DDF2017#12 – a Flock set

My last published project of the year comes courtesy of Love Knitting. I signed up to be part of the Flock a while back* and not much happened for a while. But a few weeks ago I received an offer to try one of their new yarns, Paintbox Baby DK, and signed on, not expecting much more than a small skein of yarn to knit a swatch. Boy, was I surprised when I received a small pink package some days later that was filled with no one mini skein or ball, not one full ball, but five complete balls of yarn. I had chosen the green colour as favorite and I received a lovely combo of pale green, pale blue or and a lovely green-blue yarn. Plenty to knit a lovely gift set for a new mum who just gave birth to a healthy baby boy.
Mon dernier projet de l’année a été rendu possible grâce à Love Knitting. Le Flock est un rassemblement de blogs dédiés au tricot et au crochet, et j’ai signé* il y a un petit moment déjà, sans rien espérer d’extraordinaire. Mais il a quelques semaines, j’ai reçu une invitation à tester un de leurs nouveaux fils, Paintbox Yarns Baby DK. J’ai accepté, pensant recevoir soit un échantillon ou au mieux une pelote peut-être. Imaginez ma surprise lorsque je reçois un petit paquet rose quelques jours plus tard rempli non pas d’une mini-pelote, ni même d’une pelote entière, mais de cinq pelotes de laine. J’avais choisi vert comme teinte préférée et j’ai reçu un bel ensemble composé de deux teintes de vert et d’un bleu pâle. Du coup, j’avais tout ce qu’il me fallait pour une jeune maman de mon entourage qui venait de donner naissance à un beau petit garçon.

The yarn is an acrylic and nylon blend, very soft with hardly any twist, which gives it a nice roving feeling and is really soft. While I’m not a fan of acrylic, I have to admit that it is one of the best options for baby clothes and accessories, as it is easy to wash and maintain. Yes, baby hand knits in merino and cashmere are lovely. But I had two babies and just the thought of having to hand wash baby mess totally put me off. Superwash yarns are a good option too, but having acrylic in the mix means you can wash at warm temperatures and get clothes really clean. Same for toys that are thrown everywhere and need a frequent good soak.
C’est un mélange d’acrylique et de nylon très doux avec peu de torsion. Je ne suis pas une fan d’acrylique, mais j’avoue que c’est l’une des meilleures options pour les vêtements et accessoires de bébé, grâce à sa facilité d’entretien et de maintenance. Oui, les petits tricots de bébé en mérinos et en cachemire sont magnifiques. Mais j’ai eu deux bébés et laver leurs affaires à la main, très peu pour moi. La laine superwash est une autre bonne option, mais avec l’acrylique on est sûr de pouvoir laver au moins à 40 et de retrouver des vêtements propres. Idem pour les jouets qui traînent partout et qu’il faut nettoyer souvent.

While I knit a lot of items for baby showers in the past, now that I am back in France, this is no longer an option. French people do not bring gifts to mothers before the child is born. You never know what can happen, can you? It is a distinct trait of the French mind to always imagine the worst possible scenario and get ready for it. So the first time I attended a baby shower in Canada, I was shocked. I could not help thinking: what happens if the baby is not born alive? or anything bad happens to the mother? Yeah, I know, pretty bleak. Over the years, I totally embraced the baby shower concept (and became much more positive too). So if you are ever in France, do not gift baby clothes or toys to a pregnant woman. She might totally freak out. Then again, she might not, but it’s better to wait until you know the baby is born and everything went well. And this is what I did, which informed my choice of pattern. The newborn size was not an option.
J’ai tricoté pas mal d’articles pour des showers de bébé dans le passé (littéralement: douches – on inonde la future mariée et la future maman de cadeaux en Amérique du nord), mais maintenant que je suis en France, ce n’est plus le cas. Ici, on a plutôt tendance à offrir des cadeaux une fois que le bébé est né. On ne sait jamais ce qui peut arriver, n’est-ce pas? Je pense que cela fait partie de notre psyché collective de toujours imaginer le pire scénario et de s’y préparer. Du coup, la première fois que j’ai assisté à un shower au Canada, j’étais assez choquée. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser: qu’est-ce qui se passe si le bébé ne naît pas vivant? ou si quelque chose arrive à la maman? Oui, je sais, c’est assez noir. Est-ce que je suis la seule dans ce cas? Mais au fil des années, je me suis habituée aux showers (et je suis devenue bien plus positive aussi). Mais si quelqu’un en France m’avait offert autant de cadeaux avant la naissance de mon premier bébé, j’aurais certainement paniqué. Je crois qu’on préfère quand même être sûrs que tout se soit bien passé. Ce que j’ai fait dans ce cas-ci. Du coup, j’ai mis de côté les tailles naissance.

I turned to my collection of TinCanKnits pattern books. It’s one of my favorites sources for baby knits, as nearly all of their designs are sized from newborn to adult (women and men). I wanted something that would use the three colors I had received, in a DK weight. The obvious choice was Campfire, perfect for a baby boy. And I knew the mum’s favorite colors were blue and green, so this yarn set was just perfect for her. My only regret is that the colors of the central pattern are not contrasting enough for the pattern to really shine. It is all too blended. A striped version might have been better.
Je me suis tournée vers ma collection de patrons Tin Can Knits. C’est ma source préférée de tricots pour bébé, puisque presque tous leurs modèles couvrent les tailles de 0 à adulte (femmes et hommes). Je voulais un modèle qui me permette d’utiliser les trois couleurs, dans la bonne épaisseur. Le choix le plus évident était Campfire, un beau pull manches longues parfait pour un petit gars. Et comme les couleurs préférées de la maman sont bleu et vert, mon arrivage de fil était juste parfait. Mon seul regret est que les teintes du motif central sont un peu trop proches, du coup le motif ne ressort pas franchement. Tout est un peu trop mélangé. Peut-être qu’une version rayée aurait été plus appropriée.

For the small hat, I used the two contrasting greens and kept the pale blue for the pompom. I mixed the colors mid-way through to make it a bit more fun. This pattern offers three options, this graphic triangle motif, stripes and dots. It is really a canvas for you to play with and add the pattern and colors you want.
Pour le chapeau, j’ai choisi Prism et deux couleurs plus contrastantes, en gardant le bleu pâle pour le pompon. Je me suis amusée à varier le motif en changeant les couleurs de place à mi-chemin. Ce patron présente trois variantes, un motif graphique à triangles, des rayures ou des pois. C’est vraiment un canevas sur lequel vous pouvez ajouter le motif ou les couleurs que vous voulez.

And I used the remaining blue yarn with the darker green for this small giraffe. I fell in love with this cute pattern when it came out, and managed to find the two 2017 Making issues in Paris last November. I was so pleased but boy, knitted toys are always harder than they look. The neck is pretty loose but I could not see how to do otherwise, so I hope the head won’t fall off too quickly. I love the cute little horns.
Et j’ai utilisé mon bleu et mon vert plus intense pour cette girafe qui m’avait tapé dans l’oeil lorsque le volume 3 de Making est sorti. J’ai réussi à trouver les deux numéros de 2017 à Paris. Une grande joie donc de pouvoir tricoter ce patron mais les jouets en tricot sont toujours plus difficiles qu’ils n’en ont l’air. Le cou est un peu trop souple mais je ne voyais comment faire autrement, j’espère juste que la tête ne partira pas trop vite. Et j’aime trop les petits cornes.

Resources/ressources

  • Campfire – TinCanKnits (Pacific Knits)
  • Prism Hat – TinCanKnits (Mad for Colour)
  • Little Giraffe – Susan B. Anderson (Making volume 3)
  • Paintbox Yarns Baby DK – colorways Washed Teal, Mint Green & Baby Blue

There it is, my last 2017 project, for the Défi du fil monthly challenge. I have not been very productive this fall, but I still have a couple of projects to share before my knitting plans for 2018. See you next year!
Voilà, mon dernier projet de 2017 pour le Défi du fil du mois. Je n’ai pas été très productive cet automne, mais il me reste deux trois projets à vous montrer avant mes plans tricot de 2018. A l’année prochaine !

 

Continue reading

Advertisements

DDF2017#11 – Bowman

For this month’s challenge, I confess I totally ignored the themes. I just went with another test knit I did for Clare Mountain.  The first test was so much fun I accepted another one, a quick knit, but I had to knit it twice for a stupid yarn reason I will explain below. It is a lovely hat with a subtly textured stitch pattern, done entirely with knits and purls.
Pour ce mois-ci, j’avoue avoir totalement ignoré les thèmes. Je me suis servie de mon dernier projet test pour Clare Mountain. Le premier test s’est avéré très agréable, donc j’en ai accepté un autre, un plus rapide ce coup-ci, malgré le fait que j’ai dû m’y reprendre à deux fois pour une bête histoire de laine que je vais vous expliquer. C’est un joli bonnet avec un point textué assez subtil, crée uniquement avec des mailles endroit et envers.

I love to use my stash as much as possible, so this was the opportunity to use a small rest of a lovely DK yarn from Debbie Bliss. I had less than 2 balls left in purple, and a half ball of green. So I swatched with the green yarn and happily cast on with the purple. Of course, in the middle of the decreases, with only 8 rows left, I ran out of purple. I thought of finishing it in green, but it would have looked a bit weird. Like a failed attempt at color blocking. Imagine this entire purple hat with a few rows on top in green. Not great! So I ended up frogging my hat late one night.
J’aime utiliser mon stock autant que possible, et ce test était l’occasion parfaite d’utiliser un reste de laine de Debbie Bliss. J’avais moins de deux pelotes violettes, et une demie verte. J’ai donc fait mon échantillon en vert et tranquillement monté mes mailles avec le violet. Evidemment, en plein milieu des diminutions, 8 rangs avant la fin, je me suis retrouvée à court de violet. J’ai d’abord pensé le terminer en vert, mais ça aurait eu l’air un peu bizarre. Comme un essai de color block un peu raté. Imaginez ce beau bonnet tout en violet avec le haut en vert. Franchement pas top ! Je me suis donc retrouvée à tout détricoter tard un soir.

Then I had an inspired moment ! Since there was so little missing on my purple yarn, and this hat features a lovely double brim, all I had to do was switch colors and start with the green. Halfway through the ribbed hem, switch to the main color. It worked perfectly. And it also enabled me to knit the full size version of the hat to fit my big head full of big hair. I love the double brim: it is a neat trick that ensures your ears are well protected, and the hat stays more firmly in place than with a single brim.
J”ai eu un moment d’inspiration à cem oment-là ! Puisqu’il me manquait si peu de laine violette, et que ce bonnet est construit avec une double bordure, il me suffisait de changer les couleurs, et non pas terminer, mais commencer avec le vert. A la moitié de la bordure, il suffit de passer à la couleur principale. Impeccable. Cela m’a permis de tricoter la version longue, celle qu’il me fallait pour rentrer ma grosse tête pleine de cheveux. Je raffole de la bordure double: c’est un truc facile qui permet aux oreilles de rester bien au chaud et au bonnet de rester bien en place sur la tête, bien mieux qu’avec une bordure simple.

So there it is – when worn, there is just a tiny hint of green. This yarn is tweedy and gives a nice stitch definition, which is key for this pattern that is a subtle take on a chevron pattern. You can choose between two sizes: a smaller, sailor hat version that you can see on the pattern picture, or the bigger one with a few more rows if you like to have your hat covering your ears.
Voilà – une fois porté, il n’y a plus qu’un soupçon de vert. Cette laine est tweedée et donne une belle définition aux mailles, ce qui est important pour ce motif qui rappelle les chevrons. Vous pouvez donc choisir entre deux tailles: une version petite, type bonnet de marin qui est celle du patron officiel, ou la taille plus grande avec quelques rangs de plus si vous aimez le bonnet bien rabbatu sur les oreilles.

Continue reading

SoB#1 – Fragment & giveaway

At last, I can show you my first #summerofbasics project, a most beautiful project that was a test knit for the lovely Clare Mountain. Clare is a new knitwear designer with a budding pattern collection, one of which is published in the latest issue of Laine magazine (#3). I subscribed to Clare’s newsletter a few months ago and answered the call for test knitters at the end of spring. It was a challenging project for test knitters and designer alike, but finally Clare released her new pattern last week. Fragment is a linen tee-shirt in a boxy shape, meant to be worn with plenty of ease and slightly cropped. I knit the size 42, which works for a 36” bust. I followed the pattern exactly but added a bit of length so that it would not be too cropped for me – I hate it when my belly shows up as I raise my arms, if you see what I mean. It hits exactly at the right place, just below the top of a regular pair of jeans (i.e not low waist, not high waist, just a regular waistline).
Je peux enfin vous montrer mon premier projet du défi #summerofbasics, un très beau projet qui était un test pour la charmante Clare Moutain. Clare est une jeune créatrice avec une petite collection de patrons qui grandit tranquillement, et un de ses modèles est publié dans le dernier numéro du magazine Laine (#3). Je me suis abonnée à son infolettre il y a quelques mois et répondu à un appel pour testeuses à la fin du printemps. Ce fut un projet avec pas mal de défis, aussi bien pour les testeuses que pour la créatrice, mais Clare a finalement publié son patron la semaine passée. Fragment est un tee-shirt en lin de forme boxy, conçu pour être porté avec pas mal d’aisance et légèrement court. J’ai tricoté la taille 42, qui correspond à un tour de buste de 36 pouces (90 cm environ). J’ai suivi le patron à la lettre mais j’ai rajouté un peu de longueur pour qu’il convienne à ma taille – je déteste lever les bras et voir mon nombril apparaître, si vous voyez ce que je veux dire. Mon pull tombe exactement au bon endroit, juste au-dessous du haut d’une paire de jeans normale (c’est à dire, ni taille basse, ni taille haute, taille normale quoi).

Pattern/patron: Fragment 
Yarn/Fil: Katia Lino 100% – in Blue and Silver (Bleu et Argent).

I confess I had a hard time at the start: the hem is a tubular hem with a cast-on method that was totally new to me, and is then knit using the magic loop. I was glad Clare posted a clear video tutorial on her site, because I had to watch it a few times to get it right. And I really don’t like magic loop, but I stuck to it and finally managed to get a decent looking hem, not perfect mind you, as you can see below. The end of each hem is where the magic loop divide happens, and as it is clearly not my forte, it is not as neat and pretty as it could be.
J’avoue, au début j’ai eu un peu de mal: la bordure est tubulaire et nécessite un montage qui était complètement nouveau pour moi, et est ensuite tricoté avec la technique du magic loop. Heureusement Clare a publié un tuto vidéo très clair sur son site, et j’ai dû la regarder plusieurs fois avant d’y arriver. Et je n’aime pas du tout le magic loop, mais je me suis accrochée pour obtenir une bordure correcte, pas parfaite, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Le bord de chaque bordure est justement l’endroit de séparation de la boucle du magic loop, et comme ce n’est vraiment pas mon fort, les côtés ne sont pas aussi nets et jolis que j’aimerais. 

I used some lovely linen yarn from Katia that was in my stash, and I knew I would not have enough of this beautiful denim blue. The only shop carrying the same yarn in my city had a different blue in store, so I chose a contrasting color and decided to create a color block version. Once the hem was done, knitting the back and the front were a breeze. The stitch pattern is easy to memorize, and the only row that requires more attention is when you twist the stitches that have been slipped in the previous rows. Isn’t this stitch pattern pretty?
J’ai utilisé un joli fil de lin de chez Katia que j’avais en stock, en beau bleu denim, mais je n’en avais pas assez. Le seul magasin de laine dans mon coin qui vend du Katia n’avait pas le même bleu en stock, j’ai donc choisi une couleur contrastante pour tricoter une version colorblock. Une fois passée la bordure, tricoter le dos et le devant a été relativement facile, le motif est facile à mémoriser et le seul rang un peu délicat est celui où on fait se croiser les mailles qui ont été glissées aux rangs précédents. Joli motif, non ?

I knit the sleeves before realizing Clare had modified the pattern – mine looked clearly too small as I had followed the first set of instructions, and after hesitating a while, I finally decided to knit them again. I’m glad I did as they came out to be the perfect size. How did I manage to match the color change on both body and sleeves? I took note of the number of rows between the color change and the underarms on the body, and made sure to use the same number on the sleeves before the arm shaping.
J’avais tricoté les manches avant de me rendre compte que le patron avait été modifié – mes manches étaient visiblement trop petites car j’avais suivi le premier jet du patron. J’avoue avoir un peu hésité à les refaire, mais je suis contente de les avoir tricotées de nouveau, parce que la deuxième version était bien meilleure. Les manches sont exactement à la bonne taille. Et si vous voulez savoir comment j’ai réussi à aligner le changement de couleur, et bien, j’ai juste noté le nombre de rangs entre le changement de couleur et le bas des manches sur le corps, et me suis assurée d’utiliser le même nombre sur les manches avant de commencer les diminutions. 

I also loved that Clare used a short row shaping on the shoulder, to create the gentle slope that perfectly mirrors the natural shoulder shape. I have used this technique before on another sweater, and this tiny designing trick makes such a difference in how the sweater fits. I had a bit of a scare though. The neckline is a simple stockinette band that you first knit after picking up stitches, then fold in half and sew on the inside. I tried to quicken the process and sew the neckline as I cast off. Big mistake. I had to frog the neckline, and nearly destroyed a shoulder in the process. Scary moment! I’m not sure exactly how I fixed the hole, but it is barely visible. Phew!
J’ai aussi apprécié que Clare utilise la technique des rangs raccourcis pour les épaules, ce qui crée une pente douce qui suit exactement la ligne naturelle des épaules. J’avais déjà utilisé cette technique sur un autre pull, et ce petit truc tout simple fait une différence incroyable sur la façon dont le pull tombe. Je me suis fait un peu peur à la fin. L’encolure est une simple bande jersey qu’on tricote après avoir remonté les mailles, et qu’on replie ensuite en deux avant de la coudre. J’ai voulu accélérer le processus et coudre mon encolure en même temps que je fermais les mailles. Grosse erreur. J’ai dû défaire toute l’encolure et j’ai failli détruire une épaule du même coup. Ah moi la peur ! Je ne sais pas exactement comment j’ai réussi à réparer le trou, mais il se voit à peine. Ouf ! 

The whole test process was really enjoyable. Clare set up a Slack group to facilitate the exchange of questions and suggestions. Throughout the whole process, Clare was always available to answer our questions in a patient and kind way. I enjoyed it so that I signed on for another test knit, this time for a hat.
Le processus de test au complet fut très agréable. Clare avait créé un groupe Slack pour faciliter les échanges de questions et de recommandations. Clare était disponible à tout moment pour répondre avec patience et douceur. Du coup, je viens de resigner pour un nouveau test, pour un chapeau ce coup-ci. 

Continue reading

DDF2017#9 – it’s in the bag!

Défis du fil de septembre: c’est dans le sac !

When Stella announced this month’s themes, there was a big smile on my face. For once, I would really be in the theme. Truth is, I had started my September projects a few days before. The themes were: In the bag! and New!. Well, it’s in the bag for me. Or I should say, in the six bags.
Quand Stella a annoncé les thèmes du mois, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire. Enfin, pour une fois, j’allais être pile dans le thème. J’avais en fait déjà commencé mon projet quelques jours auparavant. Les thèmes: Dans le sac ! ou Nouveauté ! C’est clair, pour moi, l’affaire est dans le sac. Ou plutôt, dans les six sacs.

Why so many, you might ask? Well, it was a request from my knitting club friends. Remember when I was desperately searching for a pattern to use my rather large cotton stash? I finally decided to start with a bag. My friends loved it, and said they would love one too. Not that one, of course (way too long to knit). But a simple market bag, the kind our grandmothers used to have and that has become trendy again, incidentally.
Mais pourquoi tant de sacs, me demanderez-vous ? Eh bien, c’est une demande des mes copines du club tricot. Vous vous souvenez quand je cherchais partout comment utiliser mon stock de coton ? J’ai finalement décidé d’attaquer avec un sac. Mes copines l’ont tellement aimé qu’elles en ont voulu un aussi. Bon, pas le même (bien trop long à tricoter). Mais un petit sac filet du style de nos grand-mères, qui redevient complètement à la mode d’ailleurs.

I immediately thought of this pattern I had shortlisted a while back. I love the story of friendship behind the pattern, and I thought it would be really appropriate for my new knitting friends.
J’ai tout de suite pensé à ce patron qui fait partie de ma liste depuis un moment. J’aime la belle histoire d’amitié qu’il y a derrière, et j’ai pensé que ce serait vraiment approprié pour mes nouvelles copines tricoteuses.

I first knitted the pink bag, entirely in pink. Then I switched to a two-color version for the blue one, and that was it. There was no turning back. I had to re-knit the pink one, because I think they are so much more interesting in two colors. My husband was wondering at first if I was knitting a hat – it’s true that from a certain angle, they kind of look like old-fashioned bathing caps.
J’ai d’abord tricoté le premier sac tout en rose. Puis j’ai tenté une version bicolore pour le bleu, et c’était la bonne. Pas de retour en arrière possible, j’ai donc refait le rose, parce que je trouve ce sac bien plus sympa en deux couleurs. Mon mari se demandait d’abord si je tricotais un bonnet, il faut dire que vu sous un certain angle, il ressemble à un bonnet de bain rétro.

The pattern is really easy. I had to learn a new technique though, this pinhole cast-on that drove me crazy. I wish I could say practice makes perfect: in my case, I found it hard every single time. It only became comfortable after I had about 8 stitches on each of my 4 DPNs. Once the stitches are transferred on a circular needle, it is smooth sailing until the top and the strap. As you separate for the straps, you cast off all stitches purlwise, which creates this lovely finishing.
Le patron est vraiment simple. Bon j’ai quand même dû apprendre une nouvelle technique pour monter les mailles en rond, qui m’a franchement gavée. Il paraît qu’on s’améliore en pratiquant, mais je l’ai trouvé aussi difficile à chaque fois. Dès que j’ai 8 mailles sur chacune de mes 4 double-pointes, c’est assez confortable. Une fois les mailles transférées sur l’aiguille circulaire, c’est super tranquille jusqu’au bout. Lorsqu’on sépare le travail pour la poignée, on termine en rabattant les mailles à l’envers, ce qui donne ce rebord très joli.

I’m glad I trusted the designer: she warned that this stitch pattern stretches a lot. So I kept the bags quite small. When it was time for the stretch test, I put three grapefruits in the bag. Very stretchy indeed!
Je suis contente d’avoir fait confiance à la créatrice : elle prévient que ce motif est très élastique. J’ai donc tricoté les sacs assez petits. Pour le test d’étirement, j’ai mis trois pamplemousses dans le sac. Effectivement, c’est vraiment très élastique !

I’m happy to report that my cotton stash has taken a hit, for the good cause. This free pattern is a real pleasure to knit. I should know, I knit six in a row. And I could do more, it’s so much fun. I can’t wait to see how my friends like them. They chose the colors from my stash photos. I had to mix the green with the blue though, because I did not have enough green left. Don’t you just love it when you use the stash?
Je suis très heureuse de vous dire que mon stock en a pris un coup, et pour la bonne cause. Ce patron gratuit est un vrai bonheur à tricoter. Je sais de quoi je parle, j’en ai fait six à la suite. Et franchement, j’aurais pû continuer, c’est vraiment agréable d’obtenir aussi vite un objet si mignon. J’ai hâte de voir la réaction des filles. Elles ont choisi leurs couleurs avec une photo de mon stock. J’ai dû faire une version vert et bleu car je n’avais plus assez de vert. C’est pas génial, quand le stock se vide ?

Pattern/patron: Grrlfriend Market Bag – Laura Spradlin (en anglais)

Yarn/Fil: Cascade Yarns Ultra Pima (colors) & Farmable Fiber Twisted Cotton (natural)
Colorways – from left to right on the picture above: Coral, Alaska Sky, China Pink, Yellow, Peach, Zen Green
Coloris – de gauche à droite sur la photo ci-dessus: Corail, Ciel d’Alska, Rose de Chine, Jaune, Pêche, Vert Zen

SoB#3 – Wheaten

The Summer of Basics challenge already seems like a long time away – what with the catastrophes hitting the planet here and there, talking about knitting seems very flippant sometimes. But it could also be seen as a comforting distraction, bringing us back to the fundamental things in life: living, sleeping, eating, making. I feel grateful every day that I have a roof over my head, food to feed my family and simple things that bring me joy, like yarn and needles. So many have lost even these basic things. At the same time, a friend from my knitting club was fighting for her life in hospital, so it felt like a strange blur of bad news, and it is probably a good thing that I had a massive work project to focus on. Which left me little time and mental energy for my blog.
Le défi #summerofbasics me semble déjà bien loin – avec les catastrophes qui s’enchaînent sur la planète, parler de tricot me semblait un peu léger. Certes, cela peut aussi être réconfortant, une saine distraction qui nous ramène aux choses les plus fondamentales de la vie: vivre, dormir, manger, faire. Je suis chaque jour reconnaissante d’avoir un toit au-dessus de ma tête, de quoi nourrir ma famille et des choses simples qui m’apporte de la joie, comme du fil et des aiguilles. Il y en a tellement qui ont tout perdu et n’ont même plus le nécessaire. En même temps, une de mes amies de mon club tricot se battait pour rester en vie à l’hôpital, alors ces quelques semaines m’ont semblé être juste un brouillard de mauvaises nouvelles. En plus d’être débordée côté professionnel, ce qui était sans doute une bonne chose. Bref, pas beaucoup de temps ni d’énergie mentale pour mon blog. 

So let’s take a look on my third project for this challenge, which was truly a breeze. I did hesitate for a while, I had several Aran sweaters that caught my eye, and my favorite was no doubt Rhombille, already shown earlier. But after looking closely at the pattern and checking the yardage in my stash, I knew I would probably come too short. So I ended up selecting Wheaten, a simple sweater from an old Interweave Knits issue.
Bon, jetons un oeil sur mon troisième projet de ce défi, qui s’est révélé une vraie partie de plaisir. J’ai pas mal hésité sur le modèle, et mon préféré de tous était sans conteste Rhombille, que je vous ai déjà montré. Mais en revoyant le patron en détail et surtout les besoins en fil, je me suis dit que j’allais certainement me retrouver à court. Finalement j’ai choisi Wheaten, un pull tout simple d’un vieux numéro d’Interweave Knits.

This has been a very pleasant and quick knitting experience. You start the sweater with the saddle shoulders, so basically two rectangular pieces that could really work as a swatch I guess. Even though I did swatch carefully to make sure I had the right gauge. A good call as I had to go down one needle size to get the right gauge, and I’m happy to report the sweater fits perfectly. Which isn’t too difficult because it is basically a box. Two squares and two sleeves – easy as pie. With a yummy texture, made of a very simple slip stitch pattern. Which helps a lot when you knit on a deadline.
Un projet sympa et très rapide. On commence à tricoter les épaules, en fait deux petits rectangles qui pourraient aussi bien faire office d’échantillons. Ce qui ne m’a pas empêché de faire de vrais échantillons avant pour être sûre de mon coup. Un bon point car j’ai dû utilisé des aiguilles une taille en-dessous de celles recommandées, ce qui fait que le pull me va comme un gant. Bon, c’est pas vraiment difficile vu qu’il est construit comme une boîte. Deux carrés et deux manches – on peut pas faire plus simple. Avec une texture moelleuse, faite d’un simple point à maille glissée. Ce qui aide beaucoup quand on tricote avec une date limite.

After that, you start picking up stitches and casting on more to knit the back as a straight rectangle from the top. Repeat for the front. There is no shaping, no increases or decreases, it is truly a dream for someone who wants to knit a first simple sweater.
Après les épaules, on reprend les mailles et on en monte d’autre pour tricoter le dos tout droit de haut en bas. On répète pour le devant. Aucune mise en forme, pas d’augmentations, pas de diminutions, franchement c’est le rêve pour un tricot de débutant. 

After both sides are done, you pick up stitches for the sleeves that are knit flat. There you work some decreases as you knit, and finish with a nice section of rib stitches. You sew the sides and the arms and you pick up stitches for the very simple neckline. The stockinette hems and necklines give a nice rolling effect. This is truly a minimal sweater. I didn’t even block it, since it is cotton and the yarn has been washed already.
Une fois que les deux côtés sont terminés, on reprend des mailles pour les manches qui sont tricotées à plat. Il y a quelques diminutions pour mettre la manche en form, et on termine par une belle section de côtes 1×1. On coud les manches, les côtés et on finit l’encolure en jersey endroit. Les bords sont en jersey des deux côtés, ce qui donne le petit fini roulotté. Vraiment un pull minimaliste. Je ne l’ai même pas bloqué, vu que le coton avait déjà été lavé.

Ta-da! A brand new sweater in thick cotton, perfect for the end of summer. I have been wearing it a few times and even got some compliments. The most unexpected one was from my daughter, who thinks it suits me very well. Who knows? She might even ask for something one day (yes, I believe in miracles).
Et voilà ! Un beau pull tout neuf, en coton bien épais, parfait pour terminer l’été. Je l’ai déjà porté quelque fois et reçu quelques compliments. Le plus inattendu venant de ma fille, qui trouve que mon pull me va franchement bien. Qui sait ? Un de ces jours, elle va peut-être me demander de lui tricoter quelque chose (oui, je crois aux miracles).

 

This sweater just goes with everything: a casual skirt, a more formal, dressy pants, linen pants, jeans, even shorts (like on this picture, taken before I weaved all the ends in). Certainly the most versatile sweater yet in my knitted wardrobe.
Ce pull va avec tout: une jupe relax, une jupe classique, un pantalon chic, un autre en lin, une paire de jeans, et même un short (comme sur cette photo, prise avant que je finisse de rentrer tous les fils). À ce jour, c’est le pull le plus polyvalent de ma garde-robe tricotée. 

Continue reading

DDF2017#été a.k.a SoB#2

Défi de l’été + project 2 de SoB 

This post could be called: the tank that could have been. Right, let’s get on with this (semi) failure. First of all, from the start I wanted to knit a lovely white or striped tank top for the summer. Last June, I borrowed the gorgeous Classic Knits book from Erica Knight at my local library and fell in love with this beautiful tank top, with lovely feminine details such as a knotted cable on the front and eyelets on the side. What’s not to love?

Ce billet pourrait aussi s’intituler: le top qui faillit être. Bon, allons-y, c’est le moment de vous présenter mon (semi) échec. Tout d’abord, dès le début du défi SoB, je voulais me tricoter un petit top sans manche blanc ou rayé. En juin dernier, j’ai emprunté un très joli livre d’Erica Knight à la bibliothèque du quartier et ce petit haut charmant m’a tapé dans l’oeil, avec ses petits détails très féminins comme la petite torsade sur le devant et les oeillets sur les côtés. Franchement craquant, non ?

Now that your eyes are full of this lovely picture, try not to squirm as you see my version.
Bon, maintenant que vous en avez plein les mirettes avec cette belle photo, essayez de ne pas trop faire la grimace en voyant ma version.

 

Yes, something went terribly wrong. Do you see the huge amount of extra fabric on the upper side ? Awful. Three options come to mind when I try to analyze what went wrong.
Pattern error: of course, I did not check the pattern page to check if there was an errata. Why should I? I know it is a must but I seem to always forget it. What seems weird, in retrospect, is that the number of increases after the waist shaping is bigger than the number of decreases before. So logically the top half is going to end up bigger than the bottom half. I thought I was adding a lot of stitches but did not pay more attention than that. Looking at the pattern page now, I see a gorgeous version that does not have eyelets all the way to the armhole – makes me wonder.

Ah oui, ça ne va pas du tout. Vous voyez les gros bouts qui dépassent de chaque côté ? Franchement moche. En essayant d’analyser le pourquoi, je me retrouve devant trois possibilités.
Erreur du patron: bien sûr, je n’ai pas regardé la page du patron pour vérifier s’il y avait un errata quelconque. Ben oui, franchement, pourquoi ? Je sais bien que c’est une étape essentielle mais je persiste à l’oublier. Bon, ce qui me paraît bizarre, après coup, c’est que le nombre d’augmentations après le marquage de la taille est plus grand que les diminutions avant, si vous voyez ce que je veux dire. J’avais bien l’impression de rajouter beaucoup de mailles mais je n’y ai pas prêté plus d’attention que cela. Et quand je regarde la page du patron maintenant, je vois une superbe version qui n’a pas les petits oeillets jusqu’en haut – du coup, je me pose des questions.

Yarn error: the pattern recommends a fingering weight cotton yarn. I used a sportweight bamboo yarn. A very stretchy yarn. While it might not be completely the yarn’s fault (the top would be over strechted throughout) I guess it did not help. I had gauge, mind you, but then I totally disregarded the fact that my swatch was (very) stretchy. Yep, typical swatch problem denial.

Erreur de fil: le patron recommende un fil de coton épaisseur chaussettes (fingering). J’ai utilisé un fil de bambou sport, donc un chouia plus gros. Un fil très étirable. Bon, je ne peux pas blâmer entièrement le fil (sinon le top serait trop grand de partout) mais ça n’a pas dû aider. J’avais le bon échantillon, mais j’ai complètement occulté le fait que mon échantillon était (très) souple. Ben oui, on est dans le déni de l’échantillon total.

Human error: now I have to confess that I hastily wrote down the pattern as I had to give the book back to the libray. And I did not even scan the page. Silly me ! So it is highly probable that I made a mistake in writing things down, like the number of increases maybe? The only way to check is to lend the book again and review the pattern. Sigh!

Erreur humaine : bon alors à ce stade, je dois vous avouer que, vu que je devais rendre le bouquin à la bibliothèque, j’ai rapidement noté les instructions sur une feuille de papier. Je n’ai même pas scanné la page histoire d’avoir une référence. C’est bête hein? Donc il est fort probable qu’en recopiant, j’ai fait une grosse erreur style le nombre d’augmentations peut-être ? Le seul moyen de vérifier c’est d’emprunter de nouveau le livre. Soupir !

I will not demonstrate how it fits because, well, let’s face it, I’m not the kind of girl who likes to show her cleavage. And there is plenty to see with this (very) low neckline. It looks absolutely lovely on this inanimate form, doesn’t it ? The neckline looks superb. Well it does not look as good on me, you’ll just have to take my word for it. Which kind of makes me think that even if it had been a complete success, I’m not sure I would have dared to wear it outside. On the beach maybe…Which sums up as a week per year on average.

Bon je ne vais pas vous montrer comment il me va, parce que je ne suis pas du genre à montrer mon décolleté. Et vu l’encolure très échancrée, c’est difficile de rester décente. Ca a l’air très classe sur ce mannequin inanimé, non ? L’encolure est magnifique. Mais je vous assure que c’est loin d’être aussi beau sur moi, vous pouvez me croire sur parole. Du coup, dans l’optique d’une réussite totale sur ce projet, je me demande si j’aurais eu le courage de le porter à l’extérieur. Sur la plage, à la limite…Donc en gros une semaine par an.

Anyway, despite the flaws, I decided to leave it as is and wear it as a pajama top. I had a set from Joe Fresh (read: cheap and fast fashion, I know, don’t scold) that I liked a lot but the simple tee top showed signs of rapid wear (cheap, I said, at all levels). The pants are in a heavier cotton and they are still pretty good. So there you go, with my new white tank, I have new pajamas. The bamboo is nice and cool, and I have plenty of air thanks to the low cleavage. Which means I’m still pretty much in the theme for the summer challenge: Farniente – which means doing nothing in Italian, and well, there is nothing much I can do when I’m wearing it. My husband seems to like it though. I did not fail completely.

Pourtant, malgré tous les défauts, j’ai décidé de ne pas y toucher et de le porter comme haut de pyjama. J’avais un ensemble de chez Joe Fresh (marque canadienne de mode cheap et pas chère, je sais, ne faites pas la tête) que j’aimais bien mais le haut montrait des signes évidents d’usure précoce (ben oui, quand c’est cheap, c’est cheap). Donc voilà, avec mon nouveau top tout blanc, je me retrouve avec un nouveau pyjama. Le bambou est agréable à porter, et j’ai plein d’aération grâce au décolleté profond. Je considère donc que je suis pile poil dans le thème de ce défi de l’été : Farniente – qui signifie ne rien faire en italien, et quand je porte mon petit haut je ne peux vraiment pas faire grand-chose. Mon mari semble beaucoup l’aimer par contre. Je n’ai pas tout raté.

#summerofbasics – official finish post

It is time to officially record my participation to the Summer of Basics challenge. I managed to knit three different tops in three months, quite an achievement. Well I did get help in choosing two really quick knits at the end, to recover from a more complex test knit as my first project. I now have three new “ready-to-wear” tops.

C’est le moment d’officialiser ma participation au défi Summer of Basics. J’ai réussi à tricoter trois hauts différents, un vrai record. Bon je me suis un peu aidée en choisissant deux projets rapides pour finir, histoire de me remettre du premier projet, un test, qui a été plus complexe. Me voici avec trois nouveaux hauts “prêts à porter”.

Knitting with a deadline is not the most enjoyable part for me, but it keeps me on my toes and forces me to focus on one project at at time. A good sign of progress when I remember my learning period when I tackled up to 6 projects at a time, which made me feel overwhelmed and cranky. With a single project in hand and a deadline, things move up quite quickly. Still, I like to have at least another easier project on-going, for when I don’t really want to focus on my main

project. I will share details of each project in following posts. For now, I am teasing you with details.

Tricoter avec une date en vue n’est pas ce que je préfère, mais le bon côté, c’est que cela me force à me concentrer sur un projet à la fois. Un bon signe de progrès pour moi : lorsque j’ai commencé le tricot j’entamais le plus de projets possibles en même temps, et j’avais tendance à me sentir débordée et un peu énervée. Avec un seul projet en cours et une date en vue, on voit le projet avancer très vite. Mais j’aime quand même en avoir un petit deuxième sous le coude, un facile qui me permet de me détendre lorsque je n’ai pas envie de travailler sur mon projet principal. Je documenterai chaque projet en détail dans de prochains billets. Pour l’instant, je vous donne juste un avant-goût avec quelques détails.

Would I do it again? Most probably. But my goal for the next Summer of basics, if there is one, is to be able to sew a garment. So this is one of my goals for the year. Learn to sew, at long last. And work on a complete outfit from head to toe. What about you? Did you take part in the SoB challenge – did you enjoy it?

Est-ce que je le referais ? Très probablement. Mais pour le prochain Summer of Basics, s’il y en a un, j’aimerais pouvoir me coudre un vêtement. Ce qui me laisse un an pour m’y mettre enfin, depuis le temps que j’en parle. Et pouvoir me faire une tenue complète, des pieds à la tête.
Et vous ? Aimez-vous les KAL et les défis de ce genre? Je sais que les copines du DDF ont également bien travaillé cet été, et j’ai hâte de découvrir tous leurs beaux projets.

DDF2017#6 – a simple tie

July already, and I am late in posting my June project for our monthly challenge. I was busy with a test knit and just managed to knit the last few rows a few days ago, and did not manage to take good pics until today. Optional themes for the month were Garden Party ! or anything related to music. Well, I think this simple tie would be very useful for a formal garden party, don’t you think ?
Juillet, déjà ? Je suis en retard pour vous montrer le projet de juin de notre défi mensuel. J’étais très occupée par un test de patron; j’ai juste pu terminer les derniers rangs de ce projet il y a quelques jours, et je n’ai réussi à prendre ces quelques photos d’aujourd’hui. Les thèmes en option pour le mois étaient: Garden Party ! ou Sur un air de musique. Bon, je me dis que cette simple cravate serait bien utile pour une garden-party un peu formelle, non ?

I had started this pattern a while back in another yarn, some stash remnants of a sport weight that I thought would be enough but I ran out before the end. I decided this time to use a finer, fingering weight yarn to finally knit the tie I had promised my son.
J’avais tenté ce patron il y a un moment déjà mais je m’étais retrouvée à court de laine assez rapidement car j’utilisais des restes. Du coup, j’ai remis à plus tard. Ce coup-ci j’ai pris une pelote entière de mon stock pour enfin tricoter la cravate que mon fils me réclamait depuis un moment.

Free Pattern/patron gratuit (en anglais): Father & Son Knit Tie – Purl Soho
A super easy pattern, the only tricky part for beginners might be the cast-on in the round on two needles, switching to four, then back to three to speed things up. The hardest part for me: trying not to fall asleep. It is probably the most boring knitting I’ve ever done. To keep on going, I kept saying to myself: come on, one more row, one more row… 50 inches of a stockinette tube, even with the two purl stitches on each side to create an effect, are pretty tiresome. I guess knitting it in one color did not help, with motifs it would have been a bit more stimulating. But it is a perfect project for the subway or a waiting room.
Ce patron est super facile, la seule partie qui pourrait paraître compliquée à un débutant est le montage en rond sur deux aiguilles qu’on augmente à quatre, pour redescendre à trois pour aller plus vite. Le truc le plus dur pour moi: ne pas mourir d’ennui. Pour tenir le coup, je me motivais en me disant: allez, encore un rang, encore un rang… Près d’1 mètre 30 de tube en jersey endroit, même avec les deux petites mailles à l’envers de chaque côté pour faire style, ça lasse assez vite. Sans doute parce que j’ai choisi de le faire en une seule couleur, avec des motifs cela doit être un peu plus stimulant. Ceci dit c’est le projet parfait pour les salles d’attente ou les transports.

Yarn/Laine: Bergère de France  Lubéron- colorway/coloris Epaulard
This is a blend of worsted wool (65%) and nylon (35%). I used about 150 yards, 2/3 of a 50g ball. It is a very soft yarn, very easy to work with, and the nylon should ensure durability. I have 2 skeins and a third left, which will be more than enough for a nice pair of socks. It is very dark blue, almost black but sometimes closer to navy depending on the light. A perfect color for a classic tie.
C’est un mélange de laine peignée (65%) et de nylon (35%). J’ai utilisé à peu près 135 mètres, soit les deux tiers d’une pelote. Le fil est très doux, très agréable à travailler, et devrait être pas mal résistant grâce au nylon. Il me reste deux pelotes et un tiers, de quoi me tricoter une jolie paire de chaussettes. Ce bleu nuit est presque noir, ou vire au marine selon la lumière. La couleur idéale pour une cravate classique.

For the summer, the suggested themes, with 1 or 2 projects, are: Farniente or Holidays. The simple tank top I started (#summerofbasics project 2) will be perfect. The monthly gallery for June will be published soon on Stella’s blog.
Pour l’été, les thèmes proposés (sur 1 ou 2 défis) sont Farniente et Un air de vacances. Le petit top léger que je viens de commencer (comme projet 2 de #summerofbasics) sera parfait.  N’hésitez pas à passer chez Stella pour voir la galerie du mois de juin.

ddf

 

 

 

 

 

 

 

all about Janet

Tout sur Janet

Time to unveil all the misadventures around my latest project. Funny how the mind plays tricks sometimes, making you suddenly ignore some vital clues. Like when I decided to cast on for Janet Leigh. Suddenly all the misgivings I had about this pattern when I first reviewed it, disappeared. Gone with the wind (no, this was Vivian Leigh). OK, first the story of this bag is lovely. The bag is named after the designer’s grandmother, and not the actress. But a lovely story does not a pattern make. I remember now, when I first read through the 8 pages of instruction (the number itself should have been a clue), that it felt very complicated. One reason is that you have several options to finish your bag: woven handles, store-bought handles, cord-like handles, you name it. You can knit it in several sizes, depending on the yarn weight and size needles you use. Plus the lining: the designer recommends to line the bag when knitting a larger size. For the size I chose, a lining is recommended. Maybe later.

Bon, alors je vous raconte toutes mes mésaventures sur ce dernier projet. C’est marrant, hein, comme on est capable de s’abuser soi-même et de faire taire les intuitions négatives qu’on peut avoir. Comme lorsque j’ai commencé Janet Leigh. Tout à coup, tous mes a priori sur ce patron se sont envolés. Autant en emporte le vent (non, ça c’est Vivian Leigh). Bon, l’histoire de ce sac est charmante. Le sac porte le nom de la grand-mère de la créatrice, pas l’actrice. Mais une jolie histoire ne suffit pas à faire un bon patron. Je me souviens maintenant, que lorsque je l’ai lu la première fois, il m’a semblé bien trop compliqué. Déjà, 8 pages à lire, ça met la puce à l’oreille. Mais c’est parce qu’il y a plein de variations possibles à ce sac: on peut faire des poignées en corde, tressées ou mettre des poignées de sac. On peut le tricoter en plein de tailles différentes, suivant le fil et la grosseur d’aiguilles utilisés. Et il y aussi des instructions pour la doublure, recommandée pour les grandes tailles. Comme le mien. Je devrais mettre une doublure mais on verra cela une autre fois.

So after all my goings-on with my cotton stash, once I made the decision to knit a bag, I just cast-on. Without reviewing the pattern again, or checking the pattern page, or checking other projects. Well, there were only a handful, 5 projects in Ravelry. No I just went ahead, determined to do it. Some people never learn.
The four panels were a breeze. The blocking was a bit more painful, in fact I never got the exact same dimension for any of the panels. But since I had the exact same number of rows and stitches, I figured it would not a problem. Then the seams. The graphic helped even though it took me a bit of time to figure it out. You see, you adjust the panels so that they end being diagonal on the finished bag, as pictured aboce. It is like a puzzle, one end of each panel is seamed with two other panels. Then you seam the sides using a simple mattress stitch – the seams are hidden under the stockinette bands all around. A bit long but I managed.

Parce qu’après toutes les hésitations avec mon coton, une fois la décision prise de tricoter un sac, j’ai juste foncé tête baissée. Sans relire le patron, ou vérifier la page projet ou les autres projets. Il n’y en avait que 5 sur Ravelry. Non, j’ai juste monté mes mailles, déterminée à tricoter ce sac. Je me demande quand je vais finir par apprendre.
Les quatre panneaux en maille dentelle, sans problèmes. Le blocage, un peu plus ardu vu que je n’ai pas réussi à obtenir deux panneaux de la même taille. Mais puisque j’avais exactement le même nombre de mailles et de rangs, je ne me suis pas trop inquiétée. Ensuite, les coutures. Le dessin m’a un peu aidé mais j’ai mis du temps à comprendre. En fait il faut ajuster les panneaux verticaux de façon à ce qu’ils se retrouvent en diagonale, comme sur la photo au-dessus. C’est comme un puzzle, un bout de chaque panneau est cousu à deux autres. Ensuite on fait les coutures des côtés, qui se retrouvent cachées sous les bandelettes de jersey endroit tout autour du sac. Un peu long mais j’y suis arrivée.

So far, so good. The real trouble started with the outer edges. I had to pick up 32 stitches for each small side (you see two of them in diagonal on the picture above – 8 in total), and sometimes I simply did not have enough. So I just picked odd numbers. Wrong call. When I started following the instructions for the woven handle, nothing worked. So I switched to the cord handle variation – nothing doing. Until I realized I had the wrong number of stitches. Rather than starting all over again (I tend to be lazy these days), I just went back to the last row of my outer edge and knitted an extra row, making or removing stitches along the way to get the proper number.

Jusque là, tout allait bien, Les ennuis ont commencé avec la bordure externe. Je devais relever 32 mailles sur chaque petit côté (vous en voyez deux sur la photo au-dessus – 8 au total), et comme je n’avais pas vraiment assez de mailles, j’ai juste relevé au petit bonheur. Mauvais choix. Lorsque j’ai commencé à suivre les instructions pour les poignées tressées, ça n’allait pas. J’ai changé de poignée et tenté la variante cordelette – rien à faire. Jusqu’à ce que je comprenne que le nombre de mailles était essentiel, Plutôt que de tout défaire et de recommencer (je suis un peu paresseuse en ce moment), je suis revenue au dernier rang de ma bordure et j’ai refait un rang en ajoutant ou en enlevant des mailles au besoin pour arriver au bon nombre sur chaque côté.

Then I went back to the cord handle variation and could not make head or tail of the instructions. Seriously I tried several times, I could not understand it. So back again to square one, end of the outer edge. I switched back to the woven handle variation, the one that failed originally, but with the correct number of stitches it was much easier. This time it worked. Hooray. Forget that my inner edge seems all over the place (see above). It is hidden inside. Knitting the woven handle itself was quicker than I thought.

Ensuite j’ai repris ma finition cordelette mais impossible de comprendre les instructions. Franchement j’ai essayé pourtant, mais je ne comprenais vraiment pas. Donc je reviens à mon point de départ, le dernier rang de la bordure, et je recommence la variante tressée. Ce coup-ci ça fonctionne, évidemment j’ai le bon nombre de mailles maintenant. Youpi ! Bon, on oublie le fait que la bordure interne c’est un peu n’importe quoi (voir ci-dessus). Pas grave, elle est à l’intérieur. La poignée tressée est vite tricotée heureusement.

Oh, I forgot to mention they were errors in the pattern as well, in different places, so part of the headaches were making the mistake, understanding the mistake and correcting the mistake each time I found one. I dutifully recorded them on my Ravelry page and sent as a comment to the designer. No feedback yet. Which is when I realized that all 5 projects on Ravelry were the designer’s projects, the different variations of the bag + the pattern page. I was the first brave knitter to try and make that bag. I don’t know if I have to kick myself for being so dumb, or applaud my bravery and most of all, the fact that I managed to knit and finish it. Anyway, if you are ever interested in knitting this bag, if you don’t have the strong urge to run away after reading this, I strongly recommend you read my notes. And I am still hoping, one day, to understand the cord variation. It might seems strange, but despite the headaches, I could imagine knitting a lace version, or a super bulky one, the day I will know how to sew and make a lining. The result was worth it, it is a lovely bag, and a pretty unique one it seems.

Ah, avant que j’oublie, il y avait pas mal d’erreurs dans le patron, à plusieurs endroits, donc j’ai passé du temps à faire les erreurs, comprendre les erreurs pour finalement corriger les erreurs. Je les ai ensuite soigneusement relevées et notées sur ma page projet dans Ravelry et envoyées en commentaire à la créatrice. Pas de retour pour l’instant. C’est là que j’ai réalisé que les 5 projets en question n’étaient que les différentes variations du patron (donc tricotés par la créatrice elle-même) + la page patron. Je ne sais pas si je dois me gifler de ne pas avoir compris cela avant, ou applaudir mon courage, et surtout, le fait que j’ai réussi à terminer ce sac. Bon, bref, s’il vous intéresse, et que je ne vous ai pas donné envie de fuir en courant, je vous recommande de lire mes notes avant (en anglais). Et j’espère peut-être un jour arriver à comprendre la version cordelette. Ca va paraître étrange, mais malgré les prises de tête, je me vois bien tricoter une nouvelle version un de ces jours, soit en laine dentelle très fine ou en laine bien épaisse avec une doublure, le jour où je saurai coudre. Le résultat en vaut la peine, c’est un sac charmant, et en plus, assez unique apparemment.

DDF2017#5 – Janet Leigh

Despite all my hesitations of the past weeks, I managed to complete the monthly challenge just in time. The monthly themes: Flowers or For Baby. I did not really plan for it, but I think that with this bag, I’m quite in the theme. The stitch pattern is called Traveling Vine, definitely botanical, if not flowery. There is a lot to say about this particular project and pattern, and I will very soon, but right now, I am quickly posting a few pictures to officially register my monthly participation.

Malgré ma valse hésitation de ce mois-ci, j’ai réussi à compléter le défi du mois, juste à temps. Les thèmes de mai étaient: Fleurs! et Pour bébé! Sans vraiment le planifier, je pense être dans le thème avec ce sac. Le motif s’appelle Traveling Vine (Plante grimpante), donc je suis au moins dans le végétal à défaut d’être dans les fleurs – tant que je ne suis pas dans les choux ou dans les pommes, tout va bien. Il y a beaucoup à dire sur ce projet et ce patron, et je le ferai très vite. Pour le moment, j’officialise ma participation avec ces quelques photos.

Free Pattern/patron gratuit (en anglais): Janet Leigh

Yarn/Laine: Cascade Yarns Ultra Pima – colorway/coloris Zen Green
This cotton is a delight to knit, very soft and forgiving too: I knit some portions several times and it didn’t budge – I’ll explain what happened in the next post. See how the color changes depending on the light (pictures were not retouched)
Un coton très agréable, très doux et qui pardonne beaucoup d’erreurs :j’ai dû retricoter certaines sections plusieurs fois et le fil n’a pas bougé – je vous expliquerai tout en détail dans le prochain billet. Remarquez comme la couleur change selon la lumière (photos non retouchées).

The monthly gallery will be shortly published soon on Stella’s blog.
Faites un petit tour chez Stella pour voir la galerie du mois.

ddf