big socks

Now I know why a skein of sock yarn is so long. When you’re knitting a small or medium size pair of socks, you sometimes feel frustrated when the leftovers join the stash pile. But after knitting a pair for my husband, I can happily say that this won’t be the case. I used exactly 440 yards out of my 448 yards ball of sock yarn. Oh yes, that’s what a size 11 foot requires.

Maintenant, je sais pourquoi il y a autant de métrage dans une pelote de laine à chaussettes. C’est vrai, quand on tricote une paire de taille petite ou moyenne, on est un peu frustré de voir encore des restes se joindre à la pile. Mais après avoir tricoté une paire pour mon mari, je peux dire avec bonheur que ce n’est pas le cas. J’ai utilisé 400 mètres de laine chaussette sur les 410 de ma pelote. Ben oui, une pointure 45, ça en consomme du fil.

This is the happy ending to an otherwise uneventful but tiresome project, because knitting large socks seems painfully long. At some point, I wondered if it was ever going to end, especially on sock number 2. I was seriously fed up with it. Give me a small pair of socks anytime.

Le projet se termine bien, donc, après un projet sans émotions particulières mais un peu agaçant, parce que tricoter des chaussettes aussi grandes, ça paraît vraiment très, très long. A tel point que je me demandais si ça allait se terminer un jour, surtout pour la deuxième chaussette. Franchement j’en pouvais plus. Donnez-moi une petite paire de chaussettes quand vous voulez.

The Rye pattern is among my favorites. I already knit two pairs in worsted yarn, and when the designer duo released a sock yarn version, I was thrilled. Not sure I chose the best yarn though, the texture would shine a lot brighter on a tonal or semi-tonal yarn, but hey! My husband is happy with his new pair or socks, it is an easy pattern, and with sizes ranging from newborn to the largest one I made, you can knit socks for the entire family.

Ce patron, Rye, fait partie de mes préférés. J’ai déjà tricoté deux paires en laine plus épaisse, et lorsque le duo de créatrices a lancé la version pour laine fine, j’étais ravie. Bon, je n’ai pas vraiment choisi la meilleure laine pour cela, la texture serait plus visible avec des teintes tonales ou semi-tonales, mais bon ! Mon mari est content de sa nouvelle paire, c’est un patron vraiment simple, et avec des tailles qui vont du bébé à celle que j’ai tricotée (la plus grande), vous pouvez tricoter des chaussettes assorties pour toute la famille.

My husband has been asking for a cardigan for a few months now. He’s 6’2, so I need to brace myself for a major project. I’m still thinking about it. One thing for sure: it won’t be sock yarn.

Mon mari me demande un gilet depuis un petit moment. Vu qu’il mesure 1,90m, je dois me préparer mentalement à un projet d’envergure. J’y réfléchis encore. Une chose est sûre : ce ne sera pas avec du fil chaussette.

 

Continue reading

Advertisements

yarn in travel: amsterdam

I just love it when bloggers share their trips to yarn stores I might never go to. I feel like I can enjoy it as well, shopping vicariously in a way. So now it’s my turn to share some pics taken during our recent trip to Amsterdam. This city is so beautiful, my kids loved it and we enjoyed every moment, even if it was freezing cold that week. To fight against the Northern winds, hand knits were a must, and I was glad to have packed a hat, cowl and mittens. Of course, I could not go there and not visit Stephen & Penelope’s yarn store, which was conveniently situated not far from our hotel, in a lovely district.

J’adore quand les blogueuses nous font partager leurs découvertes de boutiques dans lesquelles je ne mettrais sans doute jamais les pieds. J’ai l’impression d’en profiter un peu, à distance. Alors c’est à mon tour de vous partager quelques photos prises lors de notre récent voyage à Amsterdam. Cette ville est tellement belle, mes enfants ont adoré et nous en avons bien profité, même si les températures étaient glaciales. Pour contrer le vent du Nord, les petites laines fait main étaient de rigueur, et j’ai été bien heureuse d’avoir apporté un bonnet, un col et des mitaines. Bien sûr, je ne pouvais pas me rendre à Amsterdam sans visiter la boutique de Stephen & Penelope, située non loin de notre hôtel, dans un quartier très sympathique.

I asked my daughter to take her phone and snap great pictures as I was admiring the gorgeous displays, and she happily obliged. So for your pleasure, I hope, a quick tour of the store, starting with the window and the amazing yarn-bombed bicycle. A real Dutch bike, of course.
J’ai nommé ma fille photographe en chef pendant que je m’en mettais plein les mirettes dans la boutique. Elle s’est bien débrouillée. Alors j’espère que vous appréciez cette petite visite de la boutique, en commençant par la vitrine et cette incroyable bicyclette toute de laine vêtue. Un vrai vélo hollandais, bien sûr.

