The name comes from the embroidered throws made in Afghanistan. So logically, everything we knit or crochet should be called an afghan, even if we decide to use it as a throw or a blanket.

Does that help? Do you have a favorite? I’m fine with any of them really, so I will continue to use any of these terms depending on the pattern I am working on. Purl Soho is a good source for free blankets/throws/afghans patterns with a timeless appeal and clever use of colors. Below a selection of my favorites. And of course, I am still working on my Palette blanket. I will show you my progress in another post. I’m having a blast at each color change.

References:

http://homeguides.sfgate.com/difference-between-throws-blankets-afghans-96197.html
http://thechronicleherald.ca/homesnews/1321115-blankets-throws-afghans-what%E2%80%99s-the-difference

 

© Purl Soho

Merci de vos commentaires suite à mon dernier billet. Avant de me plaindre à Vogue Knitting, je suis allée vérifier mon abonnement et il se trouve que mon abonnement avait bien expiré. L’abonnement d’un an ne couvre que 5 numéros, même s’ils en produisent 6 par an. La logique m’échappe, mais bon, c’est comme ça. J’ai profité de leur sondage annuel récemment publié pour leur dire ma façon de penser. C’est réglé, on passe à autre chose.

Suite à mon billet sur les couvertures, une lectrice m’a posé une question intéressante. Quelle est la différence entre couverture et plaid ? Et le jeté? Peut-on utiliser les termes indifféremment ? Je lui ai répondu rapidement mais j’avoue que je me posais un peu la même question alors j’ai décidé de creuser un peu. En faisant des recherches, j’ai trouvé quelques articles qui m’ont permis de voir que je n’étais pas loin du compte en apportant plus de détails. En résumé :

  • La couverture est conçue d’abord pour être utilisée sur un lit, par-dessus les draps pour apporter chaleur et confort. Elle peut être en différentes matières et se trouve dans des tailles correspondant aux tailles de lit standard. Sa fonction principale est utilitaire.
  • Le jeté de lit peut se trouver sur le lit, comme son nom l’indique, mais ne recouvre pas entièrement le lit. Il peut servir ailleurs dans la maison, sur un canapé par exemple. Sa fonction est donc plus décorative.
  • Le plaid est un terme apparemment très codifié, officiellement un carré d’un mètre cinquante sur un mètre cinquante. J’ai appris quelque chose. Le plaid s’utilise aussi bien à la maison qu’en déplacement. Contrairement au terme anglais “afghan” qui désigne tout ce qui est crocheté ou tricoté, il n’y a donc pas de terme vraiment spécifique pour nos ouvrages. 

C’est plus clair, ou pas du tout ? Vous préférez lequel ? Je ne suis pas une puriste donc je vais continuer à appeler mes projets couvertures ou plaids, selon le patron en cours. Et pour des patrons gratuits de couvertures/jetés/plaids, ma référence reste Purl Soho pour leurs versions intemporelles avec une utilisation ingénieuse des couleurs (quelques-uns de mes préférés ci-dessus). Et je continue à tricoter ma couverture Palette, je vous montrerai mes progrès dans un prochain billet. Je m’éclate à chaque changement de couleur.

Références :

http://blog.plaidissimo.fr/un-plaid-ou-une-couverture/
https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20071106095914AActoNd&guccounter=1

the Vogue Knitting debacle

Vogue Knitting : le raté

Vogue Knitting 2011/12 Winter

© Soho Publishing

Vogue Knitting ! Theirs is the first knitting magazine I ever bought, the Winter 2011 issue. I subscribed right away. I had just started knitting in earnest and the gorgeous patterns of the magazine motivated me to learn and practice as much as possible. Forward a few years, I moved back to France and the paper subscription was getting too expensive, so I switched to a digital one. Everything worked fine, with the occasional snafu. So when I saw the new Spring/Summer issue thread up in the Ravelry VK group, I started to check my app. Usually the new issue becomes available a few days after these first inklings.

Ah, Vogue Knitting ! C’est le premier magazine de tricot que j’ai jamais acheté, le numéro de l’hiver 2011. Je me suis tout de suite abonnée. Je venais de me mettre sérieusement au tricot et les magnifiques patrons du magazine m’ont motivée à me perfectionner et à pratiquer le plus possible. Puis quelques années après, je suis rentrée en France et l’abonnement papier revenant trop cher, je suis donc passée à un abonnement numérique. Tout marchait très bien, à part les occasionnels ratés mais rien de méchant. Alors quand j’ai commencé à voir le nouveau fil de discussion sur le numéro de l’été dans le groupe VK de Ravelry, j’ai commencé à surveiller mon app. En général, le numéro devient disponible quelques jours après les premiers remous sur Ravelry.

Then instead of the new issue, I got this message on my app. Sounds quite easy, except I’m not sure how to upgrade an app. So I removed the app, and re-installed it. No changes. Weird. And I see that others are having problems too. Thanks Ravelry for the ability to share our magazine-related problems and get some good tips. So I wrote to VK to explain the problem and figure out what was wrong.

Mais au lien de mon numéro, j’ai reçu ce message. Bon a priori, pas compliqué, sauf que je ne sais pas vraiment comment passer à la nouvelle version. J’ai donc désinstallé l’application, pour la ré-installer de nouveau. Aucun changement. Bizarre. Et puis je vois que d’autres semblent avoir le même problème. Heureusement qu’il a Ravelry pour savoir ce qui se passe. Alors j’écris à VK pour leur expliquer le problème et demander ce qui ne va pas, en donnant mon numéro de version d’iOS.

Two weeks later, I get a message telling me to update to the iOS version 10 and above, because the new app only works with this new version. I kind of suspected that but the problem is, my tablet is getting old, and has stopped the version updates at 9.x.x. So basically, I now have a digital subscription to a magazine I can no longer download. And the only way to receive my issues (well there’s only one left, but still) is to buy a new tablet. Nah, that won’t happen, not planned in my budget. So what do I do now?

Deux semaines plus tard, je reçois un message qui m’explique que je dois passer à une version supérieure d’iOS, puisque la nouvelle application ne fonctionne qu’avec la version 10 et au-delà. Je m’en étais légèrement doutée, mais le problème c’est que ma tablette n’est plus toute jeune et ne veut plus aller au-delà de la version 9.x.x. Donc je me retrouve avec un abonnement à un magazine que je peux plus télécharger. Et le seul moyen de continuer à recevoir mes numéros (bon, il ne m’en reste qu’un, mais quand même), c’est d’acheter une nouvelle tablette. Ben le hic, c’est que c’est pas prévu dans mon budget. Je fais comment ?

Sorry Vogue Knitting, you have just lost one subscriber. And I don’t think I’m the only one to be frustrated with the changes. What a great way to alienate people who can’t afford to get the latest tools on the market. Yeah, I know the iOS versions for the Apple are now above 11, but guess what? There are plenty of people who are sick with the programmed obsolescence scam. I am one of them. You know the saying: if it ain’t broke, don’t fix it! Maybe they should have thought twice.

Désolée Vogue Knitting, vous venez de perdre une abonnée. Et je ne pense pas être la seule frustrée par la situation. Superbe façon d’exclure d’un trait tous ceux qui ne peuvent pas se permettre d’acheter les derniers outils sur le marché. Et oui, je sais que les iOS d’Apple sont maintenant rendus à la version 11 et des brouettes, mais vous savez quoi ? Il y a plein de gens qui en ont marre de cette fraude qu’est l’obsolescence programmée, et j’en fais partie. Vous connaissez le dicton : le mieux est l’ennemi du bien.  Ils auraient peut-être dû y réfléchir à deux fois.

#1

©Soho Publishing

Somehow, I am relieved. I was getting more and more disappointed with the Vogue Knitting patterns these past few seasons, even though I still liked their take on trends in knitting and reference articles. But I really find magazines like PomPom or Laine more creative and interesting these days. So I had been on the fence for a while and in a way, they made the decision for me. Unless they find a way to roll this back. If not, bye Vogue Knitting. We had a good ride, but all good things must come to an end. I do hope you send me my last issue though, I kind of like this lacy cardigan.

En même temps, je me sens comme soulagée. J’étais de plus en plus déçue par les patrons de Vogue Knitting ces dernières saisons, même si j’aime toujours le fait qu’ils essayent de rester dans l’air du temps côté tendances et que leurs articles sont des références. Mais j’ai pris goût aux magazines comme Pompom ou Laine que je trouve plus créatifs et intéressants. J’hésitais depuis quelque temps, je me réabonne, oui, non… Ils ont pris la décision pour moi d’une certaine façon. A moins qu’ils ne reviennent en arrière. Sinon, salut Vogue Knitting. C’était sympa, j’ai beaucoup appris, mais les meilleures choses ont une fin. J’espère quand même que vous m’enverrez mon dernier numéro, j’aime bien ce cardigan à motif dentelle.

watching knitting

regarder tricoter

In the knitting community, podcasts abound. But what I prefer is watching people tell their stories, because they can show me what they’ve been doing, whether it is knitting, sewing or any type of crafting. So here is a round-up of my current favorites.

Dans le monde du tricot, les podcasts sont nombreux. Mais ce que je préfère, c’est regarder les gens me parler de tricot ou d’artisanat en général, parce qu’ils nous montrent ce qu’ils ont fait, que ce soit du tricot, de la couture au autre. Je vous partage quelques-un des mes coups de coeur.

Paper Tiger

Dianna Walla is a designer and blogger, who spent a number of years in Norway and now lives in Montreal. She knows a lot about yarn and knitting in general and she recently launched her YouTube channel to share that knowledge. I found her presentation of the different types of Scandinavian yarn extremely interesting, so much so that I translated the video captions in French. I have not watched her most recent one yet, but I will as soon as I can.

Diana Walla est une créatrice et blogueuse qui a passé un certain nombre d’années en Norvège et vit maintenant à Montréal. Elle connaît beaucoup de choses et a récemment lancé sa chaîne YouTube pour partager ses connaissances. J’ai trouvé sa présentation des différents types de laines scandinaves tellement intéressante que j’ai décidé de traduire les sous-titres en français (que vous trouverez en cliquant la petite roue dentelée, symbole des paramètres). Très exactement j’ai corrigé les sous-titres générés automatiquement par YouTube, et pour quelqu’un qui s’y connait en traduction, il faut dire que la traduction automatique a encore de sacrés progrès à faire. Je n’ai pas encore regardé sa toute dernière vidéo, mais je compte le faire dès que possible.

 

Truly Myrtle

Libby is a New-Zealander, a blogger and designer. I found her some years ago when she was still living in England and was creating an entire new outfit every month. She records her podcasts every other week, sometimes less when it is vacation time. I absolutely love her accent and her smile, and hearing about life on the other side of the globe.

Libby est Néo-Zélandaise, blogueuse et créatrice. J’ai découvert son blog il y déjà un moment alors qu’elle vivait encore en Angleterre, et créait une tenue fait main complète chaque mois. Elle enregistre ses vidéos toutes les deux semaines, parfois moins en période de congés scolaires. J’adore son accent et son sourire, et l’entendre parler de sa vie de l’autre côté du globe.

 

The Knit Show

I came across this show via a link in the Vogue Knitting newsletter. I like the show format, a mixture of trends, tips and techniques and patterns that you can get for free on the website. It is hosted by Vicky Howell, a knitting designer. Each episode focuses on a theme, and those who prefer crochet are not forgotten. The Knit Show just won a set of awards, and I hope they will be able to finance season 2.

J’ai découvert cette émission grâce à un lien dans une infolettres de Vogue Knitting. J’aime bien ce format, un mélange de tendances, trucs et techniques ainsi que des patrons. qui sont disponibles gratuitement sur le site. L’émission est présentée par Vickie Howell, une créatrice, et chaque épisode tourne autour d’un thème. Il y en a aussi pour les crocheteuses. Le Knit Show vient de gagner différents prix. J’espère qu’ils trouveront leur financement pour la saison 2.

© theknitshow.com

Knit Stars

It is not a podcast or a show, but the equivalent of a knitting seminar that you can follow from the comfort of your home. Once you register, you get a lifetime access to all the videos and programme. I registered for the first edition but still haven’t found the time to watch my videos. This year will be the third edition. Click here to know more.

Ce n’est pas un podcast ou une émission, mais l’équivalent d’un séminaire de tricot au complet que vous pouvez suivre tranquillement de chez vous. Une fois inscrit, vous recevez un accès à vie à toutes les vidéos du programme. Je m’étais inscrite pour la première édition et je n’ai pas encore trouvé le temps de regarder mes vidéos. Cette année aura lieu la troisième édition. Pour en savoir plus, cliquez ici.

I love the English language, as you can see, and I apologize to my French readers below because I have not included anything in my own language. I’m pretty sure there are some excellent programs as well out there. In any case, and whatever your language is, feel free to share your favorite podcasts and shows in the comments.
Désolée, je n’ai pas d’exemple français à partager. Je suis très anglophile, comme vous le voyez, mais je ne doute pas qu’il y ait de très bons programmes dans notre belle langue. Sentez-vous libre de partager vos préférés dans les commentaires.

palette blanket: let’s go!

Couverture Palette : c’est parti !

So last time I showed you this totally gorgeous new blanket pattern from Purl Soho and I did it. I cast on. So let me share a bit of the prep work and how it is going so far. Progress might be a bit slow, so I will post about it every now and then. So far, I am loving it. Even the seed stitch with the yarn doubled does not tire me. I’m hooked.
La dernière fois je vous ai montré ce nouveau patron de Purl Soho, cette sublime couverture et j’ai commencé. J’ai monté les mailles. Je vais vous parler un peu de mon travail de préparation et vous montrer où j’en suis. Le progrès sera sans doute un peu lent, je vous tiendra au courant de temps en temps. Pour l’instant, j’adore. Même le point de riz avec deux fils tenus ensemble ne me fatigue pas. Je suis accro.

First step was to pull out the fingering weight skeins in my stash. I had to exclude the variegated ones: since the whole blanket is knit with two colors held together, using overly variegated yarn might result in an oversatured effect. Not what I’m going for. I made my selection and laid them all down on the floor. Not quite there yet. The two last shades (on the right of the picture) are too similar. Then I remembered I also have a cone of cream fingering yarn, so I will be inserting the cream in the middle, between the pale green and the pale grey, and it will be just fine. There might not be enough contrast between my two grey yarns, but I don’t mind too much.
La première étape a consisté à sortir tous mes fils chaussette de mon stock. J’ai exclut d’emblée les fils multicolores : la couverture est tricotée dans son entier avec deux couleurs travaillées ensemble, donc doubler ou tripler le mélange donnerait un résultat un peu trop bariolé. Pas vraiment ce que je recherche. J’ai fait ma sélection et mis tous mes écheveaux au sol. Mm, pas tout à fait ça. Les deux dernières teintes (à droite sur la photo) sont trop proches. Puis je me suis rappelée que j’avais un cône de fil crème dans mon stock. Je vais l’insérer entre le vert pâle et le gris pâle, ce sera parfait. Il n’y aura peut-être pas assez de contraste entre mes deux gris, mais ce n’est pas trop grave.

Second step: caking the yarn. Always a great pleasure in small doses. I started with my first four colors for the first three blends. From left to right: Bergère de France Luberon in Orca (already used here), Sweet Georgia Yarns in Blue Lagoon (Knitcrate), Shalimar Yarns Homage in Sprout (Knitcrate) and Knit One Crochet too Crock-O-Dye (souvenir from Portland, Maine). I can usually trace all my yarn, even the few bits and pieces. I’m pretty sure you can do that too.
Deuxième étape : on met la laine en pelotes. C’est toujours un vrai plaisir, mais faut pas en abuser. Je me suis contentée des mes quatres premières couleurs pour mes trois premiers mélanges. De gauche à droit : Bergère de France Lubéron couleur Épaulard (déjà utilisé ici), Sweet Georgia Yarns couleur Lagon Bleu (Knitcrate), Shalimar Yarns Homage couleur Germe (Knitcrate) et Knit One Crochet too Crock-O-Dye (souvenir de Portland dans le Maine). Je suis généralement capable de savoir d’où vient exactement chaque bout de mon stock, même les petits restants. Je suis sûre que c’est aussi votre cas.

Next step: casting on. To make sure I have enough yarn for my long-tail cast on, I am using this very simple technique (demonstrated on the video below) to quickly calculate how much yarn I will need. It never fails, unless I tighten my yarn too much or not enough. Very useful when you have to cast-on a large number of stitches.
Etape suivante : on monte les mailles. Pour être sûre d’avoir suffisamment de fil lorsque je monte les mailles, j’utilise cette technique super simple (démonstration dans la vidéo) pour calculer combien de fil mettre de côté. Il suffit d’enrouler le fil 10 fois (ou 20) et de multiplier cette quantité jusqu’au nombre de mailles nécessaires. Ca marche à tous les coups, sauf si je tire trop sur mon fil ou pas assez. Vraiment très pratique lorsque vous devez monter un grande nombre de mailles.

And that was it. At first I was not sure what to think of this mixture of very dark blue and turquoise, but as soon as I introduced the second color, I knew it would work. It reminds me of the sea: a blend of dark and lighter blues, slowly turning into green (the color of the sea under an overcast sky) and morphing into a blend of greens. It is moving along nicely.
Et voilà. Au début je n’étais pas convaincue par mon mélange de bleu nuit et de turquoise, mais après avoir introduit la deuxième couleur (dans ce patron, une couleur est en fait un mélange de deux couleurs différentes), j’ai su que ça irait. Ça me rappelle la mer: un mélange de bleus, le bleu profond du fond marin et le turquoise des eaux tropicales, qui devient verte petit à petit (la couleur de la mer quand le ciel est couvert) et se transforme en prairie. Ça avance plutôt bien.

This third section is the largest of the blanket. I will show you the progress as I go along, I’m so looking forward to the blends of cream, greys and pinks. My only regret: I fear the final blanket will be a bit too small to be truly called a blanket, but it will make a nice afghan.
Cette troisième section est une des plus larges de la couverture. Je vous montrerai où j’en suis au fur et à mesure. J’ai hâte d’arriver aux mélanges de crème, gris et roses. Mon seul regret : je crains que la couverture finale soit un peu petite pour être une vraie couverture, mais ça fera un joli plaid.

 

 

the sweetest gift

un si doux cadeau

Week before last was tough – a lot of work, plus my favorite beauty box that would not show up. It still hasn’t, not sure what happened. So I was loudly moaning for a while, then went back to work. A few minutes later, I heard the bell ring. No-one seemed to be around, my kids and husband having vanished on the upper floor. Who is ringing now? I got up and went to open the door. There was nobody there, only a box on the landing.
Il y a deux semaines, c’était pas la joie – beaucoup de travail, et ma boîte beauté préférée qui n’arrivait pas alors que je l’attendais impatiemment. Bon, elle n’est toujours pas arrivée, je ne sais pas ce qui s’est passé. Alors j’ai fait ma petite crise de Calgon, puis je suis retournée travailler. Quelques minutes plus tard, on sonne à la porte. Personne autour de moi, mes enfants et mon mari avaient disparu à l’étage. Mais qui donc peut bien sonner ? Je me lève et je vais ouvrir la porte. Personne, il n’y a qu’une boîte sur le seuil.

Several brands of several yarns in this YARN BOX – addressed to readytoknit

Weird. It did not immediately occur to me that this came from inside the house. But as I brought it in and opened the lid, I just laughed. This was so cute !
C’est bizarre. Je n’ai pas réalisé sur le moment que la boîte ne pouvait venir que de l’intérieur de la maison. Mais en l’apportant à l’intérieur et en soulevant le couvercle, je me suis mise à rire. C’était trop mignon !

What’s in the YARN BOX ? Turn to see…

My darlings had just given me a box, because I was waiting for a box. I couldn’t help but laugh with delight as I explored the contents. This was so cute and so funny at the same time. They had dived into my stash and arranged a very coherent package indeed. See for yourself.
Mes chéris m’avaient composé une boîte rien que pour moi, puisque j’attendais une boîte. Je ne pouvais m’empêcher de rire de plaisir en découvrant ce qu’ils avaient sélectionné. C’était juste trop adorable et trop rigolo en même temps. Ils avaient plongé dans mon stock et arrangé un ensemble ma fois très cohérent. Jugez plutôt.

OK, the yarn weights are totally random but the color combination is lovely. This indigo skein is a gorgeous one I had not seen for a while, and it made me suddenly want to knit it. The tea bag is coordinated, there is a cute pencil and a small post-it note that serves as voucher for a kiss from them all. The sweetest gift of all. Then they all stepped in with a fake innocent look on their faces and asked : “what happened? Did you get your box?” The rascals.
Bon, c’est sûr, côté épaisseur de fil, ça va dans tous les sens mais l’harmonie des couleurs est réussie. Je n’avais pas vu ce magnifique écheveau indigo depuis un moment et ça m’a donné de le tricoter là, tout de suite. Le petit sachet de thé est coordonné, il y a un crayon mignon et un petit post-it qui sert de “bon pour bisou” pour chacun d’entre eux. Le plus beau cadeau d’entre tous. Puis ils sont tous entrés avec un faux air innocent: “c’était quoi ? t’as reçu ta boîte?” Les coquins. 

This whole adorable prank made me realize that my stash is a treasure trove, really, in which I can go and dig for forgotten jewels whenever I need a sweet pick-me-up. What about you? If someone randomely selected something from your stash, would you recognize it right away ? Is your stash an embarrassment, or a treasure?
Cette blague adorable m’a fait réfléchir à mon stock de laine qui est une vraie caverne d’Ali Baba, en fait, puisque je peux y aller quand je veux pour dénicher des trésors oubliés quand j’ai besoin d’un petit remontant. Et vous ? Si quelqu’un venait à choisir au hasard quelque chose dans votre stock, vous pourriez le reconnaître tout de suite ? Votre stock est-il un embarras, ou un trésor ?

 

Knit Together – the square

I kept my promise and finished quickly this square, although I can only publish this today as I was away on vacation. You do not a break every now and then. In the last post, I showed you where I found the idea for the pattern, and the choice of colors came quite naturally, as soon as I saw the little skein of yellow yarn Shirley sent me.
Bon, promesse tenue, j’ai terminé mon carré assez vite même si je ne peux vous en parler qu’aujourd’hui car j’étais en vacances. Ca fait du bien de temps en temps. Dans mon dernier billet, je vous ai montré où j’avais trouvé le motif, et le choix des couleurs est venu assez facilement, dès que j’ai vu le petit écheveau de laine jaune que Shirley m’avait envoyé.

Image result for october 2017 yellow sky and red sun

I guess I was inspired by the Ophelia storm from last fell. The heavy winds brought sand from the Sahara desert, and with the smoke rising from the wild fires in Portugal, it created an eerie atmosphere over France and English. The sky became yellow and the sun turned red. It was really surreal. So this yellow cloud is a sand-filled cloud dropping sand particles over a stormy sky.
Let’s have a look at the yarns I used for this small project.
J’ai dû être inspirée par la tempête Ophélia de l’automne dernier. Les vents violents charriaient du sable provenant du Sahara mélangé à la fumée des incendies du Portugal, ce qui avait créé cette atmosphère un peu sinistre au-dessus de la France et de l’Angleterre. Le ciel était devenu jaune et le soleil rouge. C’était assez surréaliste. Alors ce nuage jaune est rempli de sable qui tombe sur un ciel d’orage.
Voyons quels fils j’ai utilisés pour ce petit projet.

I found this gorgeous dark grey yarn in the Toronto Frolic, three years ago. It comes from a flock of black sheep from northern Ontario that the owner had sold at the time of the event, so this batch was the last of this particular yarn. It is kind of unique in that respect.  The yarn is not dyed: isn’t that color simply gorgeous? I could knit an entire sweater in it. And it is surprisingly soft. I should have picked up some more. The weight sits somewhere between aran and chuncky, so it is not really tight once knit with the US11 DPNs that were provided.
J’ai trouvé cette magnifique laine grise au Toronto Frolic il y a trois ans. Elle provient d’un troupeau de moutons noirs de nord de l’Ontario que le propriétaire venait de vendre, du coup ce lot était son dernier. C’est une laine unique dans ce sens. Elle est non teinte : cette couleur naturelle n’est-elle pas simplement magnifique ? Je pourrais me faire un pull entier comme ça. Et elle est très douce aussi. J’aurai dû en acheter bien plus. Au niveau de l’épaisseur, ce n’est pas dans les plus grosses, donc sur les aiguilles de 8 mm fournies le jersey est plutôt souple.

On top of that, I added this lovely sample from Shirley, a mustard yellow yarn from Stonehedge Fiber, Shepherd’s Wool Yarn in the Autumn Gold, with which she knit her own square.
Ensuite, j’ai ajouté cette belle laine jaune envoyée par Shirley, la Shepherd’s Wool Yarn de Stonehedge Fiber dans la couleur Or d’automne, avec laquelle elle a tricoté son carré

The shiny droplets are a few yards of Berroco Captiva Metallic, doubled. I thought it would be nice to have a hint of shine. I used this yarn for a summer cardigan, the yarn is quite funky but not very comfortable. I still have a skein that I am keeping to knit a necklace, or another accessory. Any idea for some knitted jewellery is welcome.
Les goutelettes dorées représentent quelques mètres de Berroco Captiva Metallic, doublé. J’ai pensé que ce serait joli d’avoir un soupçon de brillance. J’ai utilisé ce fil pour un gilet d’été, c’est un fil assez original mais pas très confortable. Il me reste une pelote que je garde pour tricoter un collier, ou un autre accessoire. Toute suggestion de bijou tricoté est la bienvenue.

Instead of knitting this in intarsia (which I should probably have done) I followed the instructions to work this in a duplicate stitch. Embroidery over the knitted square: why not? So why does it feel so amateurish? I’m not crazy about the final result. All I hope is that there will be enough beautiful squares in the final product and no one will notice that one too much.
Au lieu de tricoter ce motif en intarsia (ce que j’aurais peut-être dû faire), j’ai suivi les instructions et brodé le motif au point maille. De la broderie sur mon jersey : pourquoi pas ? Mais je ne suis pas fan du résultat, cela a trop l’air d’un travail d’amateur. Du coup, j’espère que ce carré ne se fera pas trop remarquer dans l’ensemble final.

So now we’re reaching the stage where I need to designate a few of my favorite blogs to pass the baton. I’m pretty sure anyone can do better than my little screwy square. Seriously.
Voici donc le moment où je dois passer le relais à une de mes collègues bloggeuses anglo-saxonnes. Je suis sûre que n’importe laquelle d’entre elles fera mieux que mon petit carré un peu tordu. Vraiment.

So I am reaching out to some of my favorite bloggers who might be interested in participating – not sure when Melissa decides she has enough squares, but for now, the challenge is still open:

  • Fashion: Yarn Style – Leah is a sophisticated knitter, a Francophile in love with macaroons and gorgeous yarns. She knows exactly what fits her and does not hesitate to bring some couture-inspired tailoring to her knits, a true inspiration for the fashion conscious. I’m sure she would contribute a very chic square.
  • Holly Knits: Holly is known by Vogue Knitting fans as The Yarnista, and has an incredible hand-knitted wardrobe. She just went through a very difficult year, and I hope she will see this small challenge as a welcome distraction.
  • Autumn Geisha: Tien is a very creative knitter and I wish I could comment on her blog. Somehow the blogpost system does not let me comment, no matter what method I try. Anyway, she just made the most incredible socks for the Fringe Association Log Cabin KAL and I’m pretty sure she would come up with a colorful and original square, like most of her knitting.

OK, girls, the first one to take up the challenge will receive a neat little package with the DPNs and Melissa’s instructions. Are you ready? The first one to raise her hand will be the winner. And if you’re not listed here but still want to join the challenge, feel free to check the guidelines here.

Pour que ce soit plus facile pour le suivi du projet, j’ai désigné quelques-unes des mes bloggeuses préférées aux Etats-Unis et au Canada, la première qui se manifestera recevra le petit paquet avec les aiguilles et les instructions. Néanmoins, si vous lisez l’anglais facilement, et si vous avez envie de participer, sentez-vous libre de le faire. Toutes les instructions sont ici.

 

Knit Together: the challenge (in more ways than one)

Tricoter Ensemble : le défi (dans tous les sens du terme)

In the world of procrastination, I might be, if not the queen, certainly a high ranking member. The guru novices gather around to learn the subtle art of always pushing back while seeming to be constantly occupied. I have perfected the art of making lists of things to do instead of doing the said things. I’m not bragging: it is a terrible defect, and I have read so many articles and even books on how to cure this affliction.  This foreword is a feeble attempt at a humble apology for someone who has entrusted me with a clear mission a few months ago, that has taken me way too long to accomplish, even though it was an easy one.
Dans le monde de la procrastination, je pourrais être, sinon la reine, au moins une personne de haut rang. La guru autour de laquelle les novices se rassemblent pour apprendre l’art subtil de toujours remettre au lendemain en ayant l’air d’être constamment occupée. Je suis experte des listes de choses à faire plutôt que de faire les dites choses. Je ne me vante pas pour autant : c’est un horrible défaut. Vous ne pouvez pas savoir le nombre d’articles et de livres que j’ai pu lire sur le sujet pour essayer de m’en défaire. Je n’ai pas encore trouvé le remède. Bref, ce préambule est une façon de présenter mes plates excuses à une personne qui m’a confié une mission très claire et très simple il y a quelque mois, et que je ne remplis que maintenant.

Flash back: last August, the lovely Shirley, from Handmade Habit, posted about her participation in the Knit Together project. It has been launched by Melissa from Knitting the Stash. The project consists in having several knitters knit one square, that Melissa will sew in a lovely blanket – then a participant I was the first to take up the challenge, and a few weeks later, I received a letter from the US containing: a pack of DPNs, an instruction card from Melissa and a lovely postcard from Shirley. She also mentioned that it was not urgent, no stress. AAAAHHHH, Shirley, what have you done to me? I crave deadlines! I am not functioning without deadlines!  So, while meant with a loving heart, this was enough to set the awful procrastination trap in which I fell, both feet ahead.  Of course, I was determined to find something really nice and original to knit, and then… Then life caught up with me, and autumn with its dark days and early nights set in. And before I knew it, my lovely envelope with all its content was tucked at the bottom of my craft basket. Until I felt too shameful to postpone it any longer, because I’m holding up the project (well, not entirely, I hope). Which means that between the time I decided to finally do it, and now, another three weeks have gone by. I won’t tell you how many times I have been working on this draft. I’m really hopeless.

Retour en arrière: au mois d’août, la charmante Shirley, du blog Handmade Habit, partage sa participation au défi Tricoter Ensemble. Ce défi a été lancé par une autre blogueuse, Melissa, de Knitting the Stash, qui projette de rassembler des carrés tricotés par des blogueuses différentes en une seule grande couverture qui sera ensuite tirée au sort pour l’une des participantes. Shirley m’a proposé de participer, et j’ai relevé le défi. Quelques semaines plus tard, un joli paquet me parvenait de Chicago, contenant un paquet de double-pointes, les instructions de Mélissa et une gentille carte de Shirley. Dans notre échange elle a ajouté ces quelques mots très gentils: “pas d’urgence”. AAAAAHHHH, Shirley, pourquoi tu m’as fait ça? Je ne sais pas fonctionner sans deadline, sérieux, si on ne me met pas de date limite, c’est terrible. Je sais qu’elle n’y a mis que de la bonne volonté, mais cela a suffi pour déclencher le piège de la procrastination dans lequel j’ai plongé tête baissée. Pas de stress, pas d’urgence. Donc j’ai pris le temps de réfléchir à ce que je pourrais bien tricoter, et l’automne est arrivé, ses jours courts et gris aussi, et mon paquet a tranquillement rejoint le fond du panier des ouvrages en cours. Bref…. Jusqu’à ce que la honte soit la plus forte et que je me décide enfin à tenir parole, parce que clairement, je suis en train de bloquer le projet (enfin pas trop j’espère). Donc entre le moment où je me suis décidé à commencer mon carré et le moment où j’écris ces lignes, il s’est encore passé trois semaines. Et je vous dis pas combien de fois j’ai repris le brouillon de ce billet. Je suis vraiment incorrigible.

So it is with a contrite heart that I am finally posting this. My deepest apologies to Shirley and to Melissa, who might be wondering where the next square for her blanket is. It’s not far, I promise I will finish it very soon and send it in the coming week. Shirley included this beautiful, mustard yellow yarn and I was wondering how best to feature it. I finally stumbled unto a neat little motif in a Molly Makes magazine.
Bref, c’est le coeur contrit que je poste enfin ceci. Mes excuses les plus profondes à Shirley et à Melissa, qui doit se demander où sont les carrés. Pas loin, je promets, je le termine tout de suite et je l’envoie en début de semaine prochaine. Shirley m’a envoyé un joli fil jaune moutarde que j’ai voulu inclure dans le projet. Après avoir hésité sur le motif (un coeur, bof, trop banal, un motif géométrique, mouais) je suis tombée sur cet ouvrage sympa dans une édition de Molly Makes.

I will tell you more about the different yarns used when I show you the complete result in the following post (very shortly, I promise). Also in the next post, I will play the little game of tag and pass the baton (the DPNs) to another crafter who is interested in participating in the project. To be continued.
Dans mon prochain billet, je vous en dirai un peu plus sur les fils et vous verrez le travail terminé (très vite, promis). Et je nommerai les prochaines participantes pour passer le relais (les aiguilles) – désolée pour mes lectrices françaises, je vais retourner le projet vers les anglo-saxonnes, mais vous pouvez toujours participer librement si vous le souhaitez. Le défi est ouvert à tous. A suivre.