This little display is at street level, after the bench that you can see from the window.
Ce petit assemblage se trouve au niveau de la rue, après le banc que vous pouvez apercevoir depuis la vitrine.

So many beauties! I had to focus hard on all the stash I had left at home (and my limited budget) in order not to dive in.
C’est pas beau, tout çà ? J’ai dû me concentrer sérieusement sur tout le stock qui dort à la maison (et mon budget limité) pour ne pas plonger tête baissée dans ce présentoir.

I even managed to resist the call of the sales. 25% off Hedgehog Fibers! I quickly averted my eyes. It was very, very tempting.
J’ai même résisté à l’appel des soldes. 25% de moins sur les Hedgehog Fibers ! J’ai vite détourné les yeux, parce que c’était juste trop tentant.

But seriously, I could not leave totally empty-handed. So I grabbed the latest issue of Pompom and a bottle of Soak, my favorite hand-knit soap.
Enfin sérieusement, je ne pouvais quand même pas partir les mains vides. Alors j’ai pris le dernier numéro de Pompom et une bouteille de Soak, mon savon à laine préféré. 

What else can I say? It is a delightful shop, warm and friendly, and knitters in Amsterdam are very lucky. I know if I lived there, this might quickly become my second home. Hope you get a chance to visit someday.
Que dire de plus ? C’est une boutique adorable, chaleureuse et accueillante. Les tricoteurs et tricoteuses d’Amsterdam ont bien de la chance. Je sais que si je vivais là-bas, cet endroit deviendrait rapidement ma deuxième maison. J’espère que vous aurez un jour l’occasion de lui rendre visite.

Steekalong – part 1

Earlier this year I decided to participate in Karen Templer’s Steekalong. I thought it would be a nice way to broaden my knitting skills and try out something really new to me: the steeking technique. I had the pattern (Sòlbein by Mary Jane Mucklestone) in my library, and after checking the recommended yarn, found that the budget required was perfectly reasonable. So why not? I felt no particular inclination to knit this cardigan but I liked it. I was a bit scared of the technique, but hey, worst case scenario it would be a total disaster. Why hold back?

En début d’année j’ai décidé de participer au Steekalong de Karen Templer. Je me suis dit que ce serait un bon moyen de me perfectionner et d’essayer quelque chose de totalement nouveau pour moi : la technique du ‘steeking’, autrement dit la technique consistant à tricoter en rond puis à découper son tricot. J’avais déjà le patron (Sòlbein de Mary Jane Mucklestone) dans ma bibliothèque, et après avoir vérifié le prix de la laine recommandée, j’ai vu que le budget était raisonnable. Alors pourquoi pas ? Je n’avais pas une envie délirante de tricoter ce gilet mais je le trouvais sympathique. La technique me faisait un peu peur, mais bon, dans le pire des cas ce serait un désastre complet. Pourquoi me retenir ?

© Making magazine – Karen Templer

It took me a while to get started. To be precise, I started the day the challenge was officially over. Typical. The knitting itself was OK, a bit tricky around the yoke, especially with the rows of three colors but after that it was plain sailing all the way to the sleeves. Which is good because this yarn is really not pleasant to knit with. It is a very woolly yarn, if you see what I mean. It looks like a beautiful and soft halo on the picture but don’t be fooled. It’s not. I decided to knit the sleeves flat, because you know how much I love magic loop (not), and I don’t like the way sleeves knit up with DPNs. I added a couple of stitches on each side for the seams. I should probably have added a couple more.

J’ai mis un peu de temps avant de commencer. Pour être très précise, j’ai monté mes mailles le jour où le défi était officiellement terminé. Classique. Côté tricot, rien à redire. Un peu compliqué sur l’empiècement, surtout sur les rangs de trois couleurs, mais une fois revenu à une couleur unique c’était rapide. Tant mieux parce que la laine n’est franchement pas agréable à tricoter. C’est de la vraie laine islandaise, qui semble venir tout droit du mouton, si vous voyez ce que je veux dire. Ca a l’air tout mousseux et moëlleux sur la photo mais c’est trompeur. C’est tout sauf doux. J’ai décidé de tricoter les manches à plat: vous savez à quel point j’adore le magic loop (not), et je n’aime pas le rendu des manches tricotées en double-pointes. Je me suis contentée de rajouter une maille de chaque côté de ma manche pour tenir compte de la couture. J’aurais sans doute dû en rajouter quelques-unes de plus.

OK, fast forward to steeking. First reinforce the sides. I chose the crochet method, because I’m hopeless with a machine (and mine is still not plugged in). I’m not sure I did it right but it looked OK overall. I was reassured by the designer notes and the fact that this yarn just won’t unravel (she says). I had to keep my project aside for two weeks before mustering up the courage to use the scissors. During which I started a pair of socks, because there’s nothing like mindless sock knitting to relax before moving to THE critical step. Come on, let’s do it.

Bon, passons direct à la partie intéressante, le ‘steeking’. D’abord il faut renforcer les côtés. J’ai choisi la méthode du crochet, parce que je suis nulle avec une machine (et la mienne n’est toujours pas branchée). Je ne suis pas sûre d’avoir totalement assuré côté crochet mais bon dans l’ensemble ça n’avait pas l’air trop mal. Les notes de la créatrice m’ont un peu rassurée, surtout le fait que cette laine ne se détricote pas toute seule (qu’elle dit). Il m’a fallu encore deux semaines après cela pour trouver le courage de prendre les ciseaux. Pendant ce temps-là je me suis lancée dans une paire de chaussettes, parce que j’avais besoin d’un tricot bien simple et pas prise de tête pour décompresser un peu avant de passer à LA phase critique. Bon, allez courage, on y va.

I took the scissors, and well, I just cut. It went well, what could I say? Except that I got quite a number of ends not tucked in, and I need more finishing before calling this project done. I picked up and knit the button bands, and just sewed the sleeves. So far so good. It looks a bit small though. More about that on the next post.

J’ai pris les ciseaux, et puis, ben j’ai coupé, quoi. Ca s’est plutôt bien passé, que dire de plus ? Bon j’ai plein de bouts qui ne sont pas rentrés, et j’ai encore pas mal de finitions à faire avant que tout soit proprement terminé. J’ai remonté les mailles et tricoté les bordures, et cousu les manches. Le gilet a l’air un peu petit. Je vous en dirai plus dans le prochain billet. 

Steeking is OK. Not mind blowing, not terrifying, just a bit of a weird feeling as you cut your knit. It feels totally wrong but your mind knows it is the right thing to do. So yeah, weird. I think the last thing to do is think about it, you just have to do it. It did not end in a complete disaster. It’s not yet over though.

Alors le ‘steeking’, ben c’est pas si terrible que ça. Franchement je m’attendais à pire, pas vraiment de panique, juste un sentiment un peu bizarre lorsque vous coupez à travers vos mailles. On ressent un truc du style ‘non mais ça va pas la tête’ et en même temps on sait que c’est exactement la bonne chose à faire. Donc bizarre. En fait il faut pas trop réfléchir, juste y aller. Mais ce ne fut pas un désastre complet. Enfin en même temps c’est pas complètement terminé.

Now I need to find the right buttons, get a bit of ribbon to do a proper finishing, consolidate and hide the cut end on the button borders. More on a next post.

Il ne me reste plus qu’à trouver les bons boutons, trouver un morceau de gros grain pour bien consolider les boutonnières et cacher la misère des bouts coupés. La suite dans un prochain billet.

living coral: pattern ideas

Is it just me, or do you also feel like this year’s color is already in the past? It’s weird, isn’t it, this feeling that weeks are months and months are years. Maybe that’s why I’m not publishing that much at the moment, time is flying by way too quickly. In any case, I did search some nice coral patterns, but I must say I am underwhelmed by my findings. Maybe because, as lovely as this color is, I find it often looks quite old fashioned in hand knits. Here is a short selection that helps get an idea of what a Living Coral knitting project could look like.

C’est moi, ou vous avez aussi l’impression que la couleur de l’année est déjà loin derrière nous ? C’est vraiment étrange, ce sentiment que les semaines sont des mois et les mois des années. C’est peut-être pour cela que je ne publie pas beaucoup en ce moment, le temps passe juste trop vite. En tout cas, je devais vous trouver des idées de patron couleur corail, mais je dois dire que je ne suis pas emballée par mes découvertes. Sans doute parce que, aussi jolie soit-elle, je trouve que cette couleur fait vite vieillot sur des tricots. Voici tout de même une petite sélection pour vous donner une idée de ce que pourrait donner un projet en Living Coral.

©Interweave, Drops Design, Simply Knitting, The Jewell’s Handmade, Petite Knits

From left to right, top and bottom – De gauche à droite, haut puis bas :

I think I prefer Living Coral in small doses (or slightly larger ones like in my latest sweater). I still have in mind this pretty pattern for spring. And I might have enough cotton left in my stash to pull this out. What do you think? Should I try? Stranded knitting in cotton might be tricky, so I should definitely do a large enough swatch first before diving right in.

Je crois que je préfère vraiment Living Coral en petites touches (ou un peu plus grandes comme dans mon dernier pull). J’ai toujours à l’esprit ce joli patron pour le printemps. Et je crois qu’il me reste assez de coton en stock pour y arriver. Qu’en pensez-vous ? Je me lance ? Le jacquard en coton, ça m’a l’air un peu compliqué, alors je devrais d’abord faire un bel échantillon avant de plonger tête baissée. 

© Novita Knits

And for those who prefer crochet, this blog post below gives you a list of suggestions you might like.
Et pour les crocheteuses, le blog ci-dessous donne une sélection de patrons qui pourraient vous plaire.

Living Coral-Pantone Color of the Year 2019

end to end

Talk about an end to end project. Imagine, not only making an entire cape out of wool, but going to fetch the wool, washing it, carding it, dying it before even starting the first stitch. I have been following this young Chinese woman for a while, and when I need a few minutes of relaxation, I just watch one of her videos: cooking, sewing, building an entire living-room set out of bamboo, it seems there is nothing she cannot do. Warning: the presence of puppies and lambs strongly elevates the cuteness factor of this video, and sensitive individuals could experience side effects ranging from deep sighs of longing to complete channel addiction. You’ve been warned.

Vous parlez d’un projet de bout en bout. Imaginez, non seulement faire une immense cape en laine, mais aller chercher la laine, la laver, la peigner, la teindre avant même le moindre jeté d’aiguille. Je suis abonnée à la chaîne de cette jeune femme chinoise depuis un moment. Lorsque j’ai envie de cinq minutes de relaxation, je regarde une de ses vidéos: cuisiner, coudre une robe, ou construire un salon entier en bambou, elle semble savoir tout faire. Avertissement: la présence de chiots et d’agneaux fait grimper cette vidéo à un haut niveau sur l’échelle de l’adorable et, chez les personnes sensibles, peut générer des effets secondaires allant de profonds soupirs à la dépendance youtubesque totale. Vous êtes prévenus.

Log Cabin experiment —complete!

Oh boy, that was close. I’m just one day late. It doesn’t matter. I feel so much lighter, as if a heavy weight had been lifted off my shoulders. The weight of my blanket. I did it! It’s over. My longest WIP ever. Today I felt like professor Higgins in ‘My Fair Lady’, ready to jump and sing: I did it, I did it! When I started the Log Cabin challenge from Karen Templer in January of 2018, I never dreamed it would take me so long.
C’était pas loin. Juste un jour de retard, mais c’est pas grave. Je me sens tellement plus légère, comme si un énorme poids était parti de mes épaules (oserais-je dire un boulet, hein Rachel?). Le poids de ma couverture. J’ai réussi ! J’ai fini ! Mon plus long projet à ce jour. Ce matin je me sentais comme le professeur Higgins dans ‘My Fair Lady’, prête à sauter et danser ‘j’ai réussi !’ Lorsque je me suis lancée dans le défi Log Cabin de Karen Templer en janvier 2018, je n’aurais jamais imaginé que cela allait me prendre autant de temps.

I am just so happy (and relieved) this project is finally over. And quite happy with the result too. I might have balanced the tones a bit more, possibly. If I fold my blanket neatly in half down the length, I get a perfect neutral vibe on one side, with cooler greys and browns, and lots of cream.
Je suis juste tellement heureuse (et soulagée) que ce projet soit enfin terminé. Et assez contente du résultat ma foi. J’aurais pu équilibrer un peu plus les tons, sans doute. Si je plie ma couverture pile en deux dans la longueur, j’obtiens un effet très neutre d’un côté, tout en gris et bruns froids avec pas mal de crème.

And a much warmer effect on the other. Browns, caramel, sand.
De l’autre, c’est bien plus chaud. Des bruns, caramels, sable.

So what is left to say? Give you a few stats, to answer a question from a reader. The blanket is made of 12 squares, 4 by 3. The side of a square is 16″long. So we get an overall measure of 64″ x 48″, a fairly decent size for a blanket. Each square weighed about 5.3 oz, so the total weighs about 4.5 lbs (factoring in the seams that add to the total weight). That’s a lot of yarn. I used many bits and pieces from skeins that were officially in my stash (see list below), and many that were not. So it would be difficult for me to say exactly how much I used, but it must be pretty close to the pattern’s recommendations. I used about a thousand yards of Cascade 220 for the borders only.  Below you can see how big it is. I can almost hide behind it.
Que me reste-t-il à vous dire? Vous donner quelques chiffres, pour répondre à la question d’une lectrice. La couverture se compose de 12 carrés, 4 par 3. Le côté d’un carré mesure 40 cm. Au total, on obtient une dimension de 160 cm sur 120 cm, plutôt pas mal pour une couverture. Chaque carré pesait environ 150 grammes, donc j’estime le total à environ 2 kg (compte-tenu des coutures qui ajoutent du poids). Ça fait beaucoup de laine. J’ai utilisé beaucoup de laines différentes, certaines qui étaient officiellement dans mon stock (la liste plus bas), mais aussi des petits bouts non répertoriés. J’aurais donc du mal à vous donner le métrage exact, mais il doit être assez proche de celui du patron. J’ai utilisé 900 mètres de Cascade 220 rien que pour les bordures. Regardez ci-dessous comme elle est grande. Je peux presque me cacher derrière.

This blanket is my participation in the February challenge, for the theme ‘House’.
Cette couverture est ma participation au DDF2019#2 de février, sur le thème ‘Maison’. 

Continue reading

on the radar: stashbusting galore

What’s going on? It seems every blog post I am reading this week is giving me wonderful ideas to either use my stash, or finally get rid of these endless scraps of skeins. You know, the ones that are big enough not to throw away but too small to do anything remotely interesting with. Check these out: a cute knitted necklace or a crochet make-up remover.

Imagen: foto-1© we are knitters (article)

Que se passe-t-il ? En une semaine, pas moins de trois billets qui me donnent des chouettes idées pour soit utiliser mon stock, soit me débarrasser enfin de ces petits bouts de pelote qui traînent dans les coins. Mais oui, vous savez, les restes qui ne sont pas en quantité suffisante pour s’intégrer dans un vrai projet, mais qu’on n’a pas envie de jeter non plus. Voyez plutôt : un joi collier tricoté ou un démaquilleur en coton crocheté.


© Mollie Makes (article)

And, be still my heart. Yes, another blanket. Isn’t it gorgeous? The team at Purl Soho totally master the art of the colorful blanket. I think there is yet another blanket in my knitting future this year. This time, it is brioche, not seed stitch. And I could totally use the wildly variegated yarns I’ve got. So first I need to knit a pair with every last sock weight skein I’ve got, then knit this beauty. Or both, in parallel. Totally feasible. Totally!

Pocket Full of Posy Blanket | Purl Soho© Purl Soho (article)

Et, celui qui fait battre mon coeur. Oui, une autre couverture. Elle est magnifique, non ? L’équipe de Purl Soho est vraiment la championne des couvertures colorées. Je vois une autre couverture dans mon avenir tricotesque. Ce coup-ci c’est de la brioche, pas du point de riz. Et je pourrais utiliser tous mes fils incroyablement colorés qui traînent dans mon stock. En fait, je n’ai qu’à tricoter tous les écheveaux de laine chaussette qui me restent, et le restant sera parfait pour cette superbe couverture. Ou faire les deux, en parallèle. Totalement faisable. Totalement ! 

the log cabin experiment

A couple of weeks ago, I left a comment on a fellow (French) knitter’s blog who was talking about her millstones (a.k.a the forgotten WIPs that hide in cupboards and that you never want to finish). Anyway, I joyfully remarked that I did not have any millstone, I tend to unknit everything that seems to be unpromising. Yeah, I kind of felt proud of myself for not having any WIP that currently lingers unattended in a basket somewhere. Aaah the power of denial! I truly had forgotten that particular corner of my sofa with this beautiful piece of batik under which lurks the biggest millstone of all, THE LOG CABIN BLANKET!

Il n’y a pas si longtemps, j’ai laissé un commentaire sur le blog de Rachel qui parlait de ses boulets (les projets qu’on ne finit pas de finir tellement qu’ils nous sortent par les yeux). Toute guillerette, je lui remarque que je n’ai aucun boulet, puisque je détricote aussitôt que je sens que le projet ne va pas le faire (preuve à l’appui, mon poncho disparu à peine entamé). Ouais, je faisais un peu la fière quoi, genre, j’ai pas de projet en cours qui se languit dans un coin, moi. Déni complet ! Sérieux, j’avais totalement oublié le coin de mon canapé sur lequel repose ce joli batik indonésien qui cache l’énorme boulet que je ne veux plus voir, MA COUVERTURE LOG CABIN ! 

How long has it been? One year? My, my, time flies. According to my Ravelry log, I started this project on January 24, 2018. I still have a few ends to weave in and long seams to complete. But it is getting there. So, as a motivation to really finish this project, I’m giving you the big milestones before showing you the finished work.

Ca remonte à quand ? Un an ? Oh la la, comme le temps passe. D’après mon dossier Ravelry, j’ai commencé le 24 janvier 2018. Il me reste quelques fils à rentrer (un carré) et les longues coutures à faire pour assembler le tout. Mais j’y arrive. Lentement mais sûrement. Donc, pour me motiver à terminer ce projet, je vous en donne les grandes lignes avant de pouvoir vous montrer le morceau achevé.

Starting it was easy. I was finishing one square after the other, great mindless knitting by the way. I realised at some point I might run out of yarn. Thanks to Love Knitting who was offering to test a new aran weight yarn at the time, I got what I needed to complete all the squares. But for the borders, what I had wasn’t nearly enough. I never thought I needed so much yarn (meaning: I did not read the pattern in full detail).

Faut dire que j’avais bien commencé. Les carrés se complétaient, les uns après les autres, puis je me suis rendue compte que j’allais sans doute manquer de laine. Pas de problème, une petite offre de Love Knitting qui me proposait de tester des fils de la bonne épaisseur m’a permis d’avoir tout ce qu’il me fallait pour compléter mes carrés. Ensuite, au tour des bordures. Là aussi, je me suis trouvée à court de laine parce que je n’avais pas imaginé qu’il en fallait autant (traduire : j’avais pas lu le patron en détail).

The only yarn I had in quantity was the red yarn I used for my daughter’s cardigan. Honestly, this fire-engine red was clashing too much with all my colors, so I ordered five skeins of Cascade 220. You can never go wrong with this well-rounded yarn. I like it a lot. It’s strong and reliable. I thought a dark grey would nicely showcase the different colors.

Je pensais utiliser mon reste de laine rouge (qui a fini en gilet pour ma fille) pour faire toutes les bordures, mais franchement, le rouge pompier avec toutes ces couleurs, ça le faisait pas trop. Du coup j’ai commandé 5 pelotes de Cascade 220 en gris foncé, histoire de créer une belle base à toutes ces couleurs. J’aime beaucoup la Cascade 220, c’est vraiment la laine de référence quand il vous faut une laine d’épaisseur moyenne solide et fiable. 

Once all squares are knitted, it took me a while to figure the best combination. I took a picture of each square, reduced them down to be able to play with them and organize them on a virtual paper sheet and find the one that appealed to me the most. There are so many possibilities, it could be endless but after three attempts it felt good. I don’t know if it is properly balanced, the caramels seem to sit on one side and the creams on the other. But hey, there is no perfect combination, so I settled for that. Now all that’s left to do is sew. It’s happening in slow motion, but I still hope to finish everything within the next couple of days. Any cheerleading is welcome.

Une fois tous les carrés tricotés, j’ai pris un certain temps avant de décider comment tous les assembler. Pour y arriver, j’ai pris une photo de chaque carré, réduit la taille photos pour pouvoir les assembler sur une feuille virtuelle et trouver la combinaison qui me plaisait le plus. Il y a tellement de possibilités, cet exercice pourrait être sans fin mais après trois essais j’ai trouvé que ça collait assez bien. Je ne sais pas si c’est vraiment équilibré, on dirait que les caramels se sont tous mis d’un côté et les crèmes de l’autre. Mais bon, aucune combinaison ne sera parfaite. Maintenant, ben ‘y plus qu’à coudre. Ca progresse doucement, mais mon objectif est de terminer dans les deux prochains jours. Vos encouragements seront les bienvenus.

 

 

DDF2019#1 – lightweight mohair sweater

January was such a dreary month, but picking up the needles to knit with these lovely colors helped me to make it through. And now I can finally show you the results. Just in time for this month’s challenge. The themes for January: Kaleidoscope or Softness. Well, for once, it’s not too bad. This is such a colorful project (albeit not psychedelic), and softness abounds thanks to the blend of mohair and silk yarns used.

Janvier a vraiment été un mois morne et triste, mais heureusement, ce projet m’a permis de le traverser sans trop de dommages grâce à ces jolies couleurs. Et je peux enfin vous montrer le résultat final. Juste à temps pour le défi du mois. Les thèmes pour janvier : Kaléidoscope et Douceur. Pour une fois, je tombe pas trop loin. Ce projet est très coloré (sans être psychédélique), et la douceur abonde grâce à ce mélange de mohair et de soie que j’ai utilisé.

 

I love it, it fits, it is soft, it is warm, it is everything a great sweater should be. What else could I say? There were no major hurdles, it was plain sailing, or rather plain knitting, all along. The only reason I knit the hems in plain cream is that I wasn’t sure to have enough brown yarn to finish everything, so I played it safe. And left the side hems unstitched just because. There. It is my sweater after all, I do as I please.

J’adore, il me va, il est doux, il est chaud, il est tout ce qu’on attend d’un chouette pull. Que dire de plus ? Pas d’obstacles majeurs, c’était vraiment du tricot plaisir tout du long. La seule raison pour laquelle j’ai laissé les bordures au naturel, c’est que j’avais peur de manquer de fil coloré pour tout terminer, donc je l’ai joué sans risque. And laissé les côtés sans couture jusque parce que. Ben tiens. C’est mon pull après tout, je fais ce que je veux.

OK, if I had to do one thing differently next time around, I would knit the sleeves flat. Because I hate magic loop, as you know, and despite my best efforts to narrow down this pesky gap between the DPNs, it is still there. The yarns were so fine, on a medium-sized needle, it was tough. So yeah, I would definitely knit this pattern again, but with flat sleeves so that they look just perfect. And maybe a different collar, for the fun of changing.

Bon, ok, si je devais vraiment changer une chose la prochaine fois, ce serait de tricoter les manches à plat. Parce que j’ai horreur du magic loop, comme vous le savez, et malgré tous mes efforts, je n’ai pas pu me débarrasser complètement de ce petit creux énervant au changement des double pointes. Il faut dire qu’avec des fils très fins et des aiguilles moyennes, c’était pas évident. Donc, pas de soucis, je tricoterais bien de nouveau ce modèle, mais avec les manches à plat pour qu’elles soient vraiment parfaites. Et peut-être avec un col différent, pour varier les plaisirs.

And we’re still in winter, so I know I will be wearing my sweater right away. It is blocking right now, after a short bath in cold water with white vinegar just to make sure the colors wouldn’t bleed. Hey, I’m getting better at knitting things for the right season. It only took me 7 or 8 years to get there.

Et comme c’est encore l’hiver, je vais pouvoir le porter ce pull. Il est en train de sécher, après un petit bain d’eau froid et de vinaigre blanc, juste pour m’assurer que les couleurs ne bavent pas. Hé, je m’améliore, j’arrive enfin à tricoter des trucs pour la bonne saison. Il m’aura juste fallu 7 ou 8 ans pour en arriver là. 

What’s next? I tinked the poncho. After knitting more than 50 yards of dreadfully boring stockinette (I swear, my eyes were closing every time after just a couple of rows) and working the few rows of lace pattern, I couldn’t make head or tail of how to combine everything. The diagram on the pattern did not help. And my patience threshold is very low these days. So off with the alpaca poncho. And off with boring knitting.

La suite ? J’ai détricoté le poncho. Parce qu’après avoir tricoté des kilomètres de jersey endroit à pleurer d’ennui (sérieux, mes yeux se fermaient tous seuls après quelques rangs) et fait les quelques rangs de motif dentelle, impossible de comprendre comment agencer les deux bouts du machin. Le diagramme sur le patron n’a pas du tout aidé. Et ma patience est très limitée en ce moment. Alors au revoir le poncho. Adieu au tricot ennuyeux.

Continue reading

on the radar

Hope all of you have enjoyed your time off over the holidays. The year has started with a nasty virus that kept me coughing day and night, and it took me about 10 days to get over it. And morale was way down too, helped with the persistent grey that hovers over us here in Brittany. The hardest for me is how late the sun rises. Even today, it was dark until half past eight, would you believe it? We share the same time as Berlin, while we are right below England. I miss the clear and sunny mornings from the Canadian winter (not the temperatures though). I need two cups of coffee every morning just to start the engine. Any tips to make winter mornings more user-friendly? Hopefully the start of your year has been a bit more fun.

J’espère que vous avez bien profité de votre repos (ou non) de la fin de l’année. Cette année a débuté avec un méchant virus qui m’a fait tousser jour et nuit pendant près de dix jours. Le moral était dans les chaussettes avec ce ciel gris et maussade qui semble avoir décidé de s’installer durablement sur la Bretagne. Le plus dur pour moi, c’est de ne pas voir le jour se lever. Encore aujourd’hui, il faisait noir jusqu’à 8 heures et demie. Quelle idée d’avoir la même heure qu’à Berlin, alors qu’on est pratiquement en-dessous de l’Angleterre. Le ciel clair et ensoleillé des matins québécois me manque en cette saison (mais pas les -23 degrés). Il me faut mes deux tasses de café le matin pour arriver à mettre le starter. Vous avez des trucs pour rendre les matins d’hiver un peu faciles ? En tout cas, j’espère que votre début d’année a été un peu plus plaisant. 

©pinch of yum

Thankfully, there are always some lovely things to see and read in the knitting blogosphere, and there are a few nice things on my radar, projects that keep me going even if the pace is not as energetic. I have finished the knitting on my Log Cabin and have started the seams. Let’s keep this real: I absolutely hate every second of it. I started a couple of days ago and felt dreadful after each session. So I will try to get just a bit done every day (or that’s what I keep saying to myself), so as not to lose my sanity with hours of weaving in ends and seaming. The end date seems to be constantly shifting away, but I’ll get this done, someday.

Heureusement, il y a toujours des jolies choses à voir et à lire dans la blogosphère tricotesque, et j’ai aussi quelques projets sympas en cours et à venir, qui me permettent d’avancer même si le rythme est loin d’être énergique. J’ai enfin terminé de tricoter ma couverture Log Cabin et je me suis lancée dans les coutures. Bon, je vais être franche : je déteste chaque moment. J’ai commencé il y a quelques jours et chaque session me donne un méchant coup de cafard. Je vais essayer d’en faire un peu par jour (enfin c’est que j’essaye de me faire croire), histoire de ne pas devenir neu-neu à passer des heures à rentrer les fils et à coudre des carrés. Autant vous dire que la date de fin ne cesse de s’éloigner, mais je vais finir par finir, un jour.

My mohair sweater is pretty advanced with one sleeve to go (the one you can’t see). I went bold with the stripes and I like it. And I was able to try it on after picking up the first sleeve and it fits. Hooray ! These pretty warm colors feel so good.

Mon pull en mohair avance bien par contre avec une manche à finir (celle qu’on ne voit pas). J’ai fait le choix de rayures bien grosses et des petites en transition, et j’aime bien le résultat. J’ai réussi à l’essayer avant de reprendre la manche et il me va, youpi ! Ces belles couleurs chaudes me font du bien.

I also started knitting a poncho, wondering how it will turn out as the pattern is not wonderfully clear. It was so cold in the mornings a couple of weeks ago that I felt I needed something warm to put on over my indoor outfits. This lovely alpaca yarn from an old Knitcrate box was sitting idle in my stash. I did not love the pattern then but it might be the best possible use of the yarn I could make, so I cast on.

J’ai aussi commencé un poncho, tout en me demandant à quoi il va ressembler parce que le patron n’est pas super clair. Il a fait tellement froid certains matins que j’ai eu une envie folle d’un beau poncho bien chaud à porter sur mes tenues cool d’intérieur. Ce magnifique alpaga d’une vieille boîte Knitcrate s’ennuyait tout seul dans mon stock. Je n’ai pas craqué sur le patron quand je l’ai reçu, mais finalement il va me permettre de faire la meilleure utilisation possible de cette belle laine. J’ai donc monté les mailles.

Last but not least, I’m looking forward to cast on for the Solbein cardigan for Fringe Association’s Steekalong. I got my yarn this week, and decided on a lovely army green palette that will be a great addition to my wardrobe. This is a neutral color that fits well with many of favorite colors.

Pour terminer, j’ai hâte de débuter ce projet de gilet Solbein pour le Steekalong de Fringe Association (steeking, c’est la technique qui consiste à tricoter en rond et couper pour faire un gilet). J’ai reçu ma laine cette semaine, et j’ai choisi cette palette de vert mousse et khaki qui sera un bel ajout dans ma garde-robe. C’est une couleur neutre qui va avec beaucoup de mes teintes préférées.

©Fringe Association – © Making

Well, 2019 is now starting too badly after all. At least I’m quite busy. And the days keep getting longer.
Bon, ben finalement 2019 commence pas trop mal. Au moins je suis occupée. Et les jours rallongent